Logo My Hero Academia

Nous sommes actuellement en été, au mois de Septembre

Membre du Mois

Coup de coeur

Coup de coeur My Hero Academia

Les dernières rumeurs

- Alors qu'il exécutait son stage, un élève a été retrouvé carbonisé parmi les décombres. Bien que sous le choc, la police a continué à mener une enquête formelle sur les faits entourant l'équipe de leur maître de stage, Blazing Eye. (Event 2)
- Les malfaiteurs ont été arrêtés durant leurs assauts. Il s'agirait des non moins fameux M.Compress et de ce que les journaux ont nommé "le Démon souriant". (Event 2)
-
- Un club de football américain est en train de se former! On dit que des paris ont été formés sur différents joueurs! En bien comme en mal...
- On aurait vu deux silhouettes rôder près de U.A...L'une d'elle était monstrueuse! Un couvre-feu est imposé pourtant... (Août).
- Le dimanche, on déconseille d'entrer dans les parcs! Attention, les chiens mordent sans raison! (Rumeur d'août)
-Des étudiants auraient été aperçus près d'une boutique de figurines par un étudiant de U.A. On dit qu'ils sont en deuxième année et qu'ils se cacheraient depuis...sont-ils en couple? Qui sont les geeks?!

14 Heros | 36 Elèves | 12 Ligue des vilains | 10 Vilains | 05 Civils

Notre Histoire

Année 2045. 80% de la population a développé des pouvoirs surnaturels, surnommés Alter. Certains les utilisèrent pour semer le chaos, détruire ou réaliser des activités illégales.
D'autres, à l'inverse, utilisèrent leurs nouvelles capacités pour sauver la veuve et l'orphelin, rendant réel le métier autrefois fantasmé de Super-héros, qui devint, au fur et à mesure, une activité reconnue par l'état. C'est ainsi que des écoles se spécialisèrent dans l'éducation de nouveaux justiciers, prêts à affronter ceux bravant la loi : les vilains. La suite

Nouveautés

27/06 Bienvenue à Sumi, Kiaria et Chikara dans le staff ! Consulter
25/05 Le groupe "élève" est à nouveau ouvert. Consulter
23/03 Les rumeurs ont été mises à jour ! D'autres informations à suivre ! Consulter
22/03 Le deuxième event est officiellement terminé ! Voici la nouvelle intrigue de votre forum ! Consulter
26/02 Installation du nouveau design de My Hero Academia RPG, ainsi que d'autres petites nouveautées !Consulter
03/12 Un nouvel event débutera très prochainement ! Tenez vous au courant ! Consulter

02/12 Recensement de décembre. Consulter

03/10 Mise en place de la chronologie du forum. Consulter

19/11 Mise en place d'une aide au fair-play. Consulter

12/11 Plusieurs mises à jours ont été effectués sur le forum. Consulter

07/11 Fin du premier event & recrutement terminé !

18/09 Le premier event de MHA est lancé ! Consulter

21/08 Annonce sur les nouveautés ! Consulter

21/08 Nouvelle page d'accueil !

Prédéfinis


Que le spectacle continue [RP Groupe]

 :: Musutafu :: Centre Ville :: Rue Commerçante Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 27 Jan - 16:09


Sythea Asmodee

"Que le spectacle continue"

Le temps était juste parfait. Le ciel était dégagé, il faisait chaud, il n'y avait presque pas de vent. Une scène avait été dressée par divers volontaires de l'école qui avaient adhéré au projet de faire un petit évènement pour remonter le moral de tout le monde. Malgré les stages, le moral n'était toujours pas au beau fixe, et le club de musique avait décidé d'organiser un petit concert. Il avait fallu le temps de demander les autorisations, de réunir des fonds, de se mettre en relations avec d'autres clubs... tout cela avait pris du temps. Mais au final, le jour était arrivé. Des tracts avaient été distribués en ville pour attirer du public, le club avait fait circuler l'information du mieux qu'il avait pu, et beaucoup d'efforts avaient été investis dans ce petit évènement. D'ailleurs, d'autre clubs avaient rejoint, comme le club de cuisine qui avait monté des stands pour faire gouter leur cuisine. Tout semblait bien se passer pour le moment.

Pendant ce temps, Sythea se redressait dans les coulisses de la scène, poussant un soupir satisfait alors qu'elle venait de finir de vérifier l'accordage de tout les instruments des membres de la troupe. Elle avait même calibré le son du micro de la chanteuse qui n'était toujours pas là. C'était d'ailleurs assez étrange, parce que la représentation s'approchait de plus en plus, et qu'il devenait de pus en plus inquiétant de ne pas avoir de chanteuse. Les autres membres du club étaient quand à eux tous déjà présents, et Sythea les accompagnaient en coulisses comme une Roadie. Malgré les demandes des membres du club, Sythea avait refusé d'apparaitre pendant la représentation, et ce à cause de la réputation qu'elle avait récupéré de son père. En tout cas, l'absence de la chanteuse se faisait de plus en plus sentir à mesure que le temps passait, et cela devenait vraiment inquiétant.

Moins d'un quart d'heure avant le début du concert, ce fut la directrice du club qui s'avança vers le groupe. Elle ne jouait pas ce jour là, étant trop occupée par l'organisation et la gestion pour pousser la chansonnette. C'était elle qui s'occupait de tout ce qui se tramait en arrière plan, et sans elle le groupe n'aurait rapidement plus de technique pour les soutenir. C'était aussi elle qui gérait la petite machinerie de la scène. Rien de formidable, mais il fallait bien quelqu'un pour s'y dédier. Celle-ci s'avança alors vers les musiciens, tandis que Sythea se trouvait à coté.


Bon... j'ai une mauvaise nouvelle pour tout le monde. Miyoko ne pourras pas venir. Il semblerait qu'un membre de sa famille soit hospitalisé suite à un accident, et elle se tiens à son chevet. Vous comprendrez donc qu'on va devoir faire sans elle.

Le temps sembla s'arrêter. Miyoko était la chanteuse du groupe, et son absence allait beaucoup peser sur le concert. Le club n'était pas le plus grand de l'académie, et ils n'avaient personne de présents capable de remplacer la chanteuse au pied levé. Personne... ou presque. Les regards se tournèrent alors vers Sythea, qui se figea. Sythea avait aidé Miyoko durant les répétitions, et connaissait les chansons du spectacle. Le fille du tueur regarda tout le monde avant de faire un "non" de la tête énergique.

Euh, non. On en a déjà parlé, pas moyen que je monte sur scène.

Allez, tu vas pas nous lâcher maintenant? Si tu nous laisse tomber tout ces efforts auront servi à rien! T'imagines un peu? Le club s'en remettrait pas... et puis imagine ce qu'on dirait de toi si on devait tout annuler maintenant?

Sythea serra les dents à cette réflexion.

Ce qu'on dirait de moi? Tu t'es entendue? Je te signale qu'on parles déjà assez dans mon dos pour qu'un ragot de plus me fasse rien. Tu sais ce que c'est que de devoir raser les murs d'une ville à cause des actes de mon paternel? Tu te rend comptes que parmi le public, il y a probablement des gens qui ont perdu des proches à cause de ce foutu meurtrier? Et tu pense qu'ils applaudiront sa fille?

La directrice du club fronça les sourcils et prit une voix bien plus agressive.

Justement, il serait peut-être enfin temps que tu arrête de te comporter comme si tu subissait le pire des destins! Prend toi en main! Tu veux qu'on arrête de te comparer à ton père? Alors prend ta vie en main, choppe ce foutu micro, et montre à tout le monde que tu n'es pas lui. T'es pas ce fou furieux, mais Sythea Asmodee, une futur héros qui va montrer à tout le monde qu'elle en a dans le coffre.

Sythea et la troisième années s'étaient déjà engueulées plusieurs fois chamaillées, et Il a plusieurs fois fallu les séparer pour qu'elles n'en viennent pas aux mains, mais c'était la première fois que l'ainée était aussi crue avec Sythea. Habituellement elle se contentait de remettre son comportement en question, mais cette fois elle semblait vraiment hors d'elle. Peut-être que le stress et tout ses préparatifs l'avait mise à bout. En tout cas, Sythea retira sa veste, restant dans son top habituelle. Elle jeta sa casquette sur une chaise et regarda les musiciens.

Tu marques un point... Le rideau se lèvera à l'heure.

Sythea alla alors prendre une tenue de scène prévue pour Miyoko. C'était une veste de blouson plus claire que ce que Sythea avait l'habitude de porter, et faite d'une matière plus sensible à la lumière. En d'autres termes, les projecteurs mettrait la tenue en valeur. Sythea monta alors sur la scène avec les autres musiciens. Elle avait le trac, mais ce n'était rien comparé à la peur viscéral qui la tenaillait. Elle avait peur des regards. De la colère qu'elle pourrait lire dans les yeux de ceux qui lui feraient face.

Le rideau s'ouvrit d'un coup, faisant éclater des applaudissements dans la foule. Il y avait un sacré monde, au final. Visiblement, la promesse d'un concert amateur semblait assez bien reçue. Cependant au bout de quelques instants, des murmures se firent plus présents au milieu de la foule, et de nombreux regards se tournaient vers Sythea. Cela ne ratait pas, ils étaient pleins de haine. Sythea pouvait même voir quelques personnes commencer à tourner les talons, comme s'ils ne voulaient pas être divertis par la fille d'un tueur de femme en série. C'était compréhensible, mais cela faisait mal tout de même. Sentant que tout partait en vrille, Sythea saisit alors le micro, et la seule chose qu'elle put dire fut.


Merci à tous d'être venus. J'espère que vous appréciez les efforts mis en oeuvre par tout le monde aujourd'hui... Plusieurs personnes se sont défoncées à vous fournir le meilleur d'eux-même. Et je sais que même si ça n'a l'air de rien... je vais faire tout ce que je peux pour arriver à leur niveau. Alors là, tout de suite j'ai qu'une seule chose à vous dire. On envoie!

Quelques sifflets et cris de désapprobations avaient entaché le discours de Sythea qui furent alors immédiatement couverts par le début de la musique. Rapidement, les voix se turent alors que pour la première fois devant une foule, Sythea se mit à chanter.


Au début le public sembla surpris, plus qu'autre chose. Et puis la musique commença à faire son chemin dans les coeurs... et plus une voix ne s'éleva contre la chanteuse... et naquirent quelques acclamations.
avatar
Messages : 93
Disponible en RP : Totalement

Fiche de Pouvoir
Grade: 17
Année et Classe: 2-B
Alter: Contrôle du Sang
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
~ : [ Theme musical ] : ~ : [ Préz' ] : ~ : [ Liens et Carnet ] : ~ : [ Fiche Technique ] : ~
Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Jan - 23:20
On dit que la musique adoucit les mœurs. J'imagine que ce simple proverbe suffisait à lui seul à justifier le spectacle organisé par quelques gens. De ce que j'en sais, Yuei a pas su se gérer et a complètement foiré son examen dans un labyrinthe végétal ou je ne sais quoi. Oh, j'imagine que ce n'est pas entièrement leur faute non plus, que les Vilains seraient apparemment venus de nulle part ou je ne sais quoi... Mais bon, dans mon monde tout le monde a sa part de responsabilités. Les Vilains ont été de vrais salopards à s'en prendre à des gosses sans défense et Yuei a géré la sécurité de l'examen comme de vrais abrutis défoncés à l'huile de vidange.

Pour les stages, ce serait à peu près la même réflexion, mais je n'en dirais pas d'avantage, je n'ai pas que ça à faire.
En général, j'évite ce genre d’événements, préférant rester dans mon coin, à errer en ville tel un fantôme, cherchant à éviter tantôt mon père, tantôt Yuei et toujours les deux.
Cependant, en apprenant qu'un concert était proposé, je ne me suis pas faite prier pour rejoindre le club de musique, le seul truc qui avait une quelconque importance à mes yeux à mon arrivée à Yuei. Club d'art, de sciences, de théâtre ou autre, tout ça c'est de la gerbe en barquette à mes yeux.
C'était mes seuls moments de "joie", entre ces quatre murs bourrés de poulets à la tête coupée courant après des mirages.

Cependant, comme j'avais déjà pu en faire la malheureuse expérience plus d'une fois, les imprévus existent toujours et savent venir au pire moment. Dans ce cas précis, c'est la chanteuse qui nous pose un lapin au dernier moment. Bon, j'imagine que sa raison est valide, mais bon, on peut quand même retenir le fait que le concert est sacrément compromis sans quelqu'un pour pousser la chansonnette.
Pour ma part, je préfère encore pester en silence dans mon coin, accordant la basse électrique que j'avais récupérée dans un coin. Avec le répertoire de ce soir, ma basse acoustique ne serait d’aucune utilité avec le son qu'elle rend.

Pendant que je traînais dans l'ombre, j'entends une discussion animée entre la directrice du club et la roadie du groupe, une brunette au regard et au look de tueur. Bon, après, de ce que j'ai pu entendre à gauche à droite, elle est effectivement fille d'un tueur en série, mais bon, c'est un détail pour ma part.
En tout cas, après quelques réticences, la demoiselle se décide à remplacer la chanteuse au pied levé, ce qui m'arrange pour deux choses. Déjà, je n'aurais pas à remplacer la chanteuse, avec ma voix de casserole et ensuite, je ne m'imaginais pas voir le concert annulé. Ça l'aurait fichu tellement mal que le club de musique aurait facilement pu être la risée de l'école.

Finalement, on peut enfin entrer en scène. Je préviens de suite, pas de costume de scène pour ma part. Je veux pas que les gens me remarquent pour ma tenue, mais bien pour ma musique. Du coup, je me retrouve avec mon sweat à capuche blanc habituel, mes longs collants mauves et mes bottines noires, ainsi que mon caque audio sur les oreilles.
Pendant que la dénommée Sythéa fait son speech d'ouverture de concert, j'inspire profondément et fais le vide dans ma tête, me préparant au concert à venir. Je n'étais pas spécialement stressée, plutôt impatiente de pouvoir refaire un vrai concert, chose que je n'avais pas faite depuis des années.

Un claquement de lèvres suit les premiers hués de la foule, à la fin du discours de la "roadie-chanteuse"... C'est normal que j'ai envie de prendre ma basse et de sauter sur le public, pour assommer deux trois péquenauds?
Bah, laissons tomber cette histoire. Au pire je casserais quelques figures après.

Je commence donc à suivre le tempo de la chanson, fermant les yeux et me laissant embarquer par la musique et non pas par de quelconques acclamations ou huées du public. Je dois faire le vide dans ma tête et me concentrer sur les notes qui sont venues, à venir et qui viendront.
Mes doigts glissent sur les cordes de la basse au rythme de la musique, allant d'un rythme lent à un rythme déchaîné en une note, en fonction de l'intonation demandée. J'adorais le caractère changeant que pouvait revêtir l'instrument. Tu pouvais exprimer n'importe quelle émotion, avec plus d'efficacité que de simples mots, regards ou autres.
avatar
Messages : 53
Disponible en RP : Toujours disponible
Double-compte : Eirin Hirano

Fiche de Pouvoir
Grade: 15
Année et Classe: 1-C
Alter: Salty Body
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Fév - 22:57
mon avatarRyoji Hinasuramon avatarConcertmon avatarSythea Asmodéemon avatar

Que le spectacle continue

feat. Sythea & others

"Trois gyoza, six brochettes de poulets, deux donburis tonkatsu, qui s’en occupe ? Ryoji ?
- Ok !"


Il était maintenant concentré à la préparation de ses différentes commandes, s’afférant dos à la foule qui commençait à se masser dans le petit espace. Un concert des étudiants de Yuuei ? L’occasion de se détendre pour certains, civils comme étudiants, qui pouvait profiter d’un événement ensemble.

Alors que le bruits des grillons se faisait entendre comme en réponse au grill devant lui. Ryoji souffla un instant, passant un chiffon sur son front pour essuyer les quelques gouttes de sueurs qui perlaient. Ils étaient en plein rush avant le début du concert.

Comment le grand étudiant avait-il pu se retrouver là? Il jeta un coup d’œil au président du club de cuisine, qui dû se sentir observer alors qu’il découpait des légumes. Celui-ci lança un sourire en coin à Ryo. Il l’avait presque forcé à venir, le fils de Midas se rappelait du moment. Quelques jours plus tôt, le troisième année versant une larme pour le faire participer à ce moment important pour le club, la possibilité de transmettre leur cuisine aux habitants de Musufatu, blablabla. Si Ryoji voulait devenir président du club l’an prochain, il se devait de participer.

"Mais… J’en ai pas envie…
- Je te donnerai ma recette secrète du Chankonabe ultra riche !
- "


Il avait donc rejoint la petite troupe dépêchée pour l’événement, aidant à monter le stand et fixer les panneaux de menu en hauteur pour que tous puissent voir la présence d’un point restauration.

C’était comme une vraie cuisine de restaurant, elle rappelait à Ryo l’ambiance de celle dans laquelle il travaillait à Osaka, mais les gestes étaient moins sûrs, le rythme fluctuant par moment.

Le grand lycéen terminait de remplir ses plats à emporter avant de le signaler au comptoir. Il y avait de moins en moins de monde, le coup de feu était passé. On lui tendit un verre de thé glacé.

"Nettoyez rapidement votre poste et passez devant pour regarder le début du concert. On reprend dans 25 minutes pour être prêt à l’entracte."


Ils signifièrent tous leur accord et s’accoudèrent pour la plupart au comptoir, certains rejoignant des connaissances dans la foule. Celle-ci était nombreuse pour ce genre de petit événement, mais on avait pas tous les jours l’occasion de rencontrer des futurs héros dans un autre cadre que leur travail.

La lumière générale s’éteint avant que la scène s’illumine, sur celle-ci une personne s’avançait. Asmodee, la fille de Riper. Une certaine tension apparut dans le groupe de cuisiniers, mais les autres… La foule semblait avoir plusieurs éléments énervés qui le faisaient savoir, des proches de victimes ou de simples badauds...

Elle était la seule personne plus à plaindre que lui du fait de sa parenté. Ça n’avait jamais créé de lien entre eux, chacun son chemin de croix. Ryoji avait encore honte du début de première année, avant que son père ne devienne un paria, lui aussi observais parfois des regards à cette fille de tueur.

Le boxeur n’entendait pas bien ce que sa camarade de classe disait sur scène pendant que les joueurs s’installaient à leur instrument. Il entendait des voix basses autour de lui, jetant des coups d’œil dans sa direction et celle de Sythea. Il répondit par son regard froid habituel, terminant son thé glacé en même temps que la musique redémarrait.

Ryoji s’éloigna un peu de la foule, s’adossant au préfabriqué de la cuisine, pour écouter même de loin, la voix de sa collègue mélomane. Elle les a conquis en quelques mesures…
-->
©️linus pour Epicode
avatar
Messages : 223
Disponible en RP : (2/3) Takamura - Hinode -
Double-compte : Nope

Fiche de Pouvoir
Grade: 21
Année et Classe: 2-B
Alter: Gargantua
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 6 Fév - 12:04
Une paille plantée dans une brique de Banana Milk dans la bouche, Sumi scrutait la foule qui se pressait devant la scène qui avait été dressée plus tôt dans la journée. Un évènement musical avait été organisé par le club de musique de l’école de héros. Clairement, le club n’était pas le plus conséquent de l’école, ni le plus influent, pourtant ces membres avaient réussi une sacrée prouesse avec l’organisation de cet évènement, réussissant même à ce que d’autres clubs se greffent au projet. L’aspirante héroïne était relativement déçue que cela n’ait pas eu lieu un an plus tôt, le club d’haltérophilie aurait peut-être pu y participer et éviter la dissolution. Qui sait ?

L’ambiance était relativement bonne, tout le monde était assez excité par un tel évènement en ces temps sombres. Pour ce qui était de Sumi, elle avait un léger pincement au cœur, elle aurait aimé réussir à tirer sa petite amie avec elle. Sans Yumi, l’alchimiste d’encre n’avait pas grand-chose à faire ici. Si ce n’est satisfaire son avarice. Pour se faire, elle avait imaginé un stratagème diabolique ; se proposant comme bénévole pour veiller à la sécurité de l’évènement, l’avare comptait bien effrayer les fauteurs de troubles puis leur proposer un marché, contre de l’argent, elle passerait l’éponge sur leurs méfaits.

Ainsi, elle portait son uniforme standard et un brassard noir et jaune avec le signe de l’UA pour montrer qu’elle faisait, en quelques sortes, partie du staff de l’évènement.

De ce fait, la jeune fille était arrivée un peu avant le début officiel de l’évènement. Histoire de prendre ces marques. La disposition des stands faisait penser à une fête traditionnelle, il ne manquait plus que des lumières tamisées, des yukatas et on s’y serait cru.

Maintenant que l’évènement était lancé et que l’ambiance était celle qu’on attendait lors d’un concert, ce dernier pouvait commencer.

Le rideau se leva et, au grand étonnement d’à peu près tout le monde, la chanteuse n’était pas la fameuse Miyoko, mais, Sythea Asmodee, une élève en seconde année d’héroïsme. La majeure partie de public n’était pas réellement heureuse de voir la manipulatrice de sang sur scène, pour la simple et bonne raison que son père était un tueur en série. Sumi n’avait pas tellement eut besoin de se renseigner sur la chanteuse ténébreuse, tout un tas de rumeurs couraient à son propos. L’haltérophile se sentait presque désolée pour elle, en plus de son père, elle n’avait pas un alter qui inspirait l’héroïsme, pire encore, il rappelait inconsciemment le funeste tueur de héros.

Le public commença à la huer tandis qu’elle se mettait à parler. Écoutant les paroles de la chanteuse d’une oreille distraite, Sumi s’achemina à décrire du regard les autres membres du groupe, elle les connaissait tous, au moins de nom. Sauf une. La bassiste. Son visage ne lui disait absolument rien et elle doutait d’avoir la moindre information sur cette dernière, elle se serait souvenue d’une telle couleur de cheveux.

Sumi fut arrachée de ses pensées par la musique qui venait de débuter. La voix de Sythea et les instruments des musiciens créèrent une mélodie à laquelle l’alchimiste d’encre adhéra complètement. Un coup d’œil à la foule compacte lui rappela cependant son rôle, qu’elle prenait davantage à cœur maintenant. Cependant, pour agir dans cette foule et éviter les débordements, la troisième année aurait aimé compter sur la flexibilité de son alter, mais, elle n’avait pas d’encre sur elle.

Au même moment, Sumi termina sa brique et alors qu’elle se tournait pour chercher des yeux une poubelle, elle aperçut le stand de cuisine. Une idée illumina soudainement son esprit, l’encre de seiche, ça marcherait pour mon alter ? Elle avait toujours été relativement curieuse sur ce point. Elle s’élança alors d’un pas résolu vers le point de restauration. Se voyant déjà demander des spaghettis à l’encre de seiche, elle prit une inspiration et… ne commença pas sa phrase. Les cuisiniers étaient visiblement en pause.
avatar
Messages : 299
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 24
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Griffin Riders:
 
THEMES DE SUMI "The best" SONOHARA:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Fév - 0:03
"Bon, le spectacle va bientôt commencer Wink
Dommage que tu ne participe pas, je suis certaine que tu aurais tout défoncé ! Mais bon, c'est toi qui choisis, hein. Si tu veux, on peut se voir après le spectacle !"


Eeeet... envoyé ! Le doigt de Chikara se posa sur le bouton de son téléphone, scellant ainsi le sort du message. Elle sifflotait légèrement, avant de refermer l'appareil électronique, et de le ranger dans sa poche. Elle ne savait pas encore l'amusante surprise qui l'attendait, ni le fait que son message allait se révéler... prémonitoire. Non, elle était simplement très contente de se retrouver au concert du club de son amie, malgré le fait que cette dernière ne participe pas.

D'une certaine manière, la jeune fille comprenait la décision de Sythea. Après tout, elle-même était terrifiée à l'idée que quiconque apprenne la réelle identité de son père, et qui elle était et avait failli devenir. Sythea, qui devait affronter chaque jour le regard des autres et devait soulever constamment le fardeau. Chikara, quant à elle, ne faisait rien de tout cela. Elle se contentait de se mêler au reste, faisant croire qu'elle avait eu une enfance et une vie normale. Elle fuyait la réalité, s'enfermant presque dans un rôle illusoire. A force, elle se demandait parfois si la personnalité qu'elle adoptait était vraiment elle, ou simplement une façade pour se donner l'air normale...

Elle chassa cependant ces mauvaises pensées de son esprit. Inutile de se prendre la tête, et surtout, inutile de rentrer dans ce genre de réflexion interne profonde maintenant. L'heure était à l'amusement, à l'amusement ! Il y avait pleins de gens, à manger, et bientôt de la musique ! Soupirant longuement, Chikara fit de son mieux pour que son visage récupère son habituel sourire. Il restait encore du temps avant le début du spectacle, alors elle comptait bien le dépenser à faire quelque chose de constructif ! Quelque chose de positif !

Eh bien sur, ceci consistait globalement à aller dévaliser le stand du club de cuisine. Club qui la connaissait bien d'ailleurs. En effet, à chaque fois qu'ils présentaient leur création, la jeune demoiselle était présente, ce qui avait fait d'elle une sorte de cliente récurrente du club. En tout cas, elle remarqua que son arrivée sembla incitée un ou deux des membres du club à accélérer leur cadence... Ou bien était-ce peut-être son imagination ?

Quoi qu'il en soit, Chikara avait désormais des étoiles dans les yeux, concentrant toute son attention sur ce que faisait le stand de cuisine. Elle semblait littéralement se téléporter d'un bout à l'autre du stand, semblant fortement réfléchir... et être très fortement excitée...

-Que faire... le choix est tellement dur...

Elle finit par s'arrêter devant un des responsables du club de cuisine. Elle le regardait, avec tout le sérieux du monde, avant de prononcer une phrase qui ne semblait pas du tout allait de pair avec cette attitude.

-Tout.

-Hein ?

-Tout. Je veux de tout. Deux de chaque.

-D... D'accord...

Le membre du club de cuisine s’exécuta, et quelques minutes plus tard, Chikara se retrouva quasiment submergée de nourriture. Enfin, cela aurait été le cas pour un néophyte, et c'était certainement l'impression qu'auraient les individus venant de l'extérieur. Mais elle maîtrisait parfaitement bien la situation, avec un calme incroyable, récupérant et gobant les aliments les uns après les autres, tout en prenant le temps de les déguster.

-Excellent !

Sans se débarrasser de sa nourriture adorée, la jeune fille aux cheveux bicolores décida de se rapprocher de la scène. Cependant, avec sa vitesse de dégustation, il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour terminer de se délecter de ces petits mets. Se retrouvant finalement devant une foule, un peu loin de la scène, elle décida d'utiliser son alter pour se rapprocher. Après tout, elle ne bousculait pas, donc ce n'était pas grave, n'est-ce pas ?

Elle parvint à arriver juste devant la scène quelques minutes avant le début du concert, et n'eut donc que très peu à attendre. Cependant, ce court laps de temps fut suffisant pour qu'elle se fasse aborder par ce qui était visiblement le bon gros dragueur du samedi soir. Fantastique. Elle resta silencieuse, ne daignant même pas lui répondre, et le début du concert fut suffisant pour le faire taire... Ou pas. Mais cette fois ci, il ne réagissait pas au corps de rêve de Chikara... Mais à la personne qui se tenait sur scène...

-Syth... ?

Mais... Sythea n'était pas sensée se représenter ce soir... Et la connaissant, si elle se représentait, ce ne serait pas en tant que chanteuse. D'autant plus que la chanteuse était visiblement assez populaire, bien que Chikara n'avait pas pris la peine de retenir son nom. Mais visiblement, elle ne semblait pas être là... Mais plus important, qu'est-ce que Syth foutait là ? Non pas que Chikara était mécontente, mais elle était persuadée que son amie ne serait pas de la partie ce soir ?

Elle comprit vite que la chanteuse était absente... Et surtout, que Sythea devait subir le regard de tous les abrutis qui ne pouvaient même pas la juger à partir de ses propres qualités. Instinctivement, elle se permit de donner un léger coup de coude à celui qui la draguait quelques minutes auparavant, pour le punir de mal parler de son amie. Alors, une fois qu'elle eut terminé son annonce, et avant que le groupe ne commence à jouer, comme pour briser la vague de commentaires haineux, Chikara poussa le genre de cri qui aurait déjà plus sa place dans un concert.

-Défoncez tout, le club de musique !

Le spectacle commença alors. Chikara finit par croiser les bras, se concentrant sur ce qui disaient les gens autours d'elle. Elle avait envie de leur rabattre leur clapet, mais... Ce n'était pas à elle de faire cela. Sythea avait en elle la force nécessaire de le faire, elle le savait. Alors, elle se contenta de sourire, regardant avec arrogance la foule ignorante.

-Allez, Syth, montre leur qui tu es vraiment. Fais-leur fermer leur bec...
avatar
Messages : 274
Disponible en RP : Disponible o/

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: 2-A
Alter: Déplacement Instantané
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Fév - 13:37
Qu’est-ce que je foutais là ? C’était une bonne question que je me posais alors que j’avançais au niveau du centre commercial après avoir vu plusieurs messages assez suspicieux sur les médias et réseaux sociaux. Un évènement présenté par le club de musique de U.A. semblait se faire en centre-ville. Jusque-là, y avait rien d’intéressant à vrai dire. Je n’avais rien contre ce club, je m’en foutais à vrai dire. Et puis, la musique est quelque chose que n’importe qui pouvait apprécier à condition de trouver ses goûts.

Donc au tout et pour tout, quand j’ai vu les affiches trainer dans les couloirs de l’école pour l’évènement, je les avais tout simplement ignorés. Pas que ça à faire après tout. Pour moi, un héros devait pas perdre son temps avec des activités annexes comme celle-là, et se concentrer uniquement sur ses entraînements. C’est pour ça que je ne m’étais inscrit dans aucun club et participait peu d’activités de groupe. Courir, renforcement musculaire, utilisation de mon Alter… Tout ça dans le but de devenir le futur numéro un devant tous ceux qui glandaient comme ces clubs. Ca, et parce que sinon j’aurais plus assez de temps pour jouer aux jeux-vidéos et acheter mes figurines à côté.

Cependant, ce n’était pas le concert en lui-même qui semblait être le centre de l’attention pour certains, mais plutôt certains de ses membres. En effet, trainant dans les allées de l’école, je pouvais entendre certains étudiants parler d’une certaine « Sythea Asmodée ». Le nom me paraissait presque inconnu au bataillon, mais pourtant je pouvais me rappeler de ce son résonner dans un coin de ma tête. Et j’eu raison, car c’était l’une des participantes au festival sportif de l’école dans ma division, autrement dit, une autre membre du département héroïque en deuxième année. Les raisons pour lesquelles on parlait d’elle cependant n’étaient pas très embellies cependant…

Après avoir entendu ces rumeurs, j’avais choisi de mener ma petite enquête sur les médias, à défaut de trouver autre chose. Et ce que je trouvai ne m’avait pas forcément plu. Déjà que le passé de la Sanglante n’était pas très glorieux, l’image qu’elle avait de par son patrimoine génétique semblait laisser à désirer. Et encore plus quand je plonge dans les forums assez obscurs qui parlaient déjà de ce qu’ils voulaient faire...
Ni une ni deux, me voilà donc en tenue de civil sur les lieux du rendez-vous pour ces diverses raisons. Intrigué par le concert en soit, oui, nous n’allons pas mentir, je me demandais ce qui allait être joué. Mais bon, l’idée de voir des FDP se promener ici avec comme seule intention de foutre la merde… Voilà qui allait être contraignant. Heureusement que Asmodée ne comptait pas monter sur scène et seulement rester en coulisse, je ne donnais pas cher de l’état de la scène après coup si elle était la chanteuse vedette.

De ce que je vois, le projet ne semblait pas concerner que le club de musique finalement. D’autres membres de UA pouvaient être vus en train de se balader dans les lieux, avec des brassards rappelant leur appartenance à l’école. Certains étaient même en costumes, sans doute pour agir officiellement en tant que membres de la sécurité. Si j’avais su, je me serais bien proposé. Chaque occasion est bonne pour se ballader en héros, après tout, j’étais amené à devenir le numéro un à jour… Cependant, une trainée de cheveux roses et chocolat apparue devant moi, me faisant tourner la tête. Kageko… Il a fallu qu’elle soit là. La discussion avec elle me revint en tête, et avec elle une migraine qui ne méritait que de disparaitre. Heureusement, elle semblait avoir choisi de se rendre devant la scène… Via son alter. Un jour, elle va poper dans un endroit qu’elle ne devrait pas et ne pas comprendre. Oh well, elle ne m’ pas remarqué, donc bon, tant mieux pour moi. Pas envie de subir ses vannes aujourd’hui.

Restant vers l’arrière, d’un endroit où je pouvais voir le plus de monde autour de la scène et cette dernière même, je levai la tête quand le groupe semblait monter sur scène… Et avec en Leader Asmodée. Je sentais que les choses allaient vraiment se corser à partir de là, et j’avais raison. Les bruits de mécontentement se firent entendre alors qu’elle annonçait le début des musiques. Certains demandant explicitement à ce qu’elle « dégage de la scène » avec quelques insultes peu fleuris. Le poing serré, j’hésitais vraiment à commencer à intervenir. Ce n’était pas pour deux trois connards que j’étais venu, mais les entendre gueuler comme ça m’énervait juste. Mais si je me montrai maintenant, ceux qui allaient causer vraiment problème allaient foutre le camp.

Finalement, la musique comme ça, attirant l’attention de tous, et faisait taire la plupart des gens qui avaient élevé la voix. Et honnêtement… Même si je reste contre l’idée de mélanger la vie de héros et un autre métier, je devais avouer que le son était… Sympa. Pas extraordinaire, juste… Bah ça s’écoute tranquille quoi. Et il fallait croire que je n’étais pas le seul à penser ainsi. Les bruits de la foule diminuèrent d’abord, le silence s’installa peu à peu avec les premières notes de musiques, avant de remonter en volume. Mais pas de huées ou insultes, plutôt des bruits d’exaltation. En tout et pour tout, les choses semblaient se montrer pour le meilleur des mondes, alors que je me laissais porter par la musique, silencieusement.

Pourtant, je ne devais pas fermer l’œil pour autant… Ces salauds pouvaient intervenir à tout moment.
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Fév - 23:33

J'avais entendu que le club de musique de l'école allait faire un spectacle. Je ne connaissais pas du tout le style de musique que faisais le club mais je me suis dit, pourquoi pas aller voir le concert. J'acceptai tout style de musique, étant assez ouverte. En arrivant sur le lieu du concert il y avait déjà pas mal de mondes. Les membres du club montèrent sur scène avec une jeune fille en chanteuse que je connaissais de vue. Les gens commencèrent à parler entre eux de façon négatives. Certaines personnes disaient même qu'elle parte de scène. J'avais entendu dire qu'elle était la fille d'un tueur en série. Vrai ou pas ce n'était pas une façon pour se comporter de la sorte avec elle. Je vis qu'il y avait le club de cuisine. Je ne me dirigeai pas vers eux pour le moment n'ayant pas très faim. Je vis alors une personne que j'avais déjà rencontré dans une supérette et qui m'avait aidé à payer le reste de ce que je n'avais pas. Hayate. Je souris tout en m'avançant vers lui alors que le groupe de musique commençaient la musique. Une fois à côté de lui je lui fis un petit coucou de la main.

- Bonjour Hayate tu vas bien ? Que penses-tu de la musique ? Ce n'est pas un style que j'ai l'habitude d'écouter mais ça va sa se laisse écouter.
titre

©BBDragon
avatar
Messages : 66
Disponible en RP : 3/3
Double-compte : Non

Fiche de Pouvoir
Grade: 13
Année et Classe: (Exemple : 1-A)
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 16 Avr - 14:10


Sythea Asmodee

"Que le spectacle continue"

Le concert avait commencé sur une mauvaise note, mais rapidement la pression était retombée. Les gens commençaient à apprécier et la foule s'était mise à chanter et danser sur le rythme du groupe. La musique semblait avoir adouci bien des coeurs. De nombreuses personnes semblaient avoir ravalé leur rancoeur pour profiter de la musique, même si elle ne plaisait pas à tout le monde. Le groupe enchaina alors plusieurs chansons toujours d'un style assez rock sans réellement s'arrêter. Ils arrivèrent alors à la dernière chanson avant l'entracte au bout d'une vingtaine de minutes.


Sythea se donnait vraiment à fond. C'était la première fois qu'elle chantais ouvertement devant un public, mais une fois lancée la fièvre de la musique l'avait emportée. Elle avait complètement oublié ce qui l'entourait: le public, le groupe, la scène... il ne restait plus que la musique. Pour ses camarades qui ne la voyaient qu'en cours, elle semblait également totalement différente. Elle semblait heureuse, souriante et chantais avec beaucoup de passion. Elle n'était plus la fille taciturne et agressive de la classe 2-B. Elle était une chanteuse joyeuse qui se donnait à fond pour un petit concert. En tout cas c'était le cas jusqu'à la fin de la chanson, quand une forme se détacha du fond de la scène. Tel un caméléon, le corps et les vêtements de la personne qui s'était dissimulée avaient adopté celle de la scène. Profitant de l'attention sur Sythea, il avait pu s'infiltrer jusque sur la scène. D'un mouvement rapide, il se projeta en avant vers la chanteuse, et avant que celle-ci ne put réagir, elle sentis une intense douleur dans son dos. Elle se figea alors, se retournant pour voir un visage colérique sur lequel un sourire semblait être né à l'instant. La douleur dans le dos de Sythea s'intensifia alors. La fille du tueur s'écarta alors de l'homme pour apercevoir un couteau recouvert de sang. Elle avait été poignardée dans le dos.
   
 
▬ A cause de ton père, j'ai perdu une amie proche. On l'a retrouvée massacrée par sa faute. Ton foutu paternel mérite qu'on le fasse souffrir.

Le sang commençait à s'écouler de la blessure dans le dos de la chanteuse alors que son expression de douleur se changeait en colère. Son regard couleur sang semblait foudroyer son agresseur. Le sang de Sythea se mit alors à coaguler instantanément, se solidifiant pour stopper l'hémorragie. La combattante n'utilisa cependant pas son sang pour se faire d'armes. Elle savait qu'elle n'était pas en fonction et ne pouvait pas utiliser son alter à loisir. Cependant, elle comptais bien rendre à ce type la monnaie de sa pièce.
   
 
▬ Moi il m'a pris ma mère... alors je suis d'accord pour le faire souffrir... mais j'ai priorité.

C'est alors que des cris eurent lieux dans le public. Sythea leur tournant le dos, elle ne pouvait pas se tourner car elle voulait garder son agresseur en vue, mais il était possible que d'autres aient profité de cette attaque pour se lâcher ou attaquer les stands.
avatar
Messages : 93
Disponible en RP : Totalement

Fiche de Pouvoir
Grade: 17
Année et Classe: 2-B
Alter: Contrôle du Sang
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
~ : [ Theme musical ] : ~ : [ Préz' ] : ~ : [ Liens et Carnet ] : ~ : [ Fiche Technique ] : ~
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Avr - 19:57
Vous avez sans doute du le remarquer, mais je suis pas quelqu'un de très "speed" dans la vie. Je prends les choses et les événements au jour le jour, sans vraiment me projeter et j'imagine que le fait que mon paternel se soit bien amusé à me pourrir la vie pendant mon adolescence y est pour beaucoup.
Après, le fait de voir une ombre surgir de nulle part sur scène et planter un couteau dans le dos de la chanteuse, j'avoue que ce n'est pas très "cool"...

Interdite et immobile, j'observe la scène et le chaos commençant à prendre possession de la zone, me faisant comme il faut un "facepalm", soupirant longuement.
Sans déconner, ils avaient pas pire créneau pour venir fiche le dawa, ces Vilains? M'ouais, en fait c'est pile le bon moment pour le faire, avec tous les civils aux alentours.
Après, du peu que je pouvais entendre, c'était assez "personnel" ce qu'il se passait entre ces deux-là...

Bon, je fais quoi du coup? Parce que, mine de rien, ce cinglé a bien gâché notre concert et je l'ai bien en travers de la gorge...
Je sais que je dois pas utiliser mon Alter dans ces conditions, mais dans le doute, j'en ai rien à cirer.

Posant ma basse dans un coin, je m'approche dans le dos du type, "rétractant" mon bras droit dans mon corps et récupérant le sel dans mon bras gauche, pour faire ce dernier une sorte de gros bracelet style menotte, pour enserrer solidement et fermement le poignet du "Vilain", bloquant son couteau sur le coup.

Je soupire, réajustant nonchalamment mon casque audio:

-Hoy, mon gars. Ta solution est dans ta question, si tu réfléchis deux secondes.
Si c'est son cinglé de père qui a buté ta copine, t'as qu'à aller le chercher et le descendre. Parce que là, ta strat semble bien débile, vu que le père et la fille s'entendent comme chien et chat. Elle me l'a d'ailleurs pas mal seriné dans les tympans, pas vrai Sythéa? Je crois que tu rendrais trop service à l'assassin de ta copine, si tu flingues sa "bien-détestée" fille.
Au passage, interromps pas les concerts des gens comme ça, c'est terriblement malpoli.


Bluff pur et dur, mais bon, du peu que j'ai pu entendre à l'instant, la fille et le père Asmodee semblent pas s'entendre des masses.
avatar
Messages : 53
Disponible en RP : Toujours disponible
Double-compte : Eirin Hirano

Fiche de Pouvoir
Grade: 15
Année et Classe: 1-C
Alter: Salty Body
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Avr - 9:35
mon avatarRyoji Hinasuramon avatarConcertmon avatarSythea Asmodéemon avatar

Que le spectacle continue

feat. Sythea & others

Le concert continuait de plus belle, de nouvelles personnes rentrées dans la foule, comme attirées par la musique. Certains avec des regards vindicatifs, mais ils finirent eux aussi par se laisser porter par la voix de Sythéa. Enfin elle exprimait son talent, les différents étudiants de la 2-B, Ryoji compris, l’avaient au moins une fois entendue chantonner, quand elle ne prêtait pas attention à ceux qui l’entouraient.

C’était un beau moment de détente, après le labyrinthe, les stages, les habitants de Musufatu avaient bien besoin de ça, mais surtout les étudiants. Apaisé par la musique, Ryo commença à retourner vers le stand culinaire, il ne devrait pas tarder à y avoir un entracte.

Et soudain, l’horreur. Ce n’est qu’aux visages de ses collègues du club de cuisine que l’immense lycéen comprit qu’il se passait quelque chose. Il se retourna rapidement, juste le temps de voir sa camarade de classe se faire poignarder. Le visage de Ryo se décomposa, qui pourrait rester stoïque dans ce genre de situation ? La douleur se lisait dans les yeux de Syth, avant qu’un autre sentiment ne prenne le dessus. La colère.

Après cette seconde qui sembla durer une éternité la pression explosa. La foule commençait à paniquer. Et il n’y a rien de pire qu’un mouvement de foule. Même de taille réduite, celle-ci allait chercher à fuir rapidement, peut-être même y avait-il d’autres criminels dans le lot. Blue Hood n’avait pas le temps de penser à ça. La foule était plus dangereuse pour elle-même que n’importe quel énergumène. Ils se précipitaient vers l’unique sortie qu’ils connaissaient, cherchant à s’éloigner le plus possible de la scène dans les cris et la peur. Si quelqu’un venait à tomber…

Se redressant de toute sa hauteur, il dépassait les civils d’une bonne tête comme à l’accoutumée, lui permettant d’avoir une meilleure vue. La foule commençait à se masser vers l’entrée créant un goulot d’étranglement dangereux pour ceux se retrouvant coincer contre les murs. Il savait qu’il y avait des issues de secours, qui permettraient de réduire l’afflux de personnes.

Il s’avança vers le groupe hétérogène fuyant. Laissant le soin de protéger le stand de cuisine à ses camarades des autres sections, il cherchait à mieux gérer le flux pour éviter tout débordement et réduire le risque. Il savait qu’il n’y arriverait pas tout seul, même avec toute la bonne volonté. Un flash dans sa tête en repensant à la troisième année de la première classe au brassard de la sécurité qu’il avait aperçu au moment de monter le stand. Il hurla au-dessus de la foule, cherchant à couvrir les suppliques et cris des gens par sa voix basse.

"Sonohara-senpai, par ici !"


Il ne savait pas si elle l’avait entendu, ni si elle viendrait. Mais il aurait besoin d’aide pour la suite il en était sûr. Il était presque au niveau de la foule, cherchant à attirer leur attention du mieux qu’il pouvait. Ryoji détacha son tablier et commença à l’agiter en levant les bras. Peut-être les gens seraient-t ’ils sensibles au mouvement. Ses gestes indiquaient de suivre une autre direction. En longeant les stands, il était possible de rejoindre une contre-allée débouchant sur une autre rue parallèle.
Par ici messieurs-dames, dans le calme.

Il était certes impossible de faire passer tout le monde, mais si les gens restaient disciplinés, l’apprenti héros réussirait certainement à évacuer un bon nombre de personnes par-là, réduisant ainsi l’attroupement à l’entrée principale.
Malheureusement, il ne pouvait faire ça que de son côté, il espérait donc que Sumi, ou qui que ce soit d’autre pourrait trouver une solution de l’autre côté de cette masse de personnes mouvante.
-->
©️linus pour Epicode
avatar
Messages : 223
Disponible en RP : (2/3) Takamura - Hinode -
Double-compte : Nope

Fiche de Pouvoir
Grade: 21
Année et Classe: 2-B
Alter: Gargantua
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Centre Ville :: Rue Commerçante-