Logo My Hero Academia

Nous sommes actuellement en été, au mois de Septembre

Membre du Mois

Coup de coeur

Coup de coeur My Hero Academia

Les dernières rumeurs

- Alors qu'il exécutait son stage, un élève a été retrouvé carbonisé parmi les décombres. Bien que sous le choc, la police a continué à mener une enquête formelle sur les faits entourant l'équipe de leur maître de stage, Blazing Eye. (Event 2)
- Les malfaiteurs ont été arrêtés durant leurs assauts. Il s'agirait des non moins fameux M.Compress et de ce que les journaux ont nommé "le Démon souriant". (Event 2)
-
- Un vilain aurait attaqué un hôpital, mais aurait été maîtrisé par une patiente de ce même hôpital, bravo à elle !
- Il paraitrait qu'un intrus aurait infiltré l'école des héros pour voler un panier-repas. La crédibilité en prend un coup...
- Le dimanche, on déconseille d'entrer dans les parcs! Attention, les chiens mordent sans raison! (Rumeur d'août)
- Des bruits suspect se sont fait entendre au niveau du port. La police a retrouvé de nombreuses traces de sang mais aucun cadavre ... et des poils de loup. L'analyse de ces derniers n'a encore rien donné. La police soupçonne un lien avec une autre tuerie en centre ville.

14 Heros | 36 Elèves | 12 Ligue des vilains | 10 Vilains | 05 Civils

Notre Histoire

Année 2045. 80% de la population a développé des pouvoirs surnaturels, surnommés Alter. Certains les utilisèrent pour semer le chaos, détruire ou réaliser des activités illégales.
D'autres, à l'inverse, utilisèrent leurs nouvelles capacités pour sauver la veuve et l'orphelin, rendant réel le métier autrefois fantasmé de Super-héros, qui devint, au fur et à mesure, une activité reconnue par l'état. C'est ainsi que des écoles se spécialisèrent dans l'éducation de nouveaux justiciers, prêts à affronter ceux bravant la loi : les vilains. La suite

Nouveautés

11/12 Recensement de décembre, sondages sur le contexte et le tournoi inter-forum ! Consulter
27/06 Bienvenue à Sumi, Kiaria et Chikara dans le staff ! Consulter
25/05 Le groupe "élève" est à nouveau ouvert. Consulter
23/03 Les rumeurs ont été mises à jour ! D'autres informations à suivre ! Consulter
22/03 Le deuxième event est officiellement terminé ! Voici la nouvelle intrigue de votre forum ! Consulter
26/02 Installation du nouveau design de My Hero Academia RPG, ainsi que d'autres petites nouveautées !Consulter
03/12 Un nouvel event débutera très prochainement ! Tenez vous au courant ! Consulter

02/12 Recensement de décembre. Consulter

03/10 Mise en place de la chronologie du forum. Consulter

19/11 Mise en place d'une aide au fair-play. Consulter

12/11 Plusieurs mises à jours ont été effectués sur le forum. Consulter

07/11 Fin du premier event & recrutement terminé !

18/09 Le premier event de MHA est lancé ! Consulter

21/08 Annonce sur les nouveautés ! Consulter

21/08 Nouvelle page d'accueil !

Prédéfinis


POUR LA PAIX ET L’ÉQUILIBRE, MAGICAL EN AVANT ! [Yumi & Sumi]

 :: Musutafu :: Centre Ville :: Rue Commerçante Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 4 Jan - 2:20
Il faisait chaud ici. Après tout, c’était normal, le monde, la saison. Tous les éléments nécessaires à une température haute étaient réunis. C’était ce que Sumi se disait face à Yumi. La pauvre alchimiste d’encre était totalement désorientée et ne savait pas où donner de la tête. Dans un premier temps, quand la bleue lui avait dit qu’elle était attirante dans son costume, son cœur et son corps s’étaient réchauffées, ça ne s’était pas arrangé quand ses yeux s’étaient perdus dans le décolleté de sa cadette. À côtés de ce dernier, le sien faisait peine à voir. Mais, elle n’avait pas la tête à être jalouse. Sa bouche s’était entrouverte face à cette vue qui suscita encore plus d’émoi en elle. Il fallut que Yumi l’enlace pour que Sumi retrouve ses esprits. Elle releva la tête vers le visage de sa petite amie -à son plus désespoir- fictive, l’ensemble de son corps se contorsionna dans un spasme à mi-chemin entre la surprise et un autre sentiment que seule Yumi arrivait à provoquer chez la brune, quand la bleue passa ses mains sur les formes de Sumi.

Le vêtement court permit aux doigts de la première année de toucher directement la peau de la nerd. Elle laissa malgré elle échapper un soupir, prostrée contre le corps de son amie, les mains au niveau des épaules de cette dernière appuyant légèrement contre le corps de la bleue, comme si elle voulait la repousser, mais elle y mettait une force si ridiculement faible qu’il serait difficile pour la tatouée de la remarquer.

Tout à l’heure, Sumi n’avait pas vraiment réagi à la main baladeuse de Yumi, son excitation suite à la suggestion du vendeur ayant pris le dessus. Maintenant, c’était différent. Envahis par deux sentiments contradictoires, elle ne savait comment réagir. Ayant à la fois honte de la situation, elle ne voulait pas qu’elle s’arrête. Pourtant, ce fut Yumi qui cessa d’étreindre la brune. Les jambes tremblantes et une expression de frustration incontrôlée sur le visage, Sumi regarda sa partenaire de cosplay et bégaya quelques mots.

-T… t’es… t’es vraiment tac… tactile… aujo… aujourd’hui…

Un petit rire passa entre ces lèvres. La respiration encore haletante, elle n’arrivait pas à calmer les pulsations de son cœur, ni sa respiration. Elle profita de la question de Yumi pour se sortir de cette situation qui lui échappait totalement. Acquiesçant, elle fit signe à la bleue de la suivre, les yeux rivés vers le sol. Elle remarqua soudainement que toutes les deux n’avaient pas de chaussures assorties à leurs costumes.

Sans oser se tourner, Sumi reprit la parole.

-Faut que… qu'on... prenne des chaussures, je les ai oubliées.

Sans attendre de réponse, elle retourna dans le rayon où elle avait pris leurs costumes et s’empressa d’attraper une paire de chaussures, sans faire attention que celle de son costume avaient des talons de cinq centimètres. En se relevant, Sumi se retrouva face à Yumi. La regardant de haut en bas, elle ne put s’empêcher de nouveau rougir et de surchauffer, ce cosplay la rendait encore plus attirante et déjà que sans, la brune n’arrivait pas à résister aux charmes naturels de sa cadette, alors, dans les habits de sa personnage préférée, inutile de dire dans quel état elle était.

Elle fit vite volte-face, indiquant à Yumi où les chaussures de son costume étaient, avant de reprendre sa route vers les vestiaires. Instinctivement, elle finit par attraper la main de sa camarade, se surprenant elle-même. Dans tous les cas, elle n’arriverait pas à se calmer, après tout.

Elles arrivèrent aux vestiaires. Ils se constituaient de box de différentes tailles, où l’on pouvait ranger ses effets personnels ou se changer. En en réservant un, une clé était fournie pour fermer le box et éviter les vols. Manque de chance, il ne restait qu’un seul box de libre, Sumi haussa intérieurement les épaules, elles avaient couché ensembles, elles pouvaient bien ranger leurs affaires au même endroit.

Rien que le souvenir de leur nuit fit de nouveau rougir Sumi qui s’empressa de réserver le box et de s’y diriger. Ce dernier était quasiment au fond de la pièce, isolé de tout. S’engouffrant dedans, elle fourra ses affaires dans un rangement puis attrapa celles de Yumi pour les ranger aussi. Ses mouvements étaient relativement chaotiques, elle n’arrivait pas du tout à se calmer, ça la désespérait. Tournant la tête vers la bleue, la brune s’apprêta à s’excuser quand, du coin de l’œil, elle vit son téléphone tomber. D’un geste vif, elle l’attrapa, profitant de l’occasion pour consulter l’heure, elle l’alluma.

Sauf que ce n’était pas son téléphone.

Elle se tourna vers Yumi, reculant légèrement dans le fond du box, le visage entièrement rouge et le corps tremblant, montrant l’écran du téléphone à son interlocutrice.

-Pou…Pou…pourquoi tu… tu… as ce… ce… cette photo ?

La photo en question, c’était elle, nue.
avatar
Messages : 327
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 24
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 4 Jan - 14:45
Je sentais que Sumi commençait à complètement perdre ses moyens. Son visage était constamment rouge et elle n’arrivait pas à aligner deux mots sans bégayer… C’était tellement amusant de la taquiner elle qui est si timide ! Je ne me gênais pas pour mettre ma poitrine sous ses yeux et placer mes bras en dessous pour la rendre encore plus volumineuse. Sumi finit par partir comme une flèche pour aller chercher nos chaussures. Je la suivais plus tranquillement, m’amusant à me dandiner légèrement. Je me penchai légèrement en avant pour la regarder alors que Sumi était accroupi pour prendre les chaussures de son costume. Lorsqu’elle se tourna vers moi, je sentis son regard s’arrêter sur mes courbes… Elle devait avoir une vue incroyable sur ma culotte de là où elle était… Puis elle m’indiqua où devait se trouver mes chaussures. A peine le temps de les prendre qu’elle me tira par le bras, elle avait l’air complètement perdue sur ce qu’elle devait faire !

Nous arrivâmes finalement dans les vestiaires avec différents box mais seulement un était encore libre, logique avec les différents concours qu’il y a en ce moment j’imagine. Je retirais rapidement mes chaussures et donna le tout à Sumi pour qu’elle les range. Dans le même temps, je m’asseyais et enfila la paire de chaussures du costume qui n’avait heureusement pas de talon aiguille, sinon j’aurais très certainement pétée un câble… Alors que j’étais très concentré sur mon superbe nœud de lacet, j’entendis Sumi avoir un hoquet de surprise. Lorsque je relevai la tête je la vis complètement en panique, tremblante et toute rouge, me montrant mon téléphone… Aïe… Elle parvint à me dire tant bien que mal :

-Pou…Pou…pourquoi tu… tu… as ce… ce… cette photo ?

Je me redressai pour lui expliquer en m’avançant vers elle :

-Je t’ai trouvée tellement belle ce soir là que je n’ai pas pu m’en empêcher. T’étais tellement mignonne eeeeet…

La fin de ma phrase se perdit dans ma chute alors que je marchais sur mon lacet par encore fait. Je tentais de me rattraper à ce que je pouvais… Et ce fut Sumi. J’attrapai le bas de sa jupe et le tira vivement en tombant, me ramassant sur le sol. Je me redressais lentement en massant l’arrière de ma tête et commença à m’excuser :

-Pardon, j’ai trébuch…

Cette fois ci je fus coupée car en relevant ma tête… Ma bouche rencontra la culotte de Sumi sans que je fasse attention. Je m’éloignais vivement en rougissant :

-Vraiment désolé ! J’ai pas fait attention !

Pour le coup j’avais été particulièrement maladroite et j’avais peur que Sumi interprète mal ce que je venais de faire.
avatar
Messages : 159
Disponible en RP : Ho que oui

Fiche de Pouvoir
Grade: 17
Année et Classe: 1-C
Alter: VOID PULSE
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 4 Jan - 21:20
Les idées de Sumi se bousculaient entre elles, empêchant la jeune fille de reprendre sa contenance. Elle ignorait absolument comment réagir à ce qu’elle venait de voir sur l’écran de Yumi. Ce qui était sûr en revanche, c’est que ça lui avait secoué le cœur d’une force incommensurable. Tout son corps avait tremblé d’un seul coup, elle avait même été jusqu’à croire que ses jambes allaient s’affaisser sur sous son poids.

Ses pensées se confondaient entre la réalité et son imagination, sa conscience de l’instant présent s’amenuisait à mesure que la situation avançait. Sumi recula encore un peu plus, davantage par instinct qu’autre chose, en voyant la silhouette de Yumi s’approcher d’elle. L’adolescente aux cheveux noirs n’écouta pas vraiment les paroles de son amie, la voix de cette dernière avait suffi à l’enfoncer encore plus loin dans sa rêverie et à nourrir sa panique. En revanche, la chute de Yumi, elle, parvint à légèrement lui faire reprendre conscience de la situation.

Tendant instinctivement ses bras pour rattraper sa cadette, elle sentit les doigts de cette dernière frôler les siens et écarquilla les yeux la voyant agripper sa jupe. Un long craquement suivit et sa jupe tomba en lambeaux, avec Yumi. Alors que Sumi commençait déjà à paniquer à l’idée de devoir expliquer cela aux vendeurs, Yumi releva la tête.

Pour découvrir une Sumi dans un état de gêne encore plus terrible que celui dont elle venait de s’extirper. Les bras devant son visage, le dos contre la paroi, les jambes contractées à leur maximum pour ne pas tomber et… Yumi entre les jambes. Honnêtement, la scène avait de quoi être ambiguë et sujette aux quiproquos. Et c’est exactement ce qui se passa dans la tête de Sumi.

-Pa… pa… pas…

Elle ne réussit même pas à finir sa phrase tant le flot d’émotion qui l’assaillit fut soudain. Heureusement, Yumi s’écarta rapidement tout en s’excusant. La nerd laissa son dos glisser contre la paroi, le visage toujours caché par ces bras. Lentement, elle retrouvait son calme.

-Eh, qu’est-ce que c’est que ce bruit ?

Une voix forte et puissante venait de raisonner, tandis que des pas lourds semblaient se diriger vers les deux demoiselles. Le possesseur de la voix se révéla être l’homme auprès duquel les étudiantes avaient réservé le box. Approchant la trentaine, sa silhouette était celle d’un adulte lambda quoique, son corps témoignait d’un léger embonpoint. Les sourcils froncés, il se mit à hurler sur les deux filles, rappelant que la cabine n’était pas adaptée pour deux personnes.

-Vous n’avez pas honte, monsieur ?

Lentement, Sumi s’était redressée, sa voix était teintée d’une colère sourde. Sa phrase avait coupé le monologue de l’homme d’un coup sec. Son corps semblait encore légèrement tressaillir, en particulier ses jambes. Pourtant, elle trouva le moyen de relever la tête. Jetant la jupe déchirée à l’homme.

-En plus de vendre des costumes fragilisés, vous vous permettez de venir reluquer des adolescentes ?

Elle releva un regard plein de ressentiment vers le vendeur qui semblait paniquer à mesure que Sumi parlait.

-Vous savez ce qu’un voyeur risque ou pas ? Vous avez de la chance que j’ai pas ma licence sur moi, sinon je vous aurais livré au premier commissariat.

Elle marqua une pause en serrant les dents.

-Dégagez de là et remboursez-moi mon costume, escroc !

L’homme acquiesça en gémissant des excuses et s’empressa de partir. Une fois que ces pas furent lointains, Sumi poussa un long soupir de soulagement. Elle s’approcha de Yumi, l’aidant à se relever si elle ne l’avait pas déjà fait. Levant lentement son poing fermé, la brune frappa légèrement sa main contre le poitrail de la bleue. Les cheveux ébouriffés, le corps encore et toujours tremblant, le regard vers ses pieds, Sumi murmura quelques mots.

-Tu m’as fait peur, crétine.

Dès que sa phrase s’acheva, elle enlaça Yumi et passer un des bras de cette dernière au-dessus de son cou pour l’inciter à l’étreindre aussi. Sumi plaqua son front contre le plexus de la bleue, profitant de cet instant pour calmer sa respiration, elle sentait progressivement son stress retomber. Elle aurait bien essayé d’embrasser sa cadette, mais ses jambes étaient encore trop fragiles pour qu’elle puisse se mettre sur la pointe des pieds.
avatar
Messages : 327
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 24
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Griffin Riders:
 
THEMES DE SUMI "The best" SONOHARA:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 6 Jan - 0:29
Je regardais la scène complètement hilare, voyant le vendeur faire sa petite pute face à Sumi qui le manipulait totalement. J’eus toute les peines du monde à jouer la fille gênée pour ne pas faire capoter le plan de Sumi. Une fois le vendeur partie, je me mis à rire a gorge déployée :

-Aaaah ah ah ah ah ! Comment tu l’as calmé ! Bordel, jamais vu un tel jeu d’acteur, tu devrais faire actrice, pas héroïne sans déconner !

J’attrapais ensuite sa main en essuyant les quelques larmes qui avaient coulées le long de mes joues tant j’avais ri. Je regardais avec douceur Sumi qui leva le poing comme pour me frapper, elle était dans son droit après ce que j’avais fait… Finalement sa main percuta ma poitrine puis je l’entendis faiblement me dire que je lui avais fait peur. A ce moment, je me sentis légèrement mal mais elle vint me serrer dans ses bras et m’incita à faire de même. Elle n’a pas eu à attendre longtemps. Mes mains vinrent se placer sous ses fesses pour la soulever et je la plaquai doucement contre le mur pour la mettre à ma hauteur et l’embrasser tendrement. Je profitais de ce moment de calme pour sentir le corps de mon amante contre le mien. Finalement, j’arrêtai le baiser après plusieurs secondes beaucoup trop courte et lui dit :

-Vraiment désolé pour la photo et… Ce qui vient de se passer. Je te jure que pour me racheter on va le gagner ton concours ! J’y mettrais toute ma détermination et mon amour pour t… Enfin bref, toute ma détermination !


J’avais failli en dire trop et je repartais en mode fleur bleu… C’est terrible l’effet que me fait cette fille, je deviens complètement conne avec elle ! Je soupirais intérieurement mais j’étais complètement ravie vu de l’extérieur. Je regardais Sumi qui semblait toujours aussi gênée, timide… Puis je la serrais contre moi, posant ma tête contre son épaule et fermant les yeux, pour encore profiter de ce moment avant que l’autre gros con n’arrive… ça faisait longtemps que j’avais pas fait preuve de tendresse… ça m’avait manqué étrangement…

Je serrai légèrement son postérieur entre mes mains, autant pour affirmer ma prise que pour la peloter et je lui murmurai :

-Merci…

Merci pour m’avoir hébergé, donner de l’amour, de l’amitié, de m’avoir fait vivre quelque chose de fort… Tout ça je suppose, difficile à dire. Je n’avais pas envie de bouger mais j’avais promis… Et il faut toujours tenir ses promesses, pas vrai ? Une histoire d’honneur non ? Quelle connerie… Je me décollai légèrement d’elle pour la regarder dans les yeux et lui dire doucement :

-On va au concours une fois que tu as ta jupe ?
avatar
Messages : 159
Disponible en RP : Ho que oui

Fiche de Pouvoir
Grade: 17
Année et Classe: 1-C
Alter: VOID PULSE
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 6 Jan - 4:13
Sumi se laissa faire par sa cadette, sans aucune once d’hésitation. Bien qu’elle ne pût retenir un frisson quand elle sentit les longs doigts de Yumi toucher son fessier au travers de son sous-vêtement. Les sourcils de la brune se froncèrent, surprise et perturbée par le geste, comme à chaque fois. La bleue n’avait vraiment aucune limite, ni pitié pour son aînée, qui finit par se laisser plaquer et embrasser. Les mains de la troisième année, remontèrent le long du corps de Yumi pour caresser sa nuque. Sumi s’était totalement laissé emporter par l’étreinte et le baiser, si bien que lorsque le corps de son amante se détacha d’elle, un petit soupir de frustration passa la barrière de ses lèvres.

Les paroles de la bleue firent rougir Sumi. Elle semblait sincère et, de toute façon, la nerd voulait de toute son âme que ce soit le cas. Ces paroles lui réchauffèrent le cœur. Pourtant, un fin sentiment de frustration vint à nouveau titiller le cœur de l’haltérophile quand Yumi retint son lapsus, en faisant cela, la bleue avait offert à sa camarade l’occasion d’imaginer tout un tas de suite à cette phrase et ça ne s’arrangea pas devant l’expression radieuse de la première année.

Sumi avait l’étrange sentiment, que peut-être, les siens, de sentiments, et ceux de Yumi, pouvaient être les mêmes.

-T-Tu peux garder la photo… J-J-Juste pas en fond d’écran…

Elle avait parlé en détournant le regard, bien qu’ayant repris du poil de la bête, elle n’était encore pas tout à fait à l’aise. Elle n’hésita donc pas à rejoindre l’étreinte que Yumi engagea. Cette fois-ci, elle ne réagit pas outre mesure aux mains baladeuses de la bleue.

-Merci…

La troisième année avait écarquillé les yeux à ce moment. Qu’est-ce que ça pouvait vouloir dire ? C’était plutôt à Sumi de la remercier. Sans que la brune ne puisse réagir, sa camarade se décolla d’elle et suggéra de se rendre au concours.

C’est vrai qu’elles étaient là pour ça à la base. L’idée était sortie un instant du crâne de Sumi. Elle se contenta d’acquiescer avant qu’une jeune femme ne vienne lui rapporter une jupe et une consolation en guise de geste commercial. Elle s’excusa de la part de son collègue et disparue.

Rapidement, Soumis enfila la jupe ; les inscriptions toucheraient bientôt à leurs fins, les deux Magical Girls devaient se dépêcher. Elle attrapa ses chaussures et… découvrit les talons. Sans hésiter une seconde de plus, elle prit la paire d’une main, celle de Yumi de l’autre et sortit des vestiaires après les avoir verrouillés. Les inscriptions se faisant au second étage, les deux filles durent traverser la foule. Sumi peina à esquiver les innombrables semelles qui menaçaient ses pieds simplement vêtus de collants.

Finalement, elles arrivèrent face à la scène, les bureaux d’inscriptions étaient situés juste à côté. Une foule incroyable s’étendait devant les deux cosplayeuses, il paraissait difficile à Sumi de s’y confronter de front. Relevant son regard vers sa partenaire, elle lui parla.

-T’as une idée de comment on pourrait passer ça ?
avatar
Messages : 327
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 24
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 8 Jan - 21:58
Quand j'ai vu la foule qui attendait pour s'inscrire dans un chaos total, je savais qu'on ne pourrait pas juste attendre notre tour, ce serait trop tard puisque les inscriptions ferment dans quelques minutes et tout le monde le savait. Les choses étaient à deux doigts de dégénérer, il fallait donc en finir vite avec ces inscriptions... J'allais montrer à Sumi de quoi j'étais capable. Je la regardais et souris :

-Va falloir que tu me fasses confiance ma belle. Surtout, mets tes mains sur tes oreilles, ça va faire un sacré boucan.


Et sans lui laisser le temps de répondre, je venais me mettre devant elle et l'attrapa par les fesses en m'abaissant pour la porter sur mon dos. D'un coup, je sentais qu'elle était très forte ma Sumi ! Heureusement que j'avais pris l'habitude de m'entraîner à porter des grosses charges... La, je portais une grosse dose d'amour, c'est presque pareil.

Progressivement, des propulseurs de tailles moyennes commençaient à pousser au niveau de mes cuisses. Avec les collants, je ne pouvais pas les faire apparaître sur mes mollets comme d'habitude. Je les fis s'agrandir jusqu'à qu'ils touchent presque le sol puis raffermit ma prise sur les fesses de Sumi :

-Tu es prête ? Décollage dans 3, 2, 1...

J'activais mes propulseurs. Je sentis que sous mes pieds, il n'y avait plus que du vide, je ne ressentais plus l'air ou le vents sur mes jambes. L'instant d'après, j'étais propulsais vers le haut, un gros "BAM" très sonore avait retentit au moment de l'impulsion. Je tentais de diriger plus ou moins la chute mais c'était un poil plus compliqué avec quelqu'un sur le dos... Je fis apparaître de petits propulseurs au niveau de mes épaules pour me stabiliser. Arrivée au-dessus du stand d'inscription, je nous laissais tomber pour finalement utiliser une dernière fois mon alter à quelques centimètres du sol pour ralentir notre chute. Cela a eu pour conséquence de faire reculer tout ceux qui étaient venues s'inscrire, nous laissant le champ libre:

-Vas-y Sumi, c'est bientôt la fin !
avatar
Messages : 159
Disponible en RP : Ho que oui

Fiche de Pouvoir
Grade: 17
Année et Classe: 1-C
Alter: VOID PULSE
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 9 Jan - 4:43
Sans que Sumi ne puisse réagir davantage, Yumi prit les choses en mains. Enserrant son aînée entre ses bras, elle lui dit de ne pas s’inquiéter, de lui faire confiance. Etrangement, c’était toujours dans ce genre de moment où il fallait se méfier de la confiance que l’on accordait à ceux qui disait des choses comme ça. Une phrase piqua l’attention de la brune ; se boucher les oreilles ? Pourquoi faire ? L’instant d’après, alors que le couple s’élevait dans les airs, Sumi comprit. L’utilisation de l’alter de Yumi était relativement bruyante.

L’alter de Yumi.

Sumi percuta deux choses, la première ; elle était dans les airs dans les bras de l’adolescente aux cheveux bleus, bien le cadre soit romantique, que l’étreinte ne lui déplaisait pas le moins du monde, la jeune fille préférait largement quand ses pieds étaient posés sur le sol. La deuxième chose qui frappa l’esprit de Sumi, ce fut le fait que sa camarade utilise son alter dans un lieu public, sans licence. Certes, les réprimandes sur l’usage de son alter dans la rue ou ce genre de chose ne se limitaient au pire, qu’à une simple réprimande mais, dans un endroit aussi bondé, surtout dans le climat actuel, ça n’était clairement pas une bonne idée.

Mais l’haltérophile n’eut pas le temps de s’insurger que déjà sa compagne la poussait vers les bureaux d’inscriptions. C’est vrai, il ne fallait pas avoir fait ça pour rien, c’était dit Sumi avant de se jeter jusqu’aux bureau d’inscription. Elle arriva face à une petite table où était assise une femme d’une trentaine d’année, les cheveux en batailles, des lunettes sur les yeux et des joues rebondies. Elle releva les yeux vers Sumi, l’air hébété par son arrivée soudaine.

-Sayaka Miki & Sakura Kyoko, Puella Magi Madoka Magica AU SF. On participe aux concours de couple !

La femme entrouvrit légèrement la bouche, comme si elle allait dire quelque chose, mais, le regard de Sumi se renforça et son visage se mua en un masque d’autorité. Finalement, la femme se ravisa et donna son coupon à la brune. Sans attendre plus longtemps, cette dernière tourna les talons et alla attraper le poignet de la bleue qu’elle emmena dans les coulisses de l’évènement alors qu’un flot de protestations s’abattaient sur elles. Mais Sumi l’ignora, préférant se tourner vers sa camarade.

-Faudra rapidement qu’on file après le concours, j’imagine que l’utilisation de ton alter va exciter la sécurité, tant qu’on est ici ça va, mais après, ça se sera plus compliqué !

En effet, les défilés de cosplay pour une convention ce n’était pas rien, alors, personne ne permettrait son annulation, aussi bien l’administration que les visiteurs. Ainsi, les deux jeunes filles étaient tranquilles pour un temps. Il fallait à présent que Sumi informe son amie de comment allait se dérouler le concours. Elles avaient croisé plusieurs autres couples de cosplayeur et il y avait de tout ; Des héros, des personnages d’animes, de jeux-vidéos. Des couples tantôt canons, tantôt imaginés par les fans.

Asseyant Yumi sur un banc, Sumi se planta devant elle, les mains sur les hanches. Elle prit une grande inspiration et commença son exposé.

-Alors, les concours de cosplay, c’est pas « juste » un défilé ! La prestation se déroule en deux temps ! D’abord, on fait une sorte de show et on est accompagnées par une musique en lien avec nos cosplay. Puis après, faut juste prendre quelques poses pour les photos, tout ça.

Elle marqua une pause avant de reprendre.

-Du coup nous, ce qu’on va faire, c’est une scène de la version des fans ! Donc euuuh… ça se déroule dans un univers de science-fiction, c’est l’histoire de la série originale, mais dans le futur. En gros

La gêne commença peu à peu à se dessiner sur son visage tandis qu’elle continuait de parler.

-Notre scène, se passe avant la mort de nos personnages. J’essaye de t’empêcher de te laisser corrompre ! Du coup, faudra qu’on fasse comme si on se battait au début. Je te bats, sans t’achever évidemment, puis tu te relève et on commence à se fuir en suivant les lumières rouges qui seront sur la scène.

Sumi alla à nouveau s’asseoir aux côtés de Yumi.

-En théorie, ça se fini sur un baiser, mais… je m’en sens pas tellement capable devant autant de monde...

Elle détourna un moment le regard.

-Du coup… on pourrait le faire maintenant, histoire de voir ?

Et sans laisser à sa partenaire le temps de réagir, elle tourna sa tête et plaqua ses lèvres contre celles de la bleue, fermant doucement ses yeux pendant le baiser.
avatar
Messages : 327
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 24
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 10 Jan - 0:31
Alors que Sumi me prenait la main pour qu'on aille dans les coulisses de la scène, je me retournais pour embrasser mon majeur et le diriger vers la foule en colère, les rendant encore plus énervés, cette bande de cons ! Après quelques minutes de marche, Sumi me fit m'asseoir sur un banc et se plaça face à moi, l'air très sérieuse, j'aime pas les trucs sérieux... Elle m'expliqua comment allait se dérouler le concours et notre "scène". Même si j'étais moyen intéressant j'écoutais avec attention, j'ai une promesse à tenir... J'ai beau être une connasse, quand je dis quelque chose, je le fais !

Elle m'expliqua alors qu'on devrait s'embrasser sur scène, ce qui ne m'embêtait absolument pas ! Si j'étais pudique ça se saurait tiens... Mais c'était pas la même pour mon amie. Elle détourna le regard un instant, puis me proposa d'essayer avant et m'embrassa dans la foulée sans que j'ai le temps de lever le petit doigt... Je caressai doucement l'arrière de sa tête et ses hanches puis la tira vers moi en m'allongeant. Nous étions dans une position fortement compromettante... Mais j'appuyais le baiser en maintenant sa tête, faisant fi du regard des autres cosplayers qui pourraient nous regarder ou des techniciens.Je finissais de l'embrasser en souriant malicieusement:

-Pas besoin de prétexte à la con pour m'embrasser tu sais ?


Mes mains se firent baladeuses, explorant de nouveau ce corps que je commençais à bien connaitre. Je m'attardais sur ses hanches, sur son dos... Sur ses fesses... Je serrais ces dernières dans mes mains en lui murmurant:

-Quand on aura fini tout ce merdier... Je t'amène chez moi.

Puis je me redressai d'un coup en retirant mes mains. Je me levais du banc et m'étira en baillant:

-Hmm, j'espère que ça va pas être à nous trop...

-Sayaka Miki & Sakura Kyoko, Puella Magi Madoka Magica AU SF, vous commencez !

J'avais un regard interdit vers Sumi avant de m'exprimer:

-Cette bande de cons nous font passer en premier alors qu'on est les derniers à s'inscrire ? Ils ont pas dû apprécier mon doigt d'honneur tout à l'heure...

Je souriais avant de prendre à mon tour la main de Sumi. Je passais quelques temps à déambuler derrière la scène, tentant de chercher l'entrée dans les replis de toile géant. Dans ma tête, je me remémorais ce que je devais faire: Combat, fuite, puis baiser... Enfin, embrasser, n'allons pas trop loin quand même... On va leur sortir du drama à ces cons ! Alors que je baladais Sumi un peu partout pour trouver l'entrée de la scène je lui demandais:

-Au fait... Qui est qui ?

Je ne savais pas si j'étais Sayaka ou Sakura, j'aurais l'air peu crédible si je me plante.... Je rajoutai:

-Je te laisse guider pour les répliques, je me contenterai de te répondre, ok ?

Je l'embrassai encore pour lui donner du courage.
avatar
Messages : 159
Disponible en RP : Ho que oui

Fiche de Pouvoir
Grade: 17
Année et Classe: 1-C
Alter: VOID PULSE
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 10 Jan - 16:34
« -Pas besoin de prétexte à la con pour m'embrasser tu sais ? »



Cette phrase avait légèrement fait perdre les pédales au cœur d’artichaut qu’était Sumi. Alors que cette dernière avait rassemblé tout son courage pour embrasser sa partenaire, celle-ci avait progressivement intensifié le baiser d’une telle façon que très vite, la brune se retrouva sur le corps de son amante tandis que les mains de cette dernière se glissaient contre sa peau, la faisant frissonner. Cependant, Sumi n’était pas aussi impudique que Yumi et, bien qu’elle se soit laissé emporter au début en mettant encore plus de fougue dans son baiser, la situation la ramena bien vite à la réalité. Par réflexe, son corps se tendit et fut assaillit par la gêne, une fois encore. Mais, cette gêne fut balayée par la phrase de Yumi.

Sumi écarquilla les yeux tandis que son cœur se jetait contre les parois de sa poitrine et que des papillons infestaient son ventre. Elle ne put reprouver son sourire de joie malgré les regards portés sur elles. Soudain, en sentant une pression contre son postérieur, la jeune fille laissa échapper un hoquet de surprise, Yumi profita de ce moment pour lui dire qu’après le concours, elle emmènerait la brune chez elle. Cette invitation n’aida pas la troisième année à chasser la surprise de son visage. Se figeant un instant sous l’émotion, elle tenta malgré tout de remettre de l’ordre dans son esprit et de ne pas se faire trop de films.

Mais c’était bien trop lui demander. Sumi ne lâcha pas sa camarade du regard alors même que cette dernière se relevait, la nerd était toujours en train d’imaginer des milliers de scénarios différents. Il n’y eut que l’annonce de leur passage qui parvint à la sortir de sa transe.

Et, il faut l’admettre, un peu trop brutalement.

La panique envahissait Sumi pendant que Yumi s’insurgeait. La main de cette dernière attrapa la sienne, dissipant lentement la panique s’étant emparée de la brune. Son cerveau se mit à penser à toute vitesse à la représentation qu’elles allaient donner, Sumi devait donner son maximum pour ne pas décevoir sa comparse. Une fois arrivée, face à la scène, la bleue demanda à la nerd qui était son personnage.

-Tu es Sayaka. En gros, t’es devenue une Magical pour sauver le garçon dont tu étais amoureuse tout ça…

Une certaine amertume perlait dans la voix de Sumi.

-Mais ça on s’en fout, c’est un con ! Du coup, ton perso est en proie au doute et quand une Magical se laisse submerger par ses sentiments, c’est… Un peu comme les jedi ! Elles passent du mauvais côté de la force ! Sauf, que contrairement aux jedi, une magical se transforme en monstre.

Paniquée, elle prit une autre bouffée d’air pour pouvoir continuer.

-Du coup, là, on est au moment où tu vas te transformer, donc, d’abord, on se bat et après, j’essaye de te raisonner. Faut qu’à la fin, tu dises une phrase genre « je suis vraiment stupide » ou quelque chose dans le genre et là, bah, euh voilà quoi… Pas besoin de te faire un dessin…

Sumi acquiesça à la phrase de Yumi et, se laissa embrasser. Remontée à bloc après le baiser, la nerd expliqua du mieux qu’elle put la chorégraphie à Yumi -le baiser l’avait un peu perturbé- et les deux jeunes filles entrèrent en scène. D’abord plongée dans l’obscurité, cette dernière s’illumina progressivement, et dans le même temps, la musique débuta.



D’abord, les projecteurs éclairèrent Sumi ou plutôt Sakura, puis, enfin, Sayaka. Les deux Magical Girl étaient situées à l’opposée l’une de l’autre, ainsi, lorsque le centre de la scène fut lui aussi éclairé, ce fut le signal pour qu’elles se sautent l’une sur l’autre. Les répliques de leurs armes se croisèrent tandis que des bruitages d’épée et de combat raisonnaient en fond. Finalement, après une trentaine de secondes de combat acharné, l’arme de Sayaka virevolta, tandis qu’elle, s’écrasait au sol. Sakura fit tourner sa lance autours d'elle en se dirigeant vers elle.

C’est là que commençait la partie la plus compliquée de leur show, les deux filles allaient devoir tenir le public en haleine. Des lumières rouges s’illuminaient, traçant le parcours des jeunes filles. Sayaka se releva alors, désarmée, et commença à fuir Sayaka en titubant. Pour que finalement, la Magical à la lance ne tende le bras vers l'autre et crie avec la force du désespoir, de nouvelles paroles.

-Sayaka ! Tu n’as pas le droit de sombrer pour cet imbécile ! Je le refuse !

C’était un peu caricatural, certes, mais Sumi ne savait pas tellement comment faire mieux. Elle n’avait plus qu’à attendre la réplique de Yumi pour lui sauter au cou. Ça allait être son moment préféré.
avatar
Messages : 327
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 24
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 10 Jan - 20:26
C'était le grand moment... Après que Sumi m'est expliquée le contexte, nous allions rentrer sur scène... Je regardais droit devant moi, on se trouvait entre deux rideaux, la scène en face de nous. Je pris l'épée en plastique en main puis fît pousser deux propulseurs au niveau de mes mollets comme tout à l'heure. Je dis à voix basse alors que l'éclairage et la musique se lance:

-Amusons nous ma belle...

J'activais mon alter qui m'éjecta sur scène. Je fis exprès de perdre l'équilibre pour me rétamer sur le sol, prenant tout de même soin de pas déchirer le costume, fallait penser à la séance photo après... Je me redressai à quatre pattes en hurlant, faisant mine d'être énervée:

-CHIENNE ! Tu vas regretter de t'être mise face à moi !

Alors que je j'improvisais ma réplique, je vis Sumi rentrer d'abord timidement sur scène puis prendre un peu plus d'assurance. Je n'attendais pas un instant de plus pour me redresser et foncer vers elle. S'engagea alors une magnifique chorégraphie. Elle maniait sa lance tant bien que mal tandis que j'esquivais chacun de ses coups. Je passais parfois sur sa gauche, ou sur sa droite, ou par dessus grâce à mon alter. J'essayais de donner quelques coups mais je savais que si je m'empregnais trop de l'ambiance, j'allais finir par péter un câble... Rester calme. Après une série de coup de mon amante, et voyant du coin de l'oeil un signe fait par le chef opérateur qui s'occupait de la lumière, je lâchais mon arme qui vînt rouler sur le sol alors que Sumi tapait dedans avec sa lance.

Je me laissais tomber par terre comme désarçonnait, laissant le temps à mon amie de placer une réplique puis fît semblant de m'enfuir, comme désespérée. La lumière avait prise une teinte rougeâtre, signe qu'on était dans l'instant émotion... Je laissais Sumi m'acculait dans un coin, attendit qu'elle est le temps de dire une nouvelle réplique puis cria:

-Mais c'est toujours toi que j'ai aimée !

Et à ce moment précis... Mon coeur fît un putain de bond ! je ne sais pas pourquoi mais le fait de l'avoir dit, comme ça... J'étais d'un coup haletante, excitée... Je sentis le rouge me montait aux lèvres mais je ne laissais pas le temps à Sumi de le remarquer. Je me redressais et entama un baiser passionné au milieu de la scène, sous les applaudissements du public qui semblait avoir été ravi de notre petit spectacle... Pour ma part, il n'y avait que Sumi qui comptait dans l'instant... Je serrai ses joues et mon corps épousa le sien. Puis, à contre coeur, je rompais le baiser, j'étais toujours toute rouge. Je la regardais dans les yeux et lui dit à voix basse:

-Oui... Je t'aime...

Puis encore plus bas, en prenant ses mains:

-Sumi...

Je repris le baiser en la serrant fort dans mes bras. Je repris ma teinte normal et me mis à sourire en allant devant la scène pour saluer le publique, haletante de ce qui venait de se passer.
avatar
Messages : 159
Disponible en RP : Ho que oui

Fiche de Pouvoir
Grade: 17
Année et Classe: 1-C
Alter: VOID PULSE
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Centre Ville :: Rue Commerçante-