Logo My Hero Academia

Nous sommes actuellement en été, au mois de Septembre

Membre du Mois

Coup de coeur

Coup de coeur My Hero Academia

Les dernières rumeurs

- Alors qu'il exécutait son stage, un élève a été retrouvé carbonisé parmi les décombres. Bien que sous le choc, la police a continué à mener une enquête formelle sur les faits entourant l'équipe de leur maître de stage, Blazing Eye. (Event 2)
- Les malfaiteurs ont été arrêtés durant leurs assauts. Il s'agirait des non moins fameux M.Compress et de ce que les journaux ont nommé "le Démon souriant". (Event 2)
-
- Un vilain aurait attaqué un hôpital, mais aurait été maîtrisé par une patiente de ce même hôpital, bravo à elle !
- Il paraitrait qu'un intrus aurait infiltré l'école des héros pour voler un panier-repas. La crédibilité en prend un coup...
- Le dimanche, on déconseille d'entrer dans les parcs! Attention, les chiens mordent sans raison! (Rumeur d'août)
- Des bruits suspect se sont fait entendre au niveau du port. La police a retrouvé de nombreuses traces de sang mais aucun cadavre ... et des poils de loup. L'analyse de ces derniers n'a encore rien donné. La police soupçonne un lien avec une autre tuerie en centre ville.

14 Heros | 36 Elèves | 12 Ligue des vilains | 10 Vilains | 05 Civils

Notre Histoire

Année 2045. 80% de la population a développé des pouvoirs surnaturels, surnommés Alter. Certains les utilisèrent pour semer le chaos, détruire ou réaliser des activités illégales.
D'autres, à l'inverse, utilisèrent leurs nouvelles capacités pour sauver la veuve et l'orphelin, rendant réel le métier autrefois fantasmé de Super-héros, qui devint, au fur et à mesure, une activité reconnue par l'état. C'est ainsi que des écoles se spécialisèrent dans l'éducation de nouveaux justiciers, prêts à affronter ceux bravant la loi : les vilains. La suite

Nouveautés

11/12 Recensement de décembre, sondages sur le contexte et le tournoi inter-forum ! Consulter
27/06 Bienvenue à Sumi, Kiaria et Chikara dans le staff ! Consulter
25/05 Le groupe "élève" est à nouveau ouvert. Consulter
23/03 Les rumeurs ont été mises à jour ! D'autres informations à suivre ! Consulter
22/03 Le deuxième event est officiellement terminé ! Voici la nouvelle intrigue de votre forum ! Consulter
26/02 Installation du nouveau design de My Hero Academia RPG, ainsi que d'autres petites nouveautées !Consulter
03/12 Un nouvel event débutera très prochainement ! Tenez vous au courant ! Consulter

02/12 Recensement de décembre. Consulter

03/10 Mise en place de la chronologie du forum. Consulter

19/11 Mise en place d'une aide au fair-play. Consulter

12/11 Plusieurs mises à jours ont été effectués sur le forum. Consulter

07/11 Fin du premier event & recrutement terminé !

18/09 Le premier event de MHA est lancé ! Consulter

21/08 Annonce sur les nouveautés ! Consulter

21/08 Nouvelle page d'accueil !

Prédéfinis


Le mal est parfois là où on si attend le moins [PV : Chikara et Sythea]

 :: Musutafu :: Centre Ville :: Rue Commerçante Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 31 Déc - 12:05
Aujourd'hui, nous sommes un week-end, duo de journée où les étudiants n'ont pas cours. Olivia est rentrée dernièrement dans une école de musique après avoir prouvé qu'elle avait clairement les moyens de suivre les cours, cela faisait trois ans qu'elle n'avait pas étudier, mais il fallait le dire : la jeune allemande est bien plus intelligence qu'on peut le croire, pas étonnant qu'elle arrive à échapper à chaque fois à la Police et autres justiciers plus ou moins masqués. Si la vie à la rue a toujours été une plaie pour elle, il fallait quand même avoué que cela lui a permis de sculpter son instinct de survie, mais aussi l'a rendu plus forte mentalement, malgré la haine, la faim et la maladie qu'elle a subi pendant toutes ses années. Elle compte cependant s'assagir avec tout ce qui s'est passé dernièrement : l'attaque de UA, l'effondrement de sa maison, le retour de son père - ou d'un de ses fans - ... et avec ça, Olivia prévoyait de trouver un travail dans un endroit où les gens ne puissent pas la reconnaître. Même si Hina lui a imploré de faire confiance à l'humanité, il fallait se rendre à l'évidence : une bonne partie de cet humanité la haïe du plus profond de leur cœur.

L'ancienne voleuse circule dans les rues commerçantes, regardant les différents travaux et jobs qu'on propose et qui sont libres. Il fallait tout de même se faire un peu d'argent pour aider sa tutrice à payer ses études et en garder un peu de côté pour s'acheter deux trois choses. Plusieurs restaurants cherchent en effet des serveurs ou des apprentis cuisiniers, si servir les gens ne lui posent pas de problème - elle était agile après tout -, cuisiner ... est un peu dur lorsqu'il y a eu trois ans sans voir un seul four de près. Serveuse peut donc être une solution envisageable, Olivia était petite, mais très agile et rapide, et puis si cela pose problème, elle mettra des patins à roulette pour paraître plus grande et aller plus vite ... mais il faudra qu'elle sache en faire, heureusement, ça s'apprend assez vite. Finalement, la demoiselle finit par avoir le coup d’œil pour un bar moins malfamé que ceux qu'elle a l'habitude de fréquenter. Quitte à commencer à servir quelque part, autant que ce soit dans un petit endroit.

La jeune allemande entre, et déjà elle sent une certaine pression s'exercer sur elle. Ce n'est pas le fait de travailler honnêtement pour une fois ou bien d'avoir une chance de se faire de bonnes connaissances, mais elle sentait déjà tout les regards se poser sur elle et elle sentait toute la haine se multiplier lorsqu'on la fixe. Elle sentait les mouvements se produire autour d'elle alors qu'elle arrive au milieu de la salle, la porte d'entrée est déjà bloquée par deux hommes tandis que d'autres commencent déjà à l'encerclé. "Faire confiance à l'humanité" qu'elle disait ...

- Tiens, voilà la fille de ce salopard d'Edward aux mains d'argent. D'habitude, je suis contre les bagarres, mais vous pouvez vous lâchez ce coup-ci les gars.

Comment ? Olivia est choquée, mais en même temps pas très surprise de cette réaction vu le regard haineux des gens à son sujet. Les hommes ne semblent pas attendre qu'elle se mette en garde, pour tenter de la frapper, l'allemande arrive cependant à esquiver les coups avec assez de aisance. Pas la peine de se battre avec tout ces gens, Olivia ne veut pas qu'Hina l'engueule à cause de ça, elle court donc vers l'unique fenêtre du bar en escaladant les tables libres assez rapidement pour passer à travers dans un grand fracas. Encore une fenêtre, décidément, elle les collectionne encore. La réception se fait un peu plus en douceur déjà, mais les hommes de ce bar ne compte pas lâcher l'affaire, ces derniers sortent tous en groupe de ce bâtiment, près à casser la figure à l'européenne. Jamais elle a vu des gens autant en colère contre elle, surtout qu'elle n'a rien fait, encore des gens qui pensent atteindre son père en la frappant directement. Olivia ne les attend pas pour commencer à courir pour les semer, qu'ils essaient de l'attraper pour voir, beaucoup ont tenté de le faire avant eux, mais aucuns n'a réussi.
avatar
Messages : 130
Disponible en RP : Oui
Double-compte : Akiko Aka

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: Aucune
Alter: Metachair
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
Thème:
 


Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 3 Jan - 23:37
Dire que Chikara était de mauvaise humeur était... raisonnable. Dire qu'elle serait prête à prendre le premier petit vilain qu'elle croise et se défouler sur lui l'était aussi. Et dire que cela se voyait sur son visage était probablement... un euphémisme. Car elle avait réellement l'air de très mauvaise humeur. Son regard noir semblait dévisager tous les passants. Certains avaient même dévié leur chemin pour éviter de croiser la jeune fille, qui, malgré sa petite taille, la couleur amusante de ses cheveux, et son visage adorable, ressemblait plus à un tueur recherchant sa prochaine proie qu'à un être adorable à qui on aurait envie de faire des câlins.

Pourquoi donc était-elle de si mauvaise humeur ? Eh bien, pour toute une série de catastrophe. Premièrement, elle était bloquée sur Bark Souls, un jeu extrêmement difficile qui mettait le joueur dans la peau d'un homme loup sensé... faire des choses dans un monde post-apocalyptique. Le scénario était mal expliqué, de toute façon. Elle avait fini par décider de prendre l'air, et avait apris qu'à cause d'un client incapable de contrôler son alter, son café préféré serait fermé pendant tout ce week-end-là, et probablement aussi le prochain ! C'était insupportable, qui OSAIT l'empêcher de goûter à SES pâtisseries ? Ça ne pouvait être que l'oeuvre d'un stand ennemi. Ou probablement pas. Mais peu importe.

Toujours était-il qu'elle se retrouvait à marcher dans les rues, à la recherche de quelque chose pour se défouler. Et probablement une pâtisserie ou un café, car elle avait faim. Ou plutôt, elle avait envie de manger, mais c'est presque la même chose, non ? Ses pas finirent par l'amener près d'un bar. Elle s'arrêta quelques instants, pour le détailler. Il n'était pas très grand, mais à travers l'unique fenêtre, assez importante, on pouvait voir que de nombreuses personnes semblait y boire. Et au vu de ces individus, cela semblait être le rendez-vous des bœufs baraqués pas très malins du quartier. Elle fronça les sourcils, en voyant une jeune fille y rentrer. Elle devait probablement chercher un travail. Elle devait avoir environ 15 ans... Enfin, vu qu'elle ne voyait que son dos, Chikara n'arrivait à voir que sa chevelure blonde, presque beige.

Elle ne prêta pas plus d'attention que cela au bar, et continua sa route. Elle se demandait cependant si cet endroit était adaptée à une jeune fille, mais ce n'était pas à elle de décider de cela. Elle sourit cependant en se disant que si elle avait demandé à Kanae son autorisation pour travailler dans un tel bar, elle aurait probablement été très inquiète. Et serait venu tous les jours. Soupirant, elle continua à marcher... Avant qu'un bruit de vienne la stopper.

Enfin, tout d'abord, elle put entendre une certaine cacophonie venant du bar. Et juste après... Un bruit de verre brisée. De vitre explosée. Elle put voir la jeune fille, ayant sauté hors du bar, poursuivi par les clients ? Elle semblait aller vite, mais une jeune fille de son âge n'était clairement pas en sécurité... Heureusement, il se trouve que la demoiselle courait en direction de Chikara. Eh bien, c'était l'heure de jouer aux héroïnes, non ? Elle se retourna, et, au moment ou la jeune fille passa à côté d'elle, elle fit un croche-pied au type le plus proche d'elle. Soudainement, tous les individus se stoppèrent, la petite demoiselle aux cheveux couleur crème glacée leur faisant obstacle. Ils étaient au total une dizaine.

-Messieurs, un tel comportement est indigne de gentlemen tels que vous. Je vous conseille de retourner boire en paix, et de laisser cette jeune fille.

Un des individus sembla froncer les sourcils en voyant Chikara. Il avait l'impression de la reconnaître... Cependant, il n'eut rien le temps de dire. Un autre homme avança. Il était grand, au moins deux mètre quatre-vingt-cinq, ce qui était immense pour un japonais. Il avait des cheveux bruns extrêmement cours, presque au ras du crâne. Son regard était dur, mais il semblait aussi un peu moins idiot que le reste de ses amis.

-Mêle toi de ce qui te regarde gamine.

L'individu qui avait froncé les sourcils sembla écarquiller les yeux, avant de se tourner vers celui qui avait parlé.

-Aniki, je crois que je la reconnais. Je l'ai vu à la télé, c'est une étudiante de UA.

Le grand, qui semblait être le chef de la bande, sourit alors, en direction de Chikara.

-Alors comme ça tu es une apprentie héroïne ? Dis-toi qu'on est comme... des justiciers de la rue. On s'occupe de punir les criminelles. Et elle, c'est la fille de Edward aux mains d'argent. Alors tu comprends, si tu veux devenir une héroïne, tu devrais comprendre que c'est elle la criminelle.

La fille d'un vilain, hein ? Tout d'un coup, les choses devenaient plus clair. Et aussi, cela n'aida pas Chikara a être de meilleure humeur. Cependant, elle se contenta de leur sourire, tout en durcissant le regard.

-Je ne crois pas que la loi condamne les enfants pour les péchés du père. En fait, j'en suis même sur, voyez-vous. Les thèses supposant que le fait d'être un vilain s'hérite on été réfutés avant même ma naissance. Je suis désolée de voir que des gens y croient encore. Quoi qu'il en soit, en tant qu'apprentie héroïne et titulaire d'une licence temporaire de héros, si vous continuez, je me verrai obliger de vous stopper jusqu'à l'arrivée de la police.

L'homme qui avait été mis à terre par le croche pieds de Chikara n'attendit pas la réponse de ses camarades pour essayer de lui saisir la jambe. Cependant, Chikara sembla disparaître, pour se retrouver décalée de quelques centimètres. En un coup de pied, elle assomma l'individu, tandis que ses amis craquaient leurs poings.

-Alors c'est comme ça qu'on va devoir procéder, hein ?

Bien. Elle put voir au loin des individus commençaient à paniquer, et pour certains, semblaient assez lucide pour prévenir la police. L'objectif était simple. Les empêcher de passer jusqu'à l'arrivée de la police. Ou tous les assommer.

Deux types, relativement proche, foncèrent en premier. Ils donnèrent tous deux un coup de poing, sans aucune coordination. Chikara n'eut aucun mal à saisir le coup du premier, tout en repoussant le deuxième avant un coup de pieds. Bien sûr, les citoyens n'avaient pas le droit d'utiliser leur alter comme ils l'entendaient. Alors ils attaquaient sans alter. Mais il était évident qu'il finirait par en utiliser, si poussé à bout. Et à neuf contre une, malgré le fait que ce soit des minables, cela pouvait être difficile. Alors qu'elle repoussait le deuxième d'un autre coup de pied, Chikara sortit son téléphone, ce qui sembla enrager le petit groupe.

Tandis qu'un troisième lui foncer dessus pour donner un coup de pieds, elle fit un pas de côté, tout en trouvant dans son répertoire la personne voulue. Sythea. Pourquoi elle ? Difficile à expliquer. Quelqu'un de sa classe aurait pu marcher... Mais en raison du passé de Sythea, elle lui inspirait une certaine proximité, une certaine confiance. Elle se sentait proche d'elle, plus que de la plupart des autres élèves. Elle savait en plus que jamais son amie ne laisserait quelqu'un qu'elle appréciait en danger.

Encore deux types lui foncèrent dessus, cependant, cette fois-ci, leurs attaques étaient plus coordonnées. Mais en un instant, Chikara se trouvait derrière les deux. D'un coup dans la cheville, elle fit tomber l'un des deux, tandis que le second se retourna pour la frapper, ce qu'un simple mouvement suffit à esquiver. Derrière elle, elle put apercevoir un coup de pied arriver. Ou plutôt, elle put l'entendre. Elle se baissa alors, le coup touchant celui qui avait tenté de la frapper. Elle rangea ensuite son téléphone. Message envoyé.

SMS envoyé à Syth:
 

Elle se releva, donnant un upercut au type qui venait de mettre son ami à terre. Au moment ou elle donna le coup, cependant, elle put voir le plus baraqué des types pointant sa main vers elle. A ce moment-là, un pic en fut expulsé. D'un rapide mouvement sur le côté, elle évita que le coup ne la touche directement. Son bras gauche fut cependant touché, et le pic, d'environ un centimètre de diamètre, se trouvait plantée dedans. Pas assez pour rendre son bras inutilisable, il n'avait pas touché de point sensible, mais assez pour lui faire terriblement mal. Pour autant, elle continuait à sourire.

-Et maintenant vous avez recours aux alters ? Vous avez vraiment envie d'aller faire un petit tour en prison.

Visiblement, tous les futurs criminels n'étaient pas très enclins à poursuivre dans cette voie, et quelques un d'entre eux eurent pour réflexe de battre en retraire. En fin de compte, ils n'étaient plus que quatre debout. Ça s'annonçait mieux que prévu. Si on oubliait le fait qu'ils l'entouraient. Le chef semblait pouvoir projeter des pics de ses mains. Un autre, avec des cheveux blonds décolorés, semblait pouvoir enflammer ses bras, mais seulement un à la fois. Un troisième, petit, avait un alter qui lui permettait de faire pousser ses ongles pour que ses mains deviennent dotées de véritables griffes. Quant au dernier, qui avait l'air d'un abruti complet, il n'avait pas encore révélé son alter.

-Assez rigolé gamine, retourne jouer aux héroïnes et laisse nous nous occuper d'elle. Elle ne mérite même pas que tu la sauve, de toute façon !

Chikara ferma les yeux. Ne même pas mériter qu'on la sauve ? Foutaise. Si elle-même avait pu être sauvé, alors on n'avait pas à lui dire qui méritait ou non d'être sauvé. Il avait réussi à la mettre en colère. Jusqu'à présent, elle avait été sur la défensive... Mais cela allait changer.

En un instant, elle disparut, pour se retrouver devant le chef.

4 mètres...

Il était musclé, donc inutile de le frapper au torse. Elle effectua un balayage, qui eut pour effet de le prendre par surprise, et de le faire trébucher. Le petit et le blond réagirent au quart de tour, fonçant sur Chikara, qui sauta au-dessus du grand brun, comme pour mettre un obstacle entre eux et elle. Ils furent obligés de le contourner chacun de leur côté. C'était parfait. Elle s'élança vers la gauche, vers le blond avec ses bras enflammés. Comme elle s'y attendait, il tenta de l'attaquer. Avec son bras déjà blessé, elle saisit le bras enflammé. Les flammes se concentrait au niveau de la main, donc lui saisir le bras réduirait son efficacité. Elle lui asséna ensuite un coup de pied à l'entre-jambe, profitant de sa surprise. Puis, elle le frappa au niveau du visage, pour le mettre hors-combat. Son bras lui faisait très mal, et bien que le feu n'ait pas pris sur son bras, elle avait tout de même reçu des brûlures au niveau de la main.

Elle prit quelques seconde pour observer la situation. L'abruti semblait à peine comprendre ce qu'il se passait... Mais il commençait à utiliser son alter. Il semblait être en train se métamorphoser en loup... Ce qui lui prendrait certainement un peu de temps. Le petit était sur le point de la rattraper, et le grand en train de se relever... Elle était mal placée. Elle avait le chef en face, celui avec ses griffes à droite, et le loup loin, à gauche. Elle regarda sur le côté, et en un instant, se téléporta.

9 mètres...

Elle se retrouvait maintenant derrière le petit avec ses ongles, qui lui servait d'obstacle entre elle et le chef, et aussi entre elle et le loup. Le grand brun beugla au petit de se retourner, ce qu'il fit, avant de foncer pour attaquer Chikara. Cette dernière esquiva aisément ses attaques, qui n'étaient pas très bien placés. Elle finit par lui caler un petit coup de poing au visage, avant de le contourner, pour se retrouver devant lui, à quelques mètres du chef. Ce dernier plaça sa main en avant, et tira sans attendre un pic sur Chikara. Cette dernière se téléporta ensuite devant lui, esquivant le pic, qui continua son chemin vers le griffu. Ce dernier utilisa ses griffes pour se protéger. Ceci eut l'effet désiré... Mais réduit à néant sa seule capacité offensive.

12 mètres...

Elle donna un coup de poing dans le visage du chef, après un léger saut, pour le déstabiliser, avant de retomber au sol, se retourner, et prendre un élan vers le petit homme, désormais dépourvu de griffe. Elle lui donna un puissant coup de pied dans le ventre, et avec l'élan, cela fut suffisant pour le mettre à terre. N'ayant pas le temps de se reposer, elle entendit le bruit d'un animal derrière elle. Et se retourna, tout en donnant un coup de pied circulaire, ce qui eut pour effet de repousser le loup sur le côté, sans pour autant le mettre hors combat.

-Eh bien, je crois que notre petite danse arrive bientôt à terme.

Elle souriait, pour provoquer ses deux adversaires. Comme elle le pensait, le grand fut le premier à être de nouveau capable d'attaquer. Tant qu'ils attaquaient de manière séparée, elle n’avait même pas besoin d'utiliser son alter. Elle fonça sur sur le grand, qui tira alors un pic dans sa direction. Elle n'eut qu'à se baisser dans sa course pour l'esquiver. Elle profita de sa position basse pour effectuer un tacle, ce qui eut pour effet de faire chavirer le brun vers elle. Elle en profita pour le frapper à la gorge, bloquant sa respiration l'espace d’une seconde, assez pour le mettre hors combat, non pas suite à un coup au niveau de la nuque. Utilisant son alter pour se retourner, elle put faire face au loup qui lui bondit dessus. Avec un nouveau coup de pied, elle le repoussa au loin. Voyant qu'il commençait à reprendra sa forme humaine, probablement incapable de maîtriser sa forme transformée s'il subit trop de dégâts. Elle soupira. Se tenant le bras, la retombée d'adrénaline s'accompagne d'une montée de douleur au niveau de son bras gauche.

-Eh bien, on dirait que c'est terminé.
avatar
Messages : 298
Disponible en RP : Disponible o/

Fiche de Pouvoir
Grade: 20
Année et Classe: 2-A
Alter: Déplacement Instantané
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Revenir en haut Aller en bas
Sam 6 Jan - 22:23


Sythea Asmodee

"I know you"

Enfin le week-end. C'était enfin la bouffée de fraicheur dont elle avait besoin après cette semaine. Elle avait eu l'impression de ne pas avoir pu sortir la tête du guidon. Entre des devoirs, des exercices physiques à la fois difficiles et réguliers, et un examen écrit le vendredi qui lui avait demandé de bachoter pendant deux soirs de suites... elle était heureuse de pouvoir enfin se dégourdir un peu en dehors de l'enceinte de l'école.

Cela faisait un moment qu'elle trainait dans les rues des bars et autres restaurants à la recherche d'un truc à grignoter. Il y avait bien ce stand de hotdog particulièrement bien côté. Il y avait toujours une queue longue comme à la poste, mais le bouche à oreille ne faisait qu'encenser le petit stand. On le disait le meilleur hot-dog de la ville, si ce n'est de la région toute entière. L'attente semblait sans fin, et malgré son appétit qui n'allait que croissant le nombre de clients en attente diminuaient de plus en plus. Alors qu'il n'y avait plus que deux personnes avant elle, Sythea sentit son téléphone vibrer sans sa poche. Elle s'en saisit pour voir s'afficher le visage souriant d'une jeune fille accrochée au rebord d'une fenêtre. Sythea laissa échapper un soupir, ses yeux se levant au ciel tandis qu'elle ouvrit le message que celle-ci lui avait envoyé. Celui-ci contenait des coordonnées GPS ainsi qu'un appel à l'aide.


T'es pas sérieuse !?

Elle releva la tête pour voir qu'il ne restait plus qu'une seule personne avant elle et soupira de plus belle. Elle rangea alors son téléphone avant de se rendre en direction des coordonnées. Elle était contente de ne pas avoir emmené sa guitare avec elle ce jour là, parce qu'elle l'aurait ralentie. Heureusement, elle ne se trouvait pas bien loin de Chi. En arrivant sur les lieux, elle fut surprise de voir la vitre éclatée et une agitation certaine à l'intérieur. Elle regarda la vitre brisée au sol et pu apercevoir Chi au prises avec plusieurs adversaires non loin. Elle était en train de les étaler, mais un coup de main ne serait pas de refus, ce qui expliquait l'appel à l'aide.

Cependant, elle n'eut pas vraiment le temps de rejoindre son acolyte que deux malabars menés par un de ceux qui avaient fui quelques instants plus tôt arrivèrent. Sythea ne se posa pas la moindre question, et se saisit d'un des morceaux de verre au sol, qu'elle serra dans sa main jusqu'à s'en faire saigner. Le plus petit sourit de toutes ses dents avant de s'adresser aux demoiselles.


Eh gamine... Dégage de là, c'est une affaire de grandes personnes. Alors va jouer à la dinette ailleurs.

Sythea sourit alors avant de se redresser, regardant les deux plus costauds et évitant volontairement le plus trapu.

Dites les gars. Lequel d'entre vous veut bouffer le bitume en premier?

Les deux se regardèrent alors tandis que le premier s'apprêtait à manifester son mécontentement. Cependant Sythea le saisit au visage avant de lui faire un croche-patte qui le fit basculer en arrière. L'accompagnant, elle lui fit s'éclater le crâne au sol dans un grand fracas au milieux des débris de verre et le mettant immédiatement hors combat. Sythea se releva alors tandis que l'un des deux costauds armait son bras dans sa direction. Il donna alors un violent coup de poing, que Sythea intercepta avec son propre poing. Les deux s'entrechoquèrent, et même si Sythea poussa un grognement de douleur en sentant l'impact, ce n'était rien comparé au cri que poussa l'homme. Lorsqu'il retira la main, il vit que le poing de Sythea était couvert de piques formés de son propre sang solidifié. Le type recula d'un pas sous la douleur, laissant à son allié une ouverture. Celui-ci ouvrit alors la main en direction de Sythea ce qui révéla un trou dans sa paume, et une violente onde de choc la projeta en arrière sur plusieurs mètres. Sythea fit immédiatement fondre le sang de sa main pour la transformer en couteau de combat. Elle se redressa rapidement et poussa un léger grognement.

Okay... Chi tu m'en dois une pour l'aide... ET un Hotdog.

Sythea releva alors la tête pour voir le type aux ondes de choc se tenir l'épaule. Il semblerait que son alter ne soit pas si simple à utiliser. L'apprentie héros chargea alors dans sa direction, mais le premier adversaire s'était remis de sa blessure au poing. Il se prépara à frapper la fille aux yeux rouges, celle-ci décéléra d'un coup. Le coup partit dans le vent, et Sythea n'hésite pas un instant pour planter son couteau dans le bras de l'assaillant. Celui-ci poussa un grognement de douleur. Sa main étant blessée, il recula pour de nouveau laisser passer son allié au premier plan, mais alors que celui-ci lui passait à coté le sang de l'arme fondit rapidement et se colla au second combattant avant de se solidifier à nouveau, créant un lien solide entre les deux. Sythea eut un petit sourire et reprit sa charge. Le type aux ondes de choc fut forcé à mettre son bras blessé en avant mais Syth fit de même, ouvrant la paume qu'elle s'était ouverte avec le verre, se créant un caillot de sang dans la main qu'elle jeta sur sa cible. Le caillot fondit en l'air et éclaboussa la main, recouvrant la paume avec du sang qui se solidifia immédiatement. Celui-ci tenta de créer une onde de choc, mais le bouchon l'en empêcha, créant un surplus de pression qui disloqua son bras et le fit s'écrouler au sol dans un cri de douleur. Son bras étant toujours attaché à son allié, il l'emporta avec lui dans sa chute. Sythea baissa alors le regard en direction de celui toujours en état. Alors que celui-ci leva le regard il put apercevoir le regard froid et en colère de Sythea en contreplongée. Les yeux rouges de l'apprentie héros étaient assombris par sa casquette, lui donnant un coté véritablement inquiétant. Puis un ombre passa devant son visage alors que Sythea levait le pied. Elle l'abatis d'un coup sec sur le visage de son adversaire pour lui faire perdre conscience. Elle soupira alors longuement avant de relever la tête en direction du bar. Chi avait également finit son petit carnage. Les deux élèves avaient étalé un groupe de crétins, et Sythea ne savait même pas la raison de ce raffut. Sythea poussa prit alors une profonde inspiration avant de pointer Chikara du doigt, lui criant dessus.

Chi... Tu peux m'expliquer la raison de tout ce boxon?... Et tu me dois un Hotdog de chez Jimmy's! Et c'est toi qui feras la queue!

avatar
Messages : 93
Disponible en RP : Totalement

Fiche de Pouvoir
Grade: 17
Année et Classe: 2-B
Alter: Contrôle du Sang
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
~ : [ Theme musical ] : ~ : [ Préz' ] : ~ : [ Liens et Carnet ] : ~ : [ Fiche Technique ] : ~
Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Jan - 13:04
A peine sortie du bar, ces derniers semblent s'être arrêtés de la poursuivre ... enfin, une partie seulement. Il y a une jeune femme qui est venue à son secours, même si, il fallait se l'avouer, la jeune allemande n'en avait guère besoin. Ces balourds sont loin d'être aussi rapide qu'elle et aussi agile, elle aurait pu les laisser sur place facilement sans les débris de verre qui la gênait un peu - mais pas de quoi tout en faire une histoire -. Elle avait mal, sans plus, elle a déjà subit pire et son alter lui permet d'être plus ou moins immunisé aux coupures sur le long terme. Mais il fallait voir les bons côtés de cette intervention, au moins, Olivia n'aura pas besoin de les tuer dans un coin sombre d'une ruelle et de cacher leur corps, même si elle comptait juste grimper sur un toit et les distancer de la sorte. Après tout, cela faisait trois ans que les personnes de ce genre veulent sa tête sur une pique, trois ans, ça fait long, assez en tout cas, pour qu'elle développe de nombreuses tactiques pour distancer ce type de personne.

Alors que le groupuscule de gens se réduit lorsqu'une autre personne intervient, Olivia escalade déjà un bâtiment sans trop de problème pour se cacher sur le toit. Il doit maintenant rester deux trois personnes derrière elle qui ont pris un différent chemin que les autres et qui tentent de l'imiter. Ils ont bien du mal avec leur gabarit à la rejoindre, ce qui lui laisse le temps de retirer tous ces bouts de verres avec l'aide de son alter, la chair éjecte les débris de vitre sur son corps avant de recouvrir les trous laissés par ces morceaux qui lui gênait légèrement sa course. Son corps est maintenant parfaitement guéri, et personne n'a eu le temps de la rejoindre là-haut. Un coup d'oeil du toit lui permet de voir que les hommes galèrent à grimper sur les rebords comme elle, ils sont bien trop lourd pour avoir des mouvements aussi fluides que la voleuse. Enfin, elle n'allait tout de même pas leur simplifier la tâche, surtout qu'ils ont déjà fait la moitié du chemin, c'est assez haut pour se casser quelque chose de grave s'ils lâchent prise. Eh bien, pourquoi ne pas briser leur rêve ? Même pas besoin de les semer, ils resteront bloqués sur le mur, vu qu'Olivia a déjà entrepris de descendre dans la ruelle où elle a escaladé. Les personnes qui la poursuivent la regarde faire avec de grands yeux alors qu'elle les contournent pour descendre à côté d'eux pour rejoindre le plancher des vaches.

- Hey ! Attends ! Nous laisse pas comme ça !


- Pitié, je vais lâcher !


- J'ai le vertige ! A l'aide !


Olivia soupire en les laissant dans cette situation assez inconfortable, comme si elle allait aider des personnes qui lui veulent du mal ... Elle tombe vraiment sur des gens pathétiques ... enfin, au moins, elle s'en est sortie à cause de leur stupidité, d'une manière assez comique il fallait le dire. Dans tout les cas, il y a eu des affrontements, vu les corps qui jonchent le sol, cela semble avoir été une victoire sur un seul front, et les deux intervenants, deux filles légèrement plus vieille qu'elle. Elle reconnaît bien sûr Sythea même de dos, mais sûrement ne l'a-t-elle pas vu se cacher sur un toit, et elle n'a intervenu qu'en deuxième. La première, sûrement elle qui a appelé Sythea, est une fille avec un double dégradé de couleur dans sa chevelure. Elle doit avoir un an de moins que Sythea, donc deux ans de plus qu'elle ... ce qui la rajeunit de plus en plus.

- Wunderbar, voilà ce que je pourrais appelé de futures Heldin efficaces.

Elle s'arrête un peu derrière Sythea qui, à son avis, a du la reconnaître facilement même de dos, encore plus lorsqu'elle se retournera a devra baisser la tête pour remarquer Olivia derrière elle ... c'est qu'il y a une sacrée différence de taille et de gabarit entre les deux filles.

- Décidément, Sythea, cela fait la deuxième fois que je te croise en l'espace d'un mois.


Bien évidemment, il fallait aussi remercier la demoiselle qui l'a appeler pour qu'elle vienne l'aider. Même si l'aide n'était pas si obligatoire que ça, il fallait quand même la remercier pour ça, surtout qu'elle semble être une étudiante de Yuei comme Sythea.

- Enfin, je vous remercie Frau pour être venue à mon aide. J'ignore votre nom, comment vous appelez-vous ?
avatar
Messages : 130
Disponible en RP : Oui
Double-compte : Akiko Aka

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: Aucune
Alter: Metachair
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
Thème:
 


Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 8 Jan - 14:22
Eh bien... Sythea était arrivé plutôt rapidement, et avait prit soin de s'occuper de quelques autres idiots. Bien, après tout, une fois sa victoire acquise, Chikara s'était dit que cela aurait été dommage de faire venir Sythea sans lui donner l'occasion de s'amuser un petit peu. Et elle avait l'air de s'être bien amusé avec les "renforts" qui étaient arrivé. Il ne fallait pas se fritter avec des étudiants de UA, et cette bande de minable l'avait bien compris, en tout cas. Poussant un long soupir, Chikara se détourna vers Syth, qui lui hurlait quelque chose. Visiblement, elle lui devait un hot dog ?

Quoi qu'il en soit, l'instant d'après elle se trouvait juste devant son amie, qu'elle regardait avec un grand sourire. Elle se doutait bien que la jeune femme serait arrivée rapidement, mais il fallait tout de même avoué qu'elle était arrivée particulièrement vite. Peut-être était-elle dans les parages ? Quoi qu'il en soit, c'était tant mieux, et tout est bien qui finit bien. Lui faisait un petit signe de coucou de la main, et lui adressa la parole avec un grand sourire.

-Je ferai tout ce que tu voudras, si ca peut te faire plaisir.

Après cela, elle agrippa le pic planté dans son bras, avant de l'arracher, serrant les dents. Elle avait une grande résistance à la douleur grâce à ce qu'elle avait vécu, et ceci n'était rien. En plus, par chance, le pic n'avait pas touché de point sensible, ni causé d’hémorragie. Elle laissa le pic retomber à terre, avant de concentrer de nouveau son attention sur Sythea.

-Mais tu es vraiment arrivée rapidement. Peut-être que je devrais te considérer comme mon preux chevalier, qui vole pour venir à ma rescousse ?

A peine eut-elle le temps de dire cela, un sourire amusé au visage, que la jeune fille responsable de ces événements arriva. Chikara repensait maintenant à ce qu'avait dit l'un des types qu'elle avait massacrés. La fille d'un vilain, hein ? Cela faisait une réunion improbable, bien qu'elle fût la seule à savoir qu'elles étaient toutes les trois des filles de vilain. Elle avait déjà considéré le dire à Syth, mais à chaque fois qu'elle avait eu envie de le faire, le courage lui manqua.

Cependant, elle n'eut pas beaucoup le temps de réfléchir à cela, voyant que très visiblement, la petite connaissait son amie. C'était vraiment comme si le destin mêlait les vies de ceux qui se ressemble. Ou alors, peut-être était-ce plus qu'une coïncidence... Mais l'apprentie héroïne ne laissa pas ses pensées se lire sur son visage, et afficha simplement un air surprit, ouvrant légèrement la bouche. Elle pencha la tête, regardant les deux autres.

-Vous vous connaissez déjà ? Quoi qu'il en soit, je m'appelle Chikara Kageko, étudiante en deuxième année à UA. Et toi, comment t'appelle-tu ?

Alors qu'elle répondait, arborant un sourire, elle entendit les sirènes de la police retentir en arrière-plan. Ah oui, il fallait s'occuper de cela maintenant. Chikara soupira, posant une main sur sa hanche, avant de reprendre la parole. Il allait falloir expliquer ce qui c'était passé, et aider la police à faire son travail. Le métier de héros était dur, même pour des détenteurs de licences temporaires.

-Eh bien, on dirait que la deuxième partie du rôle de héros va démarrer. Il va falloir aller voir la police et leur expliquer ce qui s'est passé. J'ai une licence temporaire, donc ce n'est pas un problème, mais ils vont sûrement avoir besoin que tu témoigne. Enfin, ca ne devrait pas prendre plus de quelques heures. Ce n'est pas comme si c'était un événement majeur.

Chikara croisa les bras, faisant signe à la jeune femme de venir avec elle. Elle détourna ensuite son regard vers Syth.

-Qu'est-ce que tu comptes faire ? Je pourrais m'occuper de parler à la police toute seule, si tu le désire. Ou tu pourrais venir avec la pauvre Chika et la sauver de l'ennui qui la guette...
avatar
Messages : 298
Disponible en RP : Disponible o/

Fiche de Pouvoir
Grade: 20
Année et Classe: 2-A
Alter: Déplacement Instantané
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 11 Jan - 22:32


Sythea Asmodee

"Le mal est parfois là où on s'y attends le moins"

A peine leurs adversaires étaient à terre que Chikara s'était déjà lancé dans une comparaison foireuse, faisant de Sythea un chevalier en armure. Bon, il était vrai que sa tenue de héros avait quelque chose qui ressemblait à une armure, mais tout de même. Ne répondant pas immédiatement, elle vit cependant Chi retirer un pique de son corps. La combattante au sang ouvrit alors sa main blessée et d'avantage de sang sortit. Elle l'appliqua alors sur la blessure de son amis, et celui-ci durcit alors, formant une croute résistante.

" Ne fais pas de commentaire. Même si c'est pas très ragoutant, ça aide à la cicatrisation en ne laissant pas la blessure à l'air... "

C'est alors qu'elle remarqua une voix derrière elle qui l'appelait. En se retournant, elle fut agréablement surprise de voir Olivia. Toutes deux semblaient heureuses de se revoir, et Syth ne s'en cacha pas, affichant un léger sourire qui était déjà bien au delà de sa joie habituelle. Oli s'adressa alors à Chikara, qu'elle ne semblait pas connaitre et c'était logique.

" Attends Oli... c'est à cause de toi que ces imbéciles en sont venus aux mains? T'as fait quoi? T'as encore gagné un concours de musique clandestin? Tu sais, tu pourrais attendre qu'on monte le groupe avant de te lancer dans ce genre de choses... "

C'est alors que Chi se mit à demander Sythea en aide. Elle ne voulait pas se retrouver à parler avec la police toute seule, et essayait même de faire des yeux de biche à sa camarade. Sythea poussa un profond soupir et regarda Oli, qui devrait effectivement probablement témoigner dans cette histoire.

" Bon, bon, okay... Je viens avec toi, ça accélèrera la procédure... mais franchement, on se barrerait que ça irait quand même vachement plus vite. Je connais deux trois hangar abandonnés qui feraient de bonnes planques temporaires. Personne n'y viens jamais. J'ai fait le test, croyez moi personne n'y va. Donc à vous de décider. "

Sythea attendit la réponse de son acolyte. Elle n'était jamais très à l'aise avec les policiers. Comme elle était la fille d'un criminel, elle avait toujours l'impression qu'on la jugeait dans son dos, et qu'on parlait mal d'elle. C'était extrêmement désagréable, surtout quand on venait de faire une bonne action et qu'on entendait quand même des gens murmurer qu'il fallait la garder à l'oeil de peur qu'elle ne tourne mal. Mais elle savait aussi que les rapports étaient obligatoires, surtout pour garder leur licences de héros temporaires.

avatar
Messages : 93
Disponible en RP : Totalement

Fiche de Pouvoir
Grade: 17
Année et Classe: 2-B
Alter: Contrôle du Sang
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
~ : [ Theme musical ] : ~ : [ Préz' ] : ~ : [ Liens et Carnet ] : ~ : [ Fiche Technique ] : ~
Revenir en haut Aller en bas
Sam 13 Jan - 14:17
Au moment où Olivia est venue les voir, Sythea était en train de rependre son sang sur le bras de son amie, elle était blessée ? L'ancienne voleuse n'a pas demandé son aide, après tout, vu les numéros qui ont réussi à détourné les deux filles, elle n'aurait eu aucunes difficultés pour les semer. Mais ça lui faisait quand même mal de voir que quelqu'un s'est blessé pour pas grand chose ... enfin, pas grand chose, c'était tout de même une sacrée bande qui s'est mise à sa poursuite, normal que les autres soient venus l'aider pour la protéger vu toutes ses personnes. Mais il fallait le dire : elle avait connu pire ... tout de même, elle ne va pas lui remettre sur le dos le fait qu'elle soit venue l'aider, au contraire, cela lui a permis de ne pas venir en main en cas critique ... comme ça aurait pu en fait. De toute manière ... Olivia pouvait toujours essayer de faire panser la plaie par elle-même, mais sans bandage ou autres objets pouvait lui permette de l'empêcher de soigner ... bref, Sythea tombe vraiment à pic on pourrait dire, sans mauvais jeu de mots. De toute manière, il est trop tard pour s'excuser ... et ce serait insultant envers une future héroïne.

La jeune inconnue semble surprise ... bien qu'elle a l'impression qu'elle fait exprès de faire cette tête. Sythea avait-elle l'air d'être une personne avec peu d'amis ? C'est vrai que vu son gabarit et ses habits en noirs, elle avait l'air d'être une personne très peu sociale. L'allemande compatissait un peu car les deux avait la même image de femmes pas très sociales et peu accessibles. Au moins, Yukikaze a voulu régler ce problème en lui donnant des vêtements avec des couleurs plus attractives que le gris qu'elle a l'habitude de porter. Enfin, hormis faire hausser un sourcil, cette réaction qui a l'air exagérée - pour elle en tout cas - n'a pas d'autres effets, sans doute voulait-elle juste narguer un petit peu Sythea.

- Sehr erfreut Chikara, je m'appelle Olivia Klein, étudiante à l'école de musique.


Pas la peine de redire qu'elle était contente d'être à cette école, elle ne pourra peut-être pas être une héroïne, mais au moins son deuxième rêve pourra être réalisé. En attendant, il allait bien falloir qu'elle prouve qu'elle mérite d'être à cette école ... mais Olivia voulait quand même avoir un travail à mi-temps pour pouvoir alléger l'argent que devait payer Hina. D'ailleurs, en parlant de travail, Sythea semble surprise d'apprendre que tous ces hommes la poursuivaient, elle pensait qu'elle avait encore participé à un concours de musique clandestin ... en plein milieu de la rue commerçante ? Enfin, la petite allemande lâche un léger rire avant de lui répondre.

- Non, même pas, je cherchais juste un travail à mi-temps en tant que serveuse, mais ces hommes ne me portaient pas vraiment dans leur cœur. Je ne vais pas commencer à faire une tournée musicale sans toi voyons, même dans des bars.


Enfin, le temps qu'elles parlent, la police arrive. Bien évidemment, en tant qu'ancienne voleuse, elle ne peut que se sentir mal à l'aise en entendant le gyrophare de la police. L'allemande se rassure tout de même en disant qu'elle n'a rien fait de mal. Au contraire, elle a bien agit en faisant en sorte que ses assaillants soient encore vivant et capable de parler ... enfin, elle croit, elle ne les a pas entendu chuter et l'écho de leur voix se fait encore entendre. Chikara lui dit qu'elle va devoir témoigner, bon, à trois, l'affaire devrait vite être bâcler. Enfin ... Olivia n'a jamais témoigner devant un policier, mais du coup, il fallait juste dire ce qui s'est passé ? Ça ne devrait pas être long dans ce cas, mais Olivia est aussi partante que Sythea, et l'envie de se cache dans un de ses hangars lui plait beaucoup ...

- Si je devais énumérer toutes les cachettes que je connais, on aurait le temps de subir deux interrogatoires. Auf geht’s, je ne tiens pas à ce que vous perdiez votre licence à cause de moi. Je pourrais toujours leur faire peur en parlant ma langue natale.

Il ne fallait pas trop tenter quand même, ces policiers n'ont sans doute jamais écouter d'allemand et penserait qu'Olivia les insulterait dans la langue de Mozart. De toute manière, les voilà qui sortent de la voiture, et la jeune allemande est un peu ... stressée en les voyant arriver.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

C'était plutôt long, bien plus long qu'Olivia l'espérait, mais c'est enfin fini. La jeune voleuse se sentait oppressée par tous ces hommes de la paix autour d'elle. Pourtant, malgré ses tentatives de relativiser, elle ne se sentait toujours pas en paix ... heureusement, ça ne s'est pas lu sur son visage lors de sa plainte et les policiers ont pris son parti ... l'affaire a vite été réglé en quelques sortes. L'allemande retourne voir les deux jeunes femmes qui sont venus la sauver, remarquant sans problème Sythea qui se sent terriblement mal à l'aise en présence de tous ces gens ... elle l'était déjà au moment où les policiers sont venus, et elle l'est encore maintenant. La blonde ne pouvait que compatir en la voyant dans cet état ....

- Syth, ça va aller ? Moi aussi je me sens mal à l'aise si ça peut te rassurer ... mais c'est finit maintenant.
avatar
Messages : 130
Disponible en RP : Oui
Double-compte : Akiko Aka

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: Aucune
Alter: Metachair
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
Thème:
 


Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 14 Jan - 14:11
Olivia Klein, hein ? Eh bien, il faudrait ce souvenir de ce nom... Quoi qu'il en soit, les deux jeunes femmes ne semblaient pas particulièrement enchantées, et d'une certaine manière, Chikara pouvait les comprendre. Elle se souvenait encore des longues heures d'interrogatoires passées avec la police, après que son père ait été arrêté. D'une certaine manière, la police lui rappelait encore ces moments, mais de manière bien moins intense. Elle pouvait imaginer ce que c'était de sentir les regards d'accusations des gens, qui vous voient comme un danger potentiel... Mais elle ne pouvait pas le dire. Elle avait décidé de rester silencieuse sur ce point...

Non pas qu'elle soit complètement fermée à l'idée d'en parler... Elle avait envisagé, à une ou deux reprises, de parler à Sythea d'elle. De qui elle fut, et de qui elle était devenue. Mais à chaque fois, les mots ne pouvaient pas sortir. Mais c'était inutile d'y penser maintenant. De toute façon, aller faire un rapport à la police était moins un choix qu'une obligation, et ne pas le faire serait de toute façon dangereux pour leurs carrières respectives.

-Tu sais bien que ce n'est pas particulièrement l'envie de le faire Syth, mais il y a des témoins, et je pense que ni toi ni moi n'avons envie de perdre notre licence, et potentiellement nous faire renvoyer de UA.

Au moins, Olivia semblait comprendre. C'était bien, cela faciliterait les choses... Et avec un peu de chance, elles en auraient terminé assez tôt avec toutes ces procédures...

____________________________________________________________________

Ce ne fut pas le cas. Le rapport des deux apprenties héroïne fut assez rapide à faire, et la police les relâcha assez vite, cependant, l'interrogatoire de la jeune Olivia était bien plus long. Ce qui amena les deux étudiantes de UA à attendre dans le commissariat que la séance de questions et réponses se termine. Ce qui allait prendre un long moment. Au fur et à mesure que le temps passait, quelques questions se formaient dans la tête de Chikara. Serait-il possible que l'un des policiers ici la reconnaisse ? Même si le dossier était confidentiel, elle était tout de même présente dans les archives de la police... L'idée la fit légèrement frisonner, avant qu'elle ne détourne son regard vers Sythea, qui devait se sentir encore plus mal qu'elle.

Au bout d'un moment, elle finit par lui poser une main sur l'épaule, comme pour essayer de lui apporter un léger soutien.

-Merci d'être venue. Le commissariat m'évoque parfois de... mauvais souvenirs. Alors, je suis contente que tu sois là, même si je me doute que tu n'es pas très à l'aise.

Elle lui offrit un sourire, avant de légèrement s'éloigner. Elle n'avait pas particulièrement l'intention de détailler le pourquoi du comment, et avait dit cela de manière un peu spontanée. Quelques secondes plus tard arriva Olivia, qui devait avoir terminé son interrogatoire. Elle sembla se concentrer directement sur Syth... Tant mieux, un peu de soutien ne ferait pas de mal... D'ailleurs, de manière générale, essayer de changer les idées de tout le monde ne serait pas un mal.

-Eh bien, puisque tout cela est terminé, pourquoi ne pas aller manger pour se changer les idées. Je crois que je te dois un hot-dog, Syth, c'est bien ça ?

Elle sourit aux deux jeunes femmes, attendant leur réponse, se doutant qu'elles n'avaient pas envie de rester ici une minute de plus.
avatar
Messages : 298
Disponible en RP : Disponible o/

Fiche de Pouvoir
Grade: 20
Année et Classe: 2-A
Alter: Déplacement Instantané
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Revenir en haut Aller en bas
Mer 17 Jan - 10:51


Sythea Asmodee

"Le mal est parfois là où on s'y attends le moins"

La décision finit par s'arrêter sur le fait de ne pas fuir et risquer de perdre leurs licences de héros provisoire. Même si Sythea allait probablement passer un très mauvais moment, c'était sûrement la meilleure solution. Le groupe suivit donc les forces de l'ordre pour expliquer les circonstances de l'incident.

~:~:~:~:~:~:~:~:~:~:~:~:~:~:~:~:~:~:~:~

Le passage au commissariat fut particulièrement pénible pour Sythea. Elle avait sans arrêt l'impression d'être observé par des policiers mécontents, qui la jugeait pour les actes de son père. Etre l'enfant d'un monstre meurtrier ne rendait vraiment pas la vie facile lorsque ce lien était connu du grand public. Dante avait causé beaucoup de morts, et comme il était du genre à ne pas trop se montrer en public, c'était surtout les cadavres qu'il restait derrière lui qui donnait tant de mal à la police. Ils n'arrivaient pas à l'arrêter, et c'était extrêmement énervant pour eux. Sythea avait même entendu certains policiers n'ayant pas pris la peine d'écouter les filles sous-entendre que Sythea pourrait avoir volontairement provoqué cette bagarre. Dans les locaux du commissariat, Sythea semblait vraiment mal. Son visage était pâle, et elle stressait tellement que ses mains étaient saisies de tremblements. Malgré tout, Sythea était inquiète pour Olivia. La jeune fille avait été mis à l'écart bien trop longtemps à son goût. Ce fut la main de Chikara sur son épaule qui la fit légèrement sursauter, la sortant de son stress par des remerciements. Olivia finit également par sortir, et toutes les trois ne perdirent pas un instant de plus dans ces lieux. Ce qui fit chaud au coeur de Sythea, fut la gentillesse dont Olivia et Chikara firent alors preuve. Sythea savait qu'Olivia n'avait pas un passé des plus clean, et Chikara l'avait également toujours soutenue depuis leur rencontre. Sythea était heureuse d'être ainsi entourée, même si son visage n'affichait pas forcément le plus grand des sourires.

Va pour le Hotdog. Chez Jimmy's c'est les meilleurs du coins à ce qu'il parait. Ils sont pas super cher, mais la queue est interminable...

Sur ces mots, Sythea se dirigea en direction du stand de hotdog avec ses amies.

Ah et sinon Oli... Je pensais mettre une annonce dans le club de musique de l'U.A. pour essayer de recruter des musiciens pour notre groupe. A deux on peut faire des trucs sympa, mais si on veut un groupe un peu conséquent, mieux vaux être trois ou quatre, non? Il me semble que quatre ça permet pas mal de trucs.

Syth se tourna alors vers Chikara. Même si elle ne pensait pas que son amie ne soit musicienne, ça ne coûtait rien de demander.

Et toi, Chi tu serais tentée? Je t'inviterais bien à rejoindre le groupe, mais faudrait que tu sache jouer d'un instrument, ou que t'ai envie d'apprendre... ou alors tu sais chanter, peut-être?

Alors que le groupe continuait de marcher, ils arrivèrent en vue d'un stand de hotdog qui semblait effectivement avec une queue permanente, peu importe l'heure de la journée.
avatar
Messages : 93
Disponible en RP : Totalement

Fiche de Pouvoir
Grade: 17
Année et Classe: 2-B
Alter: Contrôle du Sang
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
~ : [ Theme musical ] : ~ : [ Préz' ] : ~ : [ Liens et Carnet ] : ~ : [ Fiche Technique ] : ~
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Jan - 20:03
Olivia ignore la relation entre ses deux filles, mais voir que quelqu'un l'aide à rassurer un peu Sythea lui fait légèrement chaud au cœur. Il fallait dire que l'allemande n'était pas des plus sociales même si elle a réussi à être un peu plus rassurante. Dans tout les cas, même si elle n'a pas le plus grand des sourires, Olivia remarque quand même dans son ton qu'elle était heureuse de se faire soutenir. L'allemande affichait un léger sourire en la voyant reprendre du poil de la bête lorsqu'elle se relève, elle ignore qui est ce Jimmy, mais d'après elle, ces hot-dogs sont les meilleurs sans être les plus cher ... il manquerait plus que ça qu'un hot-dog soit cher, même si Olivia n'a jamais oser dépenser son argent dans ce genre de nourriture. Elle préférait ne pas s'habituer à la viande chaude ... parce qu'elle n'avait pas le moyen chez elle de se faire un petit steak saignant. Enfin, elle n'ira pas cracher sur de la nourriture ... même si ce genre de bouffe n'est pas son genre, elle sait ce qu'est mourir de faim, littéralement.

- Uh ... les hot-dogs c'est pas trop mon truc ... mais si vous m'invitez, je veux bien ne pas faire la fine bouche.

Au pire, elle ne mangera rien, ce ne sera pas avec ce que prépare Yukikaze et Hina en ce moment qu'elle mourra de faim, et sauter un repas n'a jamais été un très gros bouleversement dans la vie de quelqu'un, Olivia est bien placée pour le savoir ... enfin, pas vraiment. Bref, si en plus il faut attendre des plombes pour n'avoir qu'une saucisse dans un morceau de pain ... l'allemande aurait préféré quelque chose de bien plus nourrissant, mais chacun ces goûts en matière de nourriture rapide à manger. Heureusement, un sujet de conversation permettra de faire un peu passer le temps d'attendre.

- Je ne suis pas contre l'idée d'avoir de nouveaux membres dans notre groupe, mais il nous faudrait d'autres instruments ... je pourrais voir avec mon école, mais ça ne va pas être sehr einfach.

Enfin, Sythea profite de l'occasion pour demander à son ami ... alors qu'elle ignore si elle est capable de jouer un instrument. Cela s'apprend, mais il faudrait qu'elle se fasse vraiment plaisir à jouer ou à chanter ... ce qui est déjà plus difficile à détecter. Il faudrait qu'elle chante devant tout ce monde pour vraiment savoir si elle sait chanter ou pas ...

- Eh bien, il n'y a qu'une façon de savoir si elle chante ... pourquoi ne pas faire une démonstration tout de suite ?

Au pire des cas, cela ferait une belle diversion ...
avatar
Messages : 130
Disponible en RP : Oui
Double-compte : Akiko Aka

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: Aucune
Alter: Metachair
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
Thème:
 


Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Centre Ville :: Rue Commerçante-