Logo My Hero Academia

Nous sommes actuellement en été, au mois de Septembre

Membre du Mois

Coup de coeur

Coup de coeur My Hero Academia

Les dernières rumeurs

- Alors qu'il exécutait son stage, un élève a été retrouvé carbonisé parmi les décombres. Bien que sous le choc, la police a continué à mener une enquête formelle sur les faits entourant l'équipe de leur maître de stage, Blazing Eye. (Event 2)
- Les malfaiteurs ont été arrêtés durant leurs assauts. Il s'agirait des non moins fameux M.Compress et de ce que les journaux ont nommé "le Démon souriant". (Event 2)
-
- Un club de football américain est en train de se former! On dit que des paris ont été formés sur différents joueurs! En bien comme en mal...
- On aurait vu deux silhouettes rôder près de U.A...L'une d'elle était monstrueuse! Un couvre-feu est imposé pourtant... (Août).
- Le dimanche, on déconseille d'entrer dans les parcs! Attention, les chiens mordent sans raison! (Rumeur d'août)
-Des étudiants auraient été aperçus près d'une boutique de figurines par un étudiant de U.A. On dit qu'ils sont en deuxième année et qu'ils se cacheraient depuis...sont-ils en couple? Qui sont les geeks?!

14 Heros | 36 Elèves | 12 Ligue des vilains | 10 Vilains | 05 Civils

Notre Histoire

Année 2045. 80% de la population a développé des pouvoirs surnaturels, surnommés Alter. Certains les utilisèrent pour semer le chaos, détruire ou réaliser des activités illégales.
D'autres, à l'inverse, utilisèrent leurs nouvelles capacités pour sauver la veuve et l'orphelin, rendant réel le métier autrefois fantasmé de Super-héros, qui devint, au fur et à mesure, une activité reconnue par l'état. C'est ainsi que des écoles se spécialisèrent dans l'éducation de nouveaux justiciers, prêts à affronter ceux bravant la loi : les vilains. La suite

Nouveautés

27/06 Bienvenue à Sumi, Kiaria et Chikara dans le staff ! Consulter
25/05 Le groupe "élève" est à nouveau ouvert. Consulter
23/03 Les rumeurs ont été mises à jour ! D'autres informations à suivre ! Consulter
22/03 Le deuxième event est officiellement terminé ! Voici la nouvelle intrigue de votre forum ! Consulter
26/02 Installation du nouveau design de My Hero Academia RPG, ainsi que d'autres petites nouveautées !Consulter
03/12 Un nouvel event débutera très prochainement ! Tenez vous au courant ! Consulter

02/12 Recensement de décembre. Consulter

03/10 Mise en place de la chronologie du forum. Consulter

19/11 Mise en place d'une aide au fair-play. Consulter

12/11 Plusieurs mises à jours ont été effectués sur le forum. Consulter

07/11 Fin du premier event & recrutement terminé !

18/09 Le premier event de MHA est lancé ! Consulter

21/08 Annonce sur les nouveautés ! Consulter

21/08 Nouvelle page d'accueil !

Prédéfinis


A la neige comme à la neige !

 :: Musutafu :: U.A. - L'école des héros :: Internat Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 18 Déc - 19:57
Si y’a bien deux choses que je n’aime pas dans cette académie. C’est les gars de la technique. Ce sont des glandus et des connards. V’la que je prends toutes les frites à la cantine avec mon grapin, et v’la que je crée un périmètre de sécurité naze.  Et les corvées, genre surveiller les mioches, au moins ça me permet de voir ma fille, c’est déjà ça. Alors imaginez que je me retrouve forcé à surveiller les dortoirs avec un microclimat et 24 centimètres de neige car Joe le rigolo et son pote Jacky l’abruti ont joué avec un tas de boulon trop expérimental. Ensuite bon, Joe s’est bien justifié expliquant que oui effectivement 24 centimètre c’est la couche de neige la plus optimale. Mais ça ne m’a pas empêché de lui ordonner de nettoyer toutes les chiottes de l’école avec une brosse à dent, la sienne de préférence.  Alors comme je ne peux pas rester dans le bâtiment et surveiller la sortie tout en causant avec ma fille on a trouvé la parade.

Pour une fois, je suis un minimum redevable à ces connards de la technique. Ensuite, bon c’est un peu genre t’es content que ta belle-mère crève de l’épidémie de Choléra. T’es coincés dans une épidémie mais au moins, t’as un p’tit rayon de bonheur. Au moins ce qui est bien c’est que c’est tout blanc sans même que les anges aient à traire la canne de prétention. C’est tombé comme ça pouf, d'un coup 24 centimètres de neiges. Un peu comme du sucre glace sur un donut. Sauf que ce n’est pas du sucre, mais c’est pas de la coke non plus. C’est entre les deux, de la neige avec un goût de framboise. Me demande pas comment ces cons sont parvenus à un tel résultat, ils le savent même pas eux même. Je parie même que c’est trop des glands pour biter que produire 24 centimètres de neige en juillet ça pourrait changer le monde. Le même type d’inventions que le fil à couper la margarine, tu vois. Ça ne sert qu’en quelques rares occasions, mais ça peut aussi servir à couper du beurre ou de la plasticine aussi. Donc tu guéris des cancers avec ça.

Donc bon, j’aimerais passer plus de temps avec ma fille mais elle ne peut pas faire le mur et je dois bosser. Alors c’est là qu’elle a eu une idée, genre l’idée du siècle. Moi j’suis un peu trop con pour ne pas y avoir pensé, mais quand elle me détaille le plan, c’est évident. Si on a 24 centimètres de neige, qu’on a l’obscurité et un semblant d’innocence présumé. Bah on utilise les éléments à notre faveur. Et on se produit en moins de temps qu’il faut pour dire « Coléoptère tromboniste avec le sida » un abri. On se crée un fort de neige, mais genre pas de la merde tu vois. On a chopé les moules à cake à la cuisine. Et on s’est fait des briques de neiges. Bon je dis fort, c’est plus un igloo carré, mais un carré de forme octogonal. Donc pour peu qu’on reste assis, bah les péons ils verront pas que j’ai aidé ma fille à faire le mur pour en bâtir quatre autre. Pis bon, pour pas faire semblant on a foutu quelques meurtrières et on a dirigés deux gros spots sur le dortoir. Comme ça si jamais y’a un pécore qui veut ramener sa fraise on le voit. Pis là on l’allume et il bouffe suffisamment de neiges pour se planquer sous sa couette jusqu’au dégel.

-…. Pis là il me sort « C’est tout c’que ça t’fais quand j’te dis que y’a des chips ? »!

-Papa ! y a un truc qui a bougé !

Effectivement elle a raison la gamine ! Y’a bien une forme sombre qui vient de poindre du bâtiment. Ensuite, bon je dis une forme sombre, elle a un peu les spots dans les gencive la forme. Mais comme c’est un peu loin, bah on ne voit pas trop bien. Mais bon, au bénéfice du doute, je décide d’agir. J’attrape une boule de neige, de la taille d’une boule de canon, la taille de ma main quoi et j’la balance sur la forme sombre éclairée.
avatar
Messages : 128
Disponible en RP : Vi
Double-compte : Nope

Fiche de Pouvoir
Grade: 28
Année et Classe:
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 19 Déc - 11:53
Enroulée dans une couverture, prostrée dans un coin de son lit, la jeune Sonohara dévorait tranquillement un des tomes collector d’une de ses séries préférées, où l’on suivait un individu mi-homme mi-félin, armé d’une lourde épée et capable de distordre les réalités, voyageant à travers mondes et réalités alternatives pour retourner chez lui. Une histoire bateau en somme, mais qui captivait la jeune nerd. Pour un confort optimal, elle avait calé une brique de Candy’up dans un sillon de sa couette. Cette position n’avait peut-être rien d’impressionnant, comme ça, mais c’était le fruit d’intenses réflexions et d’innombrables calculs pour obtenir une stabilité parfaite.

Seulement, ce paradis ne put durer éternellement. Lorsque les lèvres de Sumi capturèrent la paille sortant de la brique et qu’elle aspira un grand coup, espérant étancher sa soif d’une grande gorgée de chocolat sucrée à l’extrême, un bruit déchira le silence qui s’était installé dans la chambre de la demoiselle et ce ne fut que quelques gouttes de liquide ambré qui vinrent s’échouer sur la langue de la demoiselle. Cette dernière se raidit soudainement, la brique, compactée par la récente aspiration, tomba sur le matelas. Pourquoi une telle réaction ? Elle n’avait qu’à reprendre une brique, s’était-elle murmurée à elle-même. Seulement, au fond d’elle, Sumi savait que son pack de trente candy’up était épuisé.

Lourdement, elle se leva. Sa couette toujours enroulée autour d’elle lui donnait une allure de pingouin lorsqu’elle se mit à marcher jusqu’à son bureau pour constater qu’en effet son pack était bel et bien vide. Pesant rapidement le pour et le contre, elle se traîna jusqu’à la fenêtre. Une étendue de neige s’étendait face à elle. C’était tombé comme ça, sans raison, accompagné de la température qui allait avec. Frileuse comme elle était, cet obstacle l’embêtait vraiment, bien plus que le couvre-feu et l’interdiction de faire le mur, choses auxquelles, elle ne songeait, d’ailleurs, pas le moins du monde depuis son arrivée ici.

Mais, l’appel du sucre était trop fort, elle fit volte-face, jeta sa cape sur son lit et enfila rapidement son équipement anti-froid. Il se composait d’un pantalon de sport sous lequel elle avait un autre survêtement, de deux tee-shirts, d’un sweat-shirt jaune moutarde et d’une doudoune, aussi épaisse que jaune pimpante. Enfilant écharpe, moufles et bonnet, elle rassembla toutes ces petites pièces dont la valeur oscillait entre cinquante et cent yens avant de sortir de sa chambre et se diriger vers la sortie de l’internat. Au moment où elle agrippa la porte pour la pousser, une question s’insinua dans son esprit ; qui était chargé de les surveiller aujourd’hui ? Elle n’eut pas le temps d’y penser qu’un puissant faisceau lumineux l’aveugla alors qu’elle sortait sa tête de l’enceinte de l’internat. Sumi fit quelques pas en avant de lever la tête vers les sources lumineuses, des spots ? Qui les avait mis là ?

Cette question n’obtint pas de réponse. Du coin de l’œil, la jeune fille avait vu une forme fuser vers elle. La jeune fille se tourna, comprenant qu’elle faisait face au premier boss de ce niveau enneigé à la clé duquel, elle obtiendrait, en guise de butin de fin de partie, son candy’up. Elle avait reconnu la chose qui fusait vers elle, c’était une boule de neige. Confiante, elle leva sa main devant elle et fléchit ses jambes, elle allait couper cette boule en deux du tranchant de sa main et fuir à l’opposé, comme dans les mangas. Inspirant une grande bouffé d’air, la jeune fille voulut clamer le nom de son attaque, mais, ce ne fut qu’un hoquet de surprise étouffé qui sortit de sa bouche.

Le projectile était anormalement gros et Sumi ne put que le subir, pétrifié de surprise. Mais après tout, Don’t Panic était habituée à encaisser et renvoyer les coups n’est-ce pas ? S’était-elle dit pour se rassurer, pourtant, le choc la projeta contre le sol avec une telle force qu’en tombant, son postérieur s’enfonça dans l’épaisse couche de neige, allant jusqu’à la moitié de cette dernière. Sumi ne pouvait pas fuir dans l’immédiat, elle n’avait pas le choix ; il fallait se battre.

Rapidement, elle forma deux boules de neige, l’une qu’elle balança le plus haut possible, elle servirait à attirer l’œil en allant loin mais lentement, l’autre suivrait en ligne droite, cachée par la première. Sumi avait distingué deux silhouettes, la première boule visait la plus imposante des cibles, ce qui était logique ; si on manquait de vision et de temps, on frappait toujours la cible la plus voyante. Mais pour son deuxième tir, la troisième année avait visé la deuxième silhouette. Espérant que son attaque fasse suffisamment diversion, elle entreprit de se dégager en creusant la neige autour d’elle, après quoi elle alla se jeter derrière un buisson ; la bataille commençait.
avatar
Messages : 268
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 24
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 22 Déc - 7:01
Nagame s'ennuyait profondément ... en fait, il ne s'ennuyait pas vraiment, mais il recherchait un peu l'inspiration. Il avait déjà une idée de ce qu'il souhait faire en tête, mais il faudrait qu'il trouve la motivation et comment il compte la mettre sur une toile. Mais ça tombe bien, il a neigé ... enfin, pas vraiment, c'est plus un accident d'un élève en soutien qui a eu une idée d'invention assez ... étrange. Si le professeur d'art a été prévenu ? Bien évidemment, c'est même tomber pendant son cours, il avait juste à cligner des yeux pour que, la fois d'après, le sol se retrouve entièrement constitué de poudreuse. Enfin, il ne faisait pas si froid, donc Nagame avait son costume sur lui, un costume toujours tâchés de peinture. En fait, plus il marche, plus il réfléchit à autre chose que sa future oeuvre, peut-être un exercice à faire tiens ... Ses élèves ne devraient pas se montrer aussi réticent à l'idée d'avoir une note dans une de ses matières, de toute manière, il fallait bien fournir leur bulletin de notes, n'est-ce pas ?

Enfin, lorsqu'il marche dans l'établissement de Yuei, établissement dont il devait rester car il avait promis au proviseur de peindre les murs qui entourent sa salle à l'extérieur, histoire de la rendre plus ... attractif ? Il avait le droit de rester la nuit ici, il n'y avait pas de soucis à se faire, car plus de prof vadrouille dans le lycée, moins il y a de chances qu'un vilain vienne jusqu'ici pour pouvoir mettre en déroute l'établissement. Nagame ne veillait pas vraiment au grain, il fallait dire qu'il était bien trop absorber à errer dans le coin à la recherche d'une manière de commencer son projet, il avait même oublié de mettre ses chaussures, ce qui faisait qu'il pouvait sentir le sol mouillé sous ses pieds, comme s'il faisait pas assez froid comme cela.

Il finit par tomber devant l'internat où deux gros projecteurs sont en marche, c'est vrai qu'il y a un autre professeur qui garde l'internat, Nagame c'était la semaine dernière, donc lui est plutôt tranquille pendant quelques mois. Alors qu'il s'approchait discrètement en ne se faisant pas englober par les projecteurs, il remarque un fort ... enfin, un début de fort, quelqu'un a même profiter pour creuser une meurtrière. Résumé : quelqu'un s'ennuyait ferme, et tant mieux, Nagame a subitement une idée. Ramassant une boule de neige, il remarque que le toit n'a pas été déblayé, il jette donc la boule de neige sur celui-ci pour faire tomber toute la neige soutenu par l'infrastructure, s'écrasant assez loin du fort pour servir d'abri, mais aussi pour "aider" son collègue à arrêter le bonhomme qui s'est enfui de l'internat en tentant de l'ensevelir sous un gros tas de neige. Nagame profite de l'attention de la chute de neige pour former deux boules de neige et les lancer sur ce cher Takamura, à défaut d'être puissant, il était d'une précision chirurgicale qui faisait qu'il pouvait se prendre une boule au niveau de la nuque et l'autre dans l'échine de son gigantesque dos.

- Ca m'a l'air amusant tout ça, puis-je participer ?
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 27 Déc - 13:20
Les choses ont été vite, très vite. Comme un pet sur une toile cirée, un bobsleigh sur une piste gelée ou une avalanche sur une colonie de vacance. D’un côté, ombre numéros 1 que l’on va appeler Jaquelin qui nous a lâchement attaqué. Et de l’autre, ombre numéros 2 que l’on va surnommer Jacky. Jaquelin nous fait des tirs en cloche que j’ai dévié avec efficacité, sauf que Jaquelin est un naze et que la boule à exploser sur ma main, je me suis donc bouffé une pluie de débris neigeux. Jacky lui il a joué double jeu, il a d’abord visé le toit de l’internat pour tuer Jaquelin sous une tonne de neige avant de me coller une boule dans l’oreille et le coude. En fait Jacky a juste utilisé la neige sur le toit comme une couverture pour son action. Et ainsi attirant le regard sur sa position, il vise les parties sensibles, c’est fourbe. Dans le jargon, on appelle ça un coup de pute.

-Ils veulent la guerre ? ils l’auront la guerre ! Les harfangs d la colère vont s’abattre sur leur frêle carcasse battue par le froid. Les âmes sangl—
- Ca m'a l'air amusant tout ça, puis-je participer ?

Alors la Jacky, y’a des gens qui sont mort pour moins que ça. En plus je te reconnais le jacky, t’es « Sous le bout de riz ». Il ose interrompre mon monologue ! On ne peut pas faire son chuuni en paix ! Collègue ou pas collègue, je vais lui demander d’aller se faire foutre et ce bien loin. Cette enflure a pourri mon groove, c’est un acte de haute trahison ! Déjà que le mec s’amuse à peinturlurer les murs de l’académie comme un sagouin. J’ai déjà vu des mecs peindre des murs avec des queue de renard vivant plus efficacement.

-Ouuiiiiiii ! ça va être rigolo ! Plus on est de fou plus on s’amuse, hein papa !

Oui nan… allez ça va. « Sous le riz » peut participer. Si la gamine l’apprécie y’a pas de raison que je m’emporte. Pis bon, c’est un collègue, on va s’amuser ensemble ! Je l’ai d’ailleurs toujours apprécié ce « tas de riz », rigolo comme pas deux et un artiste de talent. Il sait toujours apporter une touche de joie de vivre et de beauté à toutes les œuvres qu’il réalise.

-Sinon Papa, je ne savais pas que tu citais du César ?
-C’était du César ?
-Je n’en sais rien, je m’y connais pas en Grèce médiévale.
-C’est vrai qu’au Japon on voit pas ce genre de choses. Sinon t’as compris le truc des harfangs ?
-C’est quoi ?
-Le hiboux dans Harry Potter, tu vois ?
-C’est une chouette !
-Oui je sais qu’Harry Potter c’est chouette et ça n’a pas trop mal vieillis. Bah les harfangs c’est des hiboux des neiges !
-Aaaaaah…c’est très bien.

On donne quelques seconds supplémentaires à « Celeri » pour s’installer et je m’accroupis. Si j’ai fait un fort c’est pour me protéger des tirs pas tout me manger comme un con. Par contre, d’un coup je me rend compte que la meurtrière c’est un peu une idée de con. En termes de balistique, la meurtrière ne permet pas de faire passer les boules de neiges. Tu n’as pas assez d’amplitude… Bon bah on va utiliser les techniques secrètes du clan des Kogoro. Le Trébuchet no Jutsu ! Toujours planqué derrière le mur d’Adrien, t’as pigé ? mur d’Adrien, César, catapulte ? tu le vois le pot au rose historique ? Je catapulte mes obus de neiges en direction de la cible. Hanako s’occupe du rechargement et de la surveillance des cibles à travers les meurtrières. On a l’efficacité parfaite de la synchronisation parfaite de la bataille de boule de neige.

-Prépare les cailloux on passe bientôt à l’artillerie lourde…
-Ne t’en fais pas Papa, je fais couler de l’eau sur les boules de neiges pour en givrer la surface… c’est plus efficace.
-Parfait.

Spoiler:
 
avatar
Messages : 128
Disponible en RP : Vi
Double-compte : Nope

Fiche de Pouvoir
Grade: 28
Année et Classe:
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 28 Déc - 18:20
À peine Sumi s’était-elle dégagée du trou de neige dans lequel la première boule de neige l’avait menée, qu’une ombre la recouvrit subitement, en relevant la tête, elle n’eut le temps que de voir une masse sombre s’abattre sur elle. L’instant d’après, elle était à nouveau sous une couche de neige conséquente. Cette attaque était d’une fourberie sans nom, si elle avait pu changer la difficulté de la vie, elle l’aurait fait immédiatement, elle ne serait pas de taille contre d’autre attaque de ce genre. En plus de l’incapacité momentanément et accessoirement de l’enterrer vivante, ce tas de neige attaquait aussi ses résistances mentales et physique ; de la neige artificielle, c’était insinuée parmi les couches de ces vêtements. C’était bien la peine de se couvrir autant si c’était pour finir trempée.

L’alchimiste d’encre décida de remettre ses plaintes à plus tard, vu qu’elle commençait à manquer d’air et, qu’elle avait aussi une brique de candy’up à aller chercher. Bandant ses muscles, elle aspira tout l’air disponible sur place, s’appuyant sur ses mains et ses pieds, son corps se suréleva légèrement. Elle ne réussit pas à se dégager, mais, elle fragilisa suffisamment la couche de neige pour pouvoir bouger. Lentement, mais sûrement, elle s’extirpa de la couche de neige.

Au moment où son dos était presque entièrement libéré, elle se redressa subitement poussant, un râle d’effort, étendant ses bras en l’air et aspirant tout l’air qu’elle pouvait, oubliant l’espace d’un instant qu’elle était sur un champ de bataille. Cet instant lui fut fatal. Un violent choc la projeta de nouveau au sol, désancrant le bas de son corps de la neige. Une violente douleur lui tirailla la mâchoire avant qu’elle ne soit alertée par une certaine humidité au niveau de sa joue, qui était précisément le point d’origine de sa douleur lancinante. Elle tira son écharpe devant elle et remarqua que cette dernière était tâchée d’un liquide sombre et épais, au moment où elle se demanda l’origine de ce dernier, un goût de fer lui envahit la bouche, comme pour répondre à sa question. Puis, au niveau de ses gencives, elle remarqua que quelque chose pendait dans sa bouche.

Par réflexe, elle cracha une gerbe de sang sur le sol blanc, le tâchant alors de rouge et réalisa qu’un bout de son appareil dentaire trônait sur le sol, séparé du reste de son armature et laissant par dieu seul sait quel miracle, ses dents intactes. En s’en rendant compte, la douleur ne fut que plus horrible, mais, Sumi n’eut pas le temps de se plaindre plus longtemps qu’un autre boulet de neige fusa vers elle. Mue par un réflexe de survie impressionnant, elle défit sa doudoune et la lança sur le boulet. Le vêtement épousa parfaitement le projectile. En se redressant, Sumi se positionna en face de ce dernier, fléchit ses jambes, contracta l’ensemble de ces muscles et intercepta la boule entre ses bras.

Reculant et hoquetant légèrement sous la douleur, la jeune Sonohara posa avec difficulté le boulet sur l’amas de neige tombée plus tôt. À contre cœur, elle retira aussi son bonnet à pompon et le remplit de neige comme un taxidermiste l’aurait fait avec une dépouille d’animal. Elle posa sa tête factice sur le projectile et put enfin aller se mettre à couvert.

Grelottant le plus discrètement possible, elle rabattit sa capuche jaune moutarde sur son crâne et essuya d’un revers de main son menton sanguinolent, arrachant au passage quelques bouts de peau endommagées. Après avoir affiché un rictus de douleur, elle couvrit à nouveau son visage et se déplaça furtivement le long des fourrés, pour se rapprocher du campement de ces adversaires, qui s’avéra être un fort de neige. Elle qui n’avait compté que deux silhouettes en distingua une troisième qui visiblement ne portait pas l’uniforme scolaire. Donc, elle faisait certainement face à deux professeurs et… à une élève ? Que faisait-elle ici ?

En plissant les yeux elle reconnut cette dernière et devina donc assez facilement qui était le géant à ses côtés. Les Takamura surveillaient les dortoirs, accompagnés d’une autre personne que Sumi n’arrivait pas encore à voir. Décidant de passer à l’action malgré tout, elle forma trois boules de neiges, assez petites pour tenir dans sa main droite, recula un peu et arma son bras, balançant les projectiles droits sur le fort. Ils serviraient de diversion en s’écrasant sur le toit du fort. Après ça, elle rampa jusqu’à un autre fourré, d’où elle avait une vue parfaite sur la meurtrière de l’abri. Sumi façonna une boule de neige plus conséquente que les précédente et la lança à travers l’interstice.

L’attaque servirait à les faire se sentir assiégés, ils répliqueraient certainement. C’est là, que sa diversion jaune moutarde servirait, elle lui permettrait d’aller jusqu’au muret de la cour de l’internat et d’en sortir sans être trop inquiétée. Se félicitant de son génie, la nerd ne fit pas attention à la branche sous ces pieds et en se relevant, elle s’emmêla dedans, chutant dans le fourré, causant un raffut pas croyable.

Pétrifiée de peur et par sa bêtise, la jeune fugitive espéra que cette chute soit passée inaperçue. Dans le meilleur des cas, elle venait de louper sa meilleure occasion de fuir le champ de bataille.
avatar
Messages : 268
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 24
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Griffin Riders:
 
THEMES DE SUMI "The best" SONOHARA:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Jan - 13:51
Oh, la montagne de muscle voulait se la jouer acteur de théâtre, et Nagame l'a coupé en plein milieu de son monologue, quel impoli il fait ! Mais il ne savait pas qu'il allait se mettre à faire une tirade tout droit sortie d'une pièce de ... en fait, il ne sait pas trop. Lui, c'est plus la peinture, donc le théâtre ... c'est pas trop son truc, surtout qu'ici, il n'a vu que du théâtre Kabuki, ce qui est bien moins parlant qu'une pièce de théâtre européenne où les paroles sont parfois bien plus connu que la pièce elle-même ... enfin, si monsieur Muscle voulait envoyer chier l'artiste - ce qu'il peut comprendre vu qu'il l'a quand même coupé dans son monologue, c'est la pire chose à faire après toucher les cheveux d'une personnage de manga -, mais heureusement, sa fille - Nagame connaissait au moins la famille de ses collègues quand même - a réussi à faire changé d'avis le colosse de Rhode, comme quoi, les enfants, c'est bien plus utile que certains le font croire ... enfin, ça sert pas uniquement à tenter de détrôner All Might en tentant différente version d'enfant pour que l'un d'eux a l'alter parfait pour devenir le numéro 1. Pas étonnant qu'ils finissent par devenir aussi froid que la glace - encore plus dans ce cas précisément -.

Enfin, l'artiste s'installe sans trop prendre de place - c'est qu'il n'est pas aussi imposant que ce cher Kogoro -, et les voir tout les deux ensemble lui rappelle qu'il aurait peut-être du amené sa fille à venir jouer dans la neige ... mais bon, comme elle n'a que 5 ans tout rond et qu'elle est déjà excité rien qu'à l'idée de courir après le premier truc qui vole, alors la laisser dans la neige suffirait pour que Nagame la perde de vue, surtout qu'elle n'est pas bien grande ! De tout manière, il n'a pas le droit d'emmener sa petite bout de chou dans l'établissement par sécurité pour elle ... Dans tout les cas, ce n'est pas parce qu'il travaille beaucoup qu'il ne va pas la voir. Bref, revenons à nos boules de neige, tandis que les autres débattent sur ce qu'est un harfang, Nagame commence déjà à poser ses pots de peintures qu'il avait à la taille - il a du oublié de les retirer - et décide d'espionner les positions ennemis par l'interstice. Mais malheureusement pour lui, c'est à ce moment-là qu'il se prend la boule de neige en pleine figure lancer par la fugitive.

- Oh, je crois qu'on nous attaque.

Il retire sa tête de l'interstice avec le visage recouvert de neige avant de retire cette poudre froide sur le visage, encore heureux qu'il n'a pas mis ces "peintures de guerre", ça aurait couler sinon. Bref, l'artiste a bien envie de venger cet affront, en se laissant dans une mission guérilla, amassant des munitions pour en emporter avec lui, laissant bien sûr assez de neige pour qu'il construise leur baliste.

- Je vais occuper l'ennemi pendant la construction de votre baliste colonel.


Le monsieur "Celeri" saute ensuite du fort en tombant dans la meurtière, puis se relève en reprenant ce qui reste de munitions pour en lancer quelques unes, heureusement, il y a un bonnet qui dépasse. Bien évidemment, ce bonnet, il attire l'oeil, donc l'artiste frappe dedans ... mais après avoir toucher le bonnet, il entend un gros bruit dans le fourré qui est assez éloigné du bonnet ... il avait réussi à toucher ? C'était assez étonnant, dans tout les cas, l'artiste savait où il était, et donc commençait à mitrailler le tas de feuilles et de branches en espérant toucher, tout en se rapprochant.

Oui, maintenant, il savait que c'était une élève qui venait de faire une fugue, ça n'allait pas plaire au colonel cette histoire. Une élève en troisième année en plus ... ce n'était pas sérieux du tout ... dit le prof qui est en train de jouer à la bataille de boule de neige avec un autre prof et sa fille.

- Eh bien, voilà une diversion qui tombe à plat, littéralement.

Il attrape donc la jeune femme par l'épaule pour l'aider à se relever de cette position désagréable ... mais cet élan de gentillesse cache en fait une stratégie qui permettait à Takamura et co de pouvoir avoir leur cible dans leur ligne de mire pour leur trébuchet ou dieu sait quoi, c'est qu'il fallait une punition adaptée ... enfin, il fallait déjà qu'ils sachent viser en priant ne pas qu'il le touche ... mais quelque chose lui dit que ça va quand même lui tomber dessus.
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Jan - 17:01

L’étudiant, l’étudiant est sournois tel un Viêt-Cong il attend son heure tapis pour frapper. L’étudiant nous réserve mille coups tordus différent, allant de fourrer ses comparses à faire le mur pour acheter quelque rafraichissement. Néanmoins, je dois reconnaitre que cela à un certain intérêt. Ça forme, surtout dans nôtres corps de métier. Ensuite, ce n’est pas ça qui va m’empêcher d’aussi m’amuser… Dans ma position, je peux difficilement voire où se trouve la cible, donc bon faut coopérer. Compétence que ma coéquipière pour développer. Bon si jamais ça tourne mal je pourrai expliquer ça à Mickey, la didactique devant un juge ça passe.

-Amiral préparez vous à faire feu à 18° est !
-Tu dis ça au pif avoue…
-euh… ouiii ?
-bon donne-moi l’heure.
-Je n’ai pas ma montre, je sais pas.
-Nan, donne-moi sa position en fonction de l’heure.
-Elle est à 13h du matin !
-Tu sais quoi ? laisse tomber. Montre-moi juste la direction avec ton doigt.

Rapidement je me mets en place, position du carpeau accroupi avec les bras en arrière. Pour réceptionner le projectile. Elle me file la boule et je fait feu, l’obus blanc arrache une partie de la structure au passage et s’écrase dans un tas de neige provoquant un bruit sourd.

-A l’eau !
-Allo ?
-Ce n’est pas ce qu’on dit quand on joue à toucher-coulé et qu’on rate ?
-Si si… mais la c’est de la neige.
-A la neige alors !
-Trop court ?
-Oui !
-Prépare le second tir
-Oh Papa ! ton collègue il fait une Piccolo !
-Il est devenu le père du fugueur ?
-Nan, il le maintient pour que tu puisses le toucher.
-C’est un noble sacrifice.

Ne redoutant plus les tirs, je me lève de toute ma hauteur. Déployant mon corps au maximum, j’arme mon tir dans une pose qui aurait fait rougir un lanceur vedette dans une équipe de Base-ball, mais dans la catégorie cross-sport, section Bowling. Alors inexorablement, mon bras se déplie.

-Ca va piquer… Atcha !

Propulsé par la force de l’éternuement, le boulet file… mais pas vraiment la où il faudrait qu’il aille.

-Si on demande, j’étais pas la…
avatar
Messages : 128
Disponible en RP : Vi
Double-compte : Nope

Fiche de Pouvoir
Grade: 28
Année et Classe:
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Jan - 11:10
D’un œil, Sumi constata que sa diversion avait été efficace, deux salves différentes l’avait pris pour cible. D’abord de petits projectiles qui firent mouche, le bonnet tomba, rendant la supercherie beaucoup plus évidente, mais, pas encore assez puisque qu’un autre boulet, similaire à celui que Sumi avait encaissé plus tôt, allait être tiré. Le lancer fut si puissant qu’il emporta avec lui un bout du fort protégeant les surveillants de l’internat, avortant rapidement sa trajectoire.

Sumi avait été absorbé par le déroulement de la scène. Ses yeux étaient si écarquillés face au caractère incongru de la scène qu’on aurait pu penser que le froid artificiel avait figé son expression. Ce furent une phrase et une pression sur son épaule qui firent reprendre ses esprits à la brune. En relevant la tête, elle découvrit l’identité du troisième gardien. Une apparence androgyne, des tâches de peinture un peu partout, une voix au timbre taquin et joueur, pas de doute, c’était l’un des professeurs d’art de Yuei. Nagame Suburi.

Sumi se redressa, ne laissant pas son enseignant faire tout le travail. Un sourire gêné se dessina sur son visage une fois qu’elle fut debout. Là, je suis mal. Elle ne savait pas trop comment se sortir de cette situation. La jeune demoiselle se contenta de rire doucement à la remarque de Nagame.

-Avouez qu’il y avait de l’idée…

Du coin de l’œil, elle aperçut quelque chose bouger. Par réflexe, elle se jeta à terre, attrapant au passage l’homme aux cheveux vert.

-Attention !

Il n’y avait pas vraiment lieu de faire attention en réalité. Takamura avait de nouveau lancé un boulet de neige, ciblant Sumi maintenue par Nagame. Cependant, alors qu’il allait tirer, le héros avait éternué. Ainsi, cet imprévu envoya la boule survoler les têtes du professeur et de l’élève pour qu’elle s’écrase plutôt sur une voiture. La puissance de Takamura couplée à la vitesse de la chute avait permis au projectile de littéralement plier la voiture en deux et de lui faire faire un « U ».

C’était le moment où jamais pour Sumi de s’en sortir. Elle redressa son torse, ayant les genoux toujours enfoncés dans la neige et s’adressa à Nagame.

-Oh, monsieur Suburi ! Vous aussi vous encadrez les cours de soutien héroïque de monsieur Kogoro ?

Elle ne lui laissa pas le temps de répliquer, ni même de réfléchir.

-Vous êtes vraiment deux pour moi ? Les autres élèves n’ont eu que monsieur Kogoro comme adversaire ! Il est sans pitié ! Mais… il vous visait aussi, non ? Ça veut dire que vous êtes dans mon camp ?

Jugeant qu’elle avait trop parlé, elle fit mine de tourner la tête vers le fort. Pas lui laisser le temps de réfléchir. Lorsqu’elle s’était redressée plus tôt, elle avait essayé de se placer dans le champ de vision de Nagame de façon à cacher l’entrée du fort avec son corps, et ainsi de ne pas décrédibiliser plus ses mensonges. La jeune fille se retourna vers le héros, une expression paniquée sur le visage. Elle attrapa le peintre et le tira hors de la neige.

-Il remet ça, il faut se cacher !

La jeune fille alla se jeter sous un fourré dans le dos de la structure de neige. Elle espérait de tout cœur qu’elle avait réussi à convaincre son professeur de l’aider.
avatar
Messages : 268
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 24
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Griffin Riders:
 
THEMES DE SUMI "The best" SONOHARA:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 2 Mai - 22:06

-T’as pas entendu un bruit ?
-Quoi comme bruit ?
-Genre une voiture qui se fait plier en deux après avoir reçu un coup ?
-C’est… spécifique… Tu regardes trop de films je pense. Je pense juste que c’est un écho provoqué par mon éternuement qui s’est mêlé avec l’impact de mon obus de neige.
-Ah oui ! C’est dans doute ça !

Mais que vois je ? Nabruti debout seul dans la neige qui me fait un grand signe de la main et qu’il va jouer avec l’étudiante ? mais il se fout de qui ? Alors je veux bien être un mauvais prof, mais je pense qu’on a trouvé le prof le moins responsable du patelin. Mais bon, je parie qu’il va me faire un chantage avec la gamine, donc je vais devoir jouer au jeu. Ils se sont bien planqués derrière leur barrière de neige. Mais bon, ce n’est pas ça qui va m’arrêter. Je fais quelques calculs rapides, je vais tenter un tir en cloche. Je pourrais tenter un tir direct pour annihiler leur protection mais c’est exactement ce qu’ils attendent de moi. Par contre se manger un boulet de neige sur le coin du citron, ça doit bien surprendre. Je lance mon tir et je l’entend redescendre avec le bruit d’un Stuka.
Ma fille me montre son nouveau modèle de boulet, elle s’est amusée à graver des sillons dans la neige pour qu’elle produise une sa caractéristique en traversant l’air. Elle est maline, on rajoute donc la guerre psychologique au bousin. Je pense qu’il ne me reste plus qu’à passer du Wagner à ma prochaine attaque et on sera parfait.
avatar
Messages : 128
Disponible en RP : Vi
Double-compte : Nope

Fiche de Pouvoir
Grade: 28
Année et Classe:
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Mai - 13:26
Sumi avait à peine eut le temps d’analyser la réponse de son professeur et d’y réagir, qu’une boule-de-neige jaillit de nulle part. Elle explosa contre le crâne de Nagame qui fut projeté la tête la première dans la neige. Ni une, ni deux, Sumi bondit hors de son couvert. Ne faisant pas même attention à l’état du professeur d’art. Après tout, ils étaient sur un champ de bataille ; l’hésitation et le doute n’était pas permis. Et puis, c’est seulement de la neige.

La naïveté de Sumi ne l’aida pas à être moins surprise quand un bruit long, strident et par-dessus tout macabre, raisonna. La jeune nerd l’avait entendu dans plusieurs films et jeux d’époques, ce fut assez pour la faire frissonner. Alors que ses pieds s’étaient enfoncés dans la neige jusqu’aux genoux, elle leva lentement la tête. Ses yeux s’écarquillèrent ; une boule-de-neige des plus massive fusait sur elle. L’alchimiste d’encre devait absolument fuir. Elle allait sauter en avant, mais, elle était prisonnière de l’épaisse couche de neige -plus tellement- sous ces pieds. Merde, merde, merde.

Elle se débâtit un moment, lorsqu’enfin, où elle sentit ses pieds s’extraire de la prison glaciale, il était déjà trop tard. Elle allait devoir encaisser le coup. Elle déglutit, fixa le sol, fléchit les genoux, banda les muscles des épaules et serra les fesses d’anticipation. Elle repensa à la façon expéditive, mais néanmoins dramatique dont Nagame avait été mis hors-jeu. La boule s’écrasa contre ses épaules, le genou gauche de Sumi s’affaissa dans la neige. La jeune fille poussa un râle de douleur étouffé et releva vers ses deux adversaires un regard plein de détermination. C’est peut-être un peu plus que de la neige.

-Suburi-sensei, je vais vous venger !

Tendant son pied-droit pour s’appuyer contre l’épaisse paroi de neige que ses pieds avaient formée, Sumi fit basculer l’ensemble de son poids dans son genou gauche et se projeta à l’aide de son pied-droit vers le père et la fille. L’haltérophile ne se ferait pas avoir à nouveau, tout les deux pas elle se projetait en l’air pour se servir de la fine couche de neige solide comme d’appui pour bondir à nouveau dans les airs, s’enfoncer dans la neige, plier ses genoux et recommencer. Elle avait une démarche semblable à celle d’une astronaute hyperactive. Autant dire qu’avant d’arriver auprès de Takamura et de sa fille, ces derniers auraient le temps d’ensevelir Sumi sous une couche non-négligeable de neige.

Mais elle ne comptait pas arriver au contact. Arrivée à proximité de l’igloo de fortune, la brune fit un bond de côté. Réutilisant la synergie de sa chute, elle se jeta à corps perdu dans un simulacre de backflip contre l’igloo. Comme elle s’y était attendu, la structure ploya sous son poids d’haltérophile. Elle tomba brutalement au sol, mais avant même d’avoir mal, elle entendit plusieurs craquements au-dessus de sa tête. J’avais pas pensé à ça, tiens.
avatar
Messages : 268
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 24
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Griffin Riders:
 
THEMES DE SUMI "The best" SONOHARA:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: U.A. - L'école des héros :: Internat-