Logo My Hero Academia

Nous sommes actuellement en été, au mois de Septembre

Membre du Mois

Coup de coeur

Coup de coeur My Hero Academia

Les dernières rumeurs

- Alors qu'il exécutait son stage, un élève a été retrouvé carbonisé parmi les décombres. Bien que sous le choc, la police a continué à mener une enquête formelle sur les faits entourant l'équipe de leur maître de stage, Blazing Eye. (Event 2)
- Les malfaiteurs ont été arrêtés durant leurs assauts. Il s'agirait des non moins fameux M.Compress et de ce que les journaux ont nommé "le Démon souriant". (Event 2)
-
- Un vilain aurait attaqué un hôpital, mais aurait été maîtrisé par une patiente de ce même hôpital, bravo à elle !
- Il paraitrait qu'un intrus aurait infiltré l'école des héros pour voler un panier-repas. La crédibilité en prend un coup...
- Le dimanche, on déconseille d'entrer dans les parcs! Attention, les chiens mordent sans raison! (Rumeur d'août)
- Des bruits suspect se sont fait entendre au niveau du port. La police a retrouvé de nombreuses traces de sang mais aucun cadavre ... et des poils de loup. L'analyse de ces derniers n'a encore rien donné. La police soupçonne un lien avec une autre tuerie en centre ville.

14 Heros | 36 Elèves | 12 Ligue des vilains | 10 Vilains | 05 Civils

Notre Histoire

Année 2045. 80% de la population a développé des pouvoirs surnaturels, surnommés Alter. Certains les utilisèrent pour semer le chaos, détruire ou réaliser des activités illégales.
D'autres, à l'inverse, utilisèrent leurs nouvelles capacités pour sauver la veuve et l'orphelin, rendant réel le métier autrefois fantasmé de Super-héros, qui devint, au fur et à mesure, une activité reconnue par l'état. C'est ainsi que des écoles se spécialisèrent dans l'éducation de nouveaux justiciers, prêts à affronter ceux bravant la loi : les vilains. La suite

Nouveautés

11/12 Recensement de décembre, sondages sur le contexte et le tournoi inter-forum ! Consulter
27/06 Bienvenue à Sumi, Kiaria et Chikara dans le staff ! Consulter
25/05 Le groupe "élève" est à nouveau ouvert. Consulter
23/03 Les rumeurs ont été mises à jour ! D'autres informations à suivre ! Consulter
22/03 Le deuxième event est officiellement terminé ! Voici la nouvelle intrigue de votre forum ! Consulter
26/02 Installation du nouveau design de My Hero Academia RPG, ainsi que d'autres petites nouveautées !Consulter
03/12 Un nouvel event débutera très prochainement ! Tenez vous au courant ! Consulter

02/12 Recensement de décembre. Consulter

03/10 Mise en place de la chronologie du forum. Consulter

19/11 Mise en place d'une aide au fair-play. Consulter

12/11 Plusieurs mises à jours ont été effectués sur le forum. Consulter

07/11 Fin du premier event & recrutement terminé !

18/09 Le premier event de MHA est lancé ! Consulter

21/08 Annonce sur les nouveautés ! Consulter

21/08 Nouvelle page d'accueil !

Prédéfinis


Course de trottinette

 :: Musutafu :: Centre Ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 18 Juil - 16:04
Course de trottinettePW Takamura Kogoro


Cela faisait un peu plus d’un mois, un mois que Dabi avait rejoint la Ligue des Vilains. Depuis, il n’avait pas encore agi, pas dans l’alliance en tout cas. Le rêve que poursuivait Stain continuait, il s’en occupait. Les faux Héros, ceux profitant du système et ceux qui ne méritent pas d’avoir ce titre. Il les traquait, les coinçait et les réduisait en cendres.

Le jeune homme n’était pas encore connu, seul ses actions non-signés étaient transmis au média. Il agissait dans l’ombre, ne sortant que pour agir, ou pour faire quelques courses… En ce jour, il avait repéré une plaie de la société, un héros qui profitait de sa position. Il se montrait que lorsque la situation était déjà réglée et manquait à l’appel lors des crises nécessitant les héros. Il préférait parader plutôt qu’aider. Un lâche, une sangsue à exterminer.

Il était facile de prévoir ses parades, Dabi n’avait qu’à regarder son actualité. Il avait attendu qu’il se rapproche des quartiers avec le plus de ruelle. Il y passerait, Dabi en était certain. Ce « héros » s’enfuyait par les petites rues dès qu’il en avait l’occasion. Pour assurer son coup, l’homme aux marques avait demandé un petit coup de main, rien de bien méchant. Créer la panique de l’autre côté de son point de rendez-vous. Il avait négocié cela avec un autre vilain.

Enfilant un simple t-shirt, Dabi était parti se mettre en place, au croisement d’une ruelle. Il en été arrivé là en suivant la parade du fake héros sur les réseaux. D’un coup de fil, il signala à son partenaire qui pouvait déclencher la première alarme qui lui passait sous la main. La réaction fut immédiate. Quelques cries s’entendaient en écho dans la ruelle. Des bruits de pas et de roulement commençaient à s’entendre, caché dans un coin, Dabi reconnaissait sa cible. Il se demande qu’elle excuse, il avait encore pu sortir avait de s’enfuir. Cette fois-ci, il était à trottinette… Il l’avait probablement « emprunté » dans la panique. Dabi secoua la tête de désolation. Il sortit de sa cachette et mis sa main en travers de la route.

"Poussez-vous, je suis pressé !"

Baissant légèrement son bras, il n’allait pas pouvoir l’arrêter. Alors qu’il passait à côté, Dabi releva son bras derrière lui. Générant une explosion de flammes, propulsant le héros à trottinette. L’homme s’écrasa contre un mur avant que les flammes commencent à le consumer. Le héros se roulait à terre désespérément, en espérant éteindre le feu bleuté. Des bruits de pas commençaient à retentir de nouveau, les fans avaient dû essayer de le suivre.

- Tu n’auras plus à fuir le danger désormais. Un conseil, reste au sol avec les déchets, tu es très bien ici.

Son état était déjà grave, nul besoin de l’achever. Dabi n’avait pas envie de tuer les civiles qui arrivaient, il préférait en rester là. Il avait accompli sa mission. Cependant, les civiles couraient, s’il se mettait à s’enfuir en courant, il se ferait probablement courir après. Il souffla lourdement, Dabi n’était pas du genre à dépenser de l'énergie inutilement. La trottinette volée était étalée à quelques pas de là.

- Je… pourquoi pas…

Levant les bras, c’était une solution qu’il n’appréciait pas vraiment, mais bon…, la trottinette pourrait avoir son utilité, juste pour sortir de la rue. Il embarqua alors sur la bécane de fortune et se mit en route tout naturellement.

avatar
Messages : 30
Disponible en RP : Oui

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: Ø
Alter: CRÉMATORIUM
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Dialogue: #602060

Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Juil - 17:33

Il y a deux choses que je n’aime pas, ce sont les voleurs et les fils de pute. Et le gars à ma droite remplissait à merveille ces qualifications. Le genre d’enfoirés qui pose pour les pubs de dentifrice et vole le dernier donut dans la boite, un trou du cul en somme. Ensuite, je reconnais que c’est ma faute si je me retrouve affublé de pareil olibrius. La semaine passée, j’ai cramé tous mon salaire en courses hippique et bar à hôtesses et je dois payer mes factures. Bon, j’ai fait le con et dilapidé le million que j’ai gagné aux courses en fêtes. Mais malgré tout, je pense que la rétribution karmique s’est gouré, je mérite pas un tel traitement. Déjà, j’ai dû rappeler mon sponsor pour lui dire que finalement, je voulais bien faire la promotion de sa nouvelle trottinette après avoir ignoré ses mails pendant trois mois. J’ai dû ensuite supporter un marketeux et ses facéties « alors voici, le Cumulus 2018 » « Pas le nimbus ? » « Non, on avait pas les droits. ». Et à présent, je dois patrouiller dans les rues avec ce minable bout de métal à roue affublé d'une vareuse de la boite. Et pour couronner le tout je suis accompagné de Népi, un enfoiré de dernières catégories.  Une star de K-pop reconvertie dans l’héroïque grâce à une pétition.

-Roules moins vite Tamura, elles ne peuvent pas m’admirer sinon !

Enculé.

-Oh Tamura, tu pourras ramener ma trottinette à la fin de l’évènement ? Une de mes fan vient de m’envoyer un sexto et je la baise ce soir, j’espère qu’elle sera mieux que l’étoile de mer d’hier oh oh oh.


Même moi je te méprise… et pas par jalousie, vraiment.

-Tamura, j’ai une blague que fout-on dans les futons ?

Ton cadavre ?

Bon plus qu’une heure à tirer avec ce minable et je suis libre. Je demanderai aux gars de taguer sa baraque en rentrant au gymnase. Je suis sûr qu’ils sont capables de produire de magnifiques fresques murales. Ou alors, j’appelle les paparazzi, cet enfoiré à été jusqu’à me donner l’adresse du love hôtel dans lequel il ira… Comme quoi il ne veut pas que des plébéiens sache où il crèche. Soudain une sirène suffisamment forte pour se faire entendre à travers mon casque et l’euro-dance trouble ma ronde. Je me propulse en direction des cris. Je tombe rapidement sur le gérant de la bijouterie en train de s’excuser aux passants, visiblement l’alarme de son échoppe s’était déclenchée sans raison apparente. Une fausse alerte dommage, l’évènement n’aura fait que crier quelques collégiennes. Bon où se trouve l’autre blatte ? Je me pose à peine la question qu’une déflagration accompagnée d’une nouvelle série de hurlements se fait entendre dans la direction opposée. Mon sang ne fait qu’un tour, d’expérience je comprends directement le coup fourré. D’un coté un gars fait diversion, de l’autre un mec en zigouille un autre, avec son alter manifestement. On dirait qu’on est reparti sur une guerre de gang de Yakuza… ça fait 10 ans que j’ai plus vu ça… Bon j’imagine que Jean Foutre est déjà sur place, j’vais le rejoindre pour avoir la priorité sur l’enquête auprès des flics. D’un saut périlleux digne de Tony Hawk, je fais demi-tour et m’élance vers le bordel. Quelques secondes plus tard, je remercie le karma, l’autre enfoiré crame dans une ruelle, et manifestement, il s’est fait tirer sa trottinette. Je joins mes mains et incline la tête.

-Merci Bouddha, nemu !

-J’suis pas encore mort… appelle les toubib Tamura.

Merde… Bon le mec flambe encore, il a une tronche de grand-brulé qui a subit une épilation au laser, mais il vit encore. Comme quoi les cafards ça à la vie dure. Je pointe le doigt sur les badauds.

-QUI A VU QUOI ? VERSEZ-LUI DE LA FLOTTE ET GARDEZ LE CONSCIENT POUR LES TOUBIB !


Une gamine marmonne qu’un mec pas beau a attaqué son idole, bon on en aura pas plus. Manifestement, le gars est devenu une cible. Maintenant que j’y pense, j’avais reçu un mémo de l’association, on a un nouveau tueur de héros en ville. Encore une fan girl de Stain, mais qui est tellement nulle qu’il sait même pas supprimer un amuseur de foire. J’enfourche mon destrier et m’élance dans la direction indiquée avec pour seule indication « il est moche comme une couille rasée ». Je drifte à l’angle de la ruelle et voit disparaitre une forme sur trottinette à l’autre bout de l’allée. Je te tiens, mais t’en fais pas mon gars, ma gratitude me pousse à pas appeler de renforts et pas trop te casser la gueule.


avatar
Messages : 145
Disponible en RP : Vi
Double-compte : Nope

Fiche de Pouvoir
Grade: 28
Année et Classe:
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 20 Juil - 1:38
Course de trottinettePW Takamura Kogoro


Putain, j’ai un daron au cul. Surement le père de la fillette, l’autre zéro à dû lui piquer sa trotro. Le gars en question faisait à peu près ma taille. Mais le double niveau largeur, un tas de muscle sur patte. Il était ridicule en trottinette… Mais putain il est en trottinette aussi ?! C’est quoi ce délire.

Aussi ridicule qu’une boule de muscle sur une patinette destiner aux filfilles à papa. Il le rattrapait. Dabi commença à accélérer, histoire de maintenir la distance. Il connaissait la ville, il pouvait emprunter une série de ruelle. Leur emplacement n’était pas très loin d’une route. Il s’y dirigerait. Pour le moment il devait fuir l’autre malade.

- Tu veux quoi !?

Le taré ne lâchait rien, il allait devoir mettre un peu plus de distance. Après un virage, Dabi voyait du linge accroché entre deux bâtiments, il devait être en train de sécher.  De deux traits de flammes léchant les murs, l’homme en fuite fit s’envoler la série de linge du voisinage. Avec un peu de chance, certains vêtements ralentiraient son poursuivant.

Pendant un instant, Dabi hésitait à le confronter et le tuer. Le combat pourrait le ralentir et alerter les autorités. Ce n’était pas une solution. Il allait devoir être plus rapide que lui, créer la distance et s’enfuir. Il pourrait toujours lui mettre des obstacles devant la gueule… Mais d’ailleurs… Pourquoi attendre ? Il allait le semer et lui en foutre pleins la gueule maintenant !

Bouuuffe ça le vioque.

Dabi propulsa derrière lui une vague de flammes bleutées. Le feu se déposa au sol, créant un sol embrassé, les poubelles à côtés prirent feu également. Un nuage noir s’envola, mais se dissipa avant de dépasser les immeubles. Cela ne suffirait peut-être pas, il fallait plus. Alors qu’il n’avait plus de visibilité sur son poursuivant grâce aux flammes, Dabi pris un embranchement, avant de balancer une légère colonne de flamme au sol ce poursuivant dans la ruelle opposée qu’il avait prise.

Alors vieux sac ?

Le jeune homme du ralentir un peu, il commençait à avoir chaud. Surtout, dans ses bras, des douleurs de brûlures le lançaient. Il n’avait pas utilisé son alter comme ça depuis quelques semaines déjà. Il en ressentait le contre-coup. Il allait pouvoir se reposer un peu. Il devait avoir mis en déroute son opposant.

Il avait déjà à passer le mur de flamme, c’était déjà peu probable pour un père a la recherche de la trottinette de sa fille qu’il y arrive. Dabi avait pris une sécurité supplémentaire, dans le miracle où il y arriverait, il en aurait un deuxième, certes plus petit, mais allant dans deux directions… Une chance sur deux.

avatar
Messages : 30
Disponible en RP : Oui

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: Ø
Alter: CRÉMATORIUM
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Dialogue: #602060

Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Juil - 10:38
Mon frêle destrier vibre sous la puissance de mes accélérations. Pour améliorer mon aérodynamisme, j’avais contracté tout mon corps afin de prendre le moins d’amplitude possible. A l’exception de mes jambes que j’utilisaient au maximum pour me donner le plus de vitesse possible. Me claque pas entre les doigts Corazon, montre à tous que t’es un pur-sang et pas juste un bout de métal en promo ! Plus loin, mon mécène-cible-victime me lance une interrogation comme ton oncle bourré qui insulte les piétons aux volants de son SUV alors que ceux-ci traversent sur le passage pour piétons.

-T’as pensé à devenir mannequin pour Uniclo !


Ruse habile pour faire croire au mec pas beau, que un, je suis son pote et que deux il est suffisamment beau pour devenir l’égérie d’une nouvelle ligne de prêt à porter pour grand-brulé. Bien sûr, c’est pas vrai, mais il sait pas. Pis BAM le mec il s’arrête tout content, prêt à signer le contrat pour avoir le flouze, les filles et le pognon. Mais nan, BAM mon poing dans sa tronche. Alors comme pour me montrer qu’il serait plutôt du genre à poser pour le rayon lingerie, il tente de me faire un coup de la corde à linge. Mais littéralement avec une vraie ligne et du vrai linge, pas un coude musclé et couvert de transpiration. Mais je suis désolé de te décevoir gamin, je suis célibataire, en charge d’une gamine qui aime trop Harry Potter et ancien pro de Base-ball. « Arcane du père au foyer : La lessive de monsieur propre ». Sans m’arrêter, j’attrape les vêtements au vol, les plie soigneusement et les renvoie sur leur appui de fenêtres d’origines. Quel misérable délinquant ? il ne sait pas à quel point c’est chiant de faire la lessive ?
C’est alors que le gamin commit une autre perfidie. Comme je m’en doutais, il avait un alter de flamme, des flammes bleus pour être exacte. Et ça me disait un truc… Il avait mis le feu aux poubelles l’enfoiré, il avait même pas pris soin de vérifier si y’avait pas des trucs recyclables dans le tas un vrai déchet. Mais s’il croit que le feu me fait peur, il se trompe lourdement. Lourd est le marteau des espérances sur le gland de la réalité, ou un truc du genre, je sais plus. Pour toi, c’est peut-être un feu brulant, pour moi, c’est une soirée de beuverie avec Endy. Je me donne une grosse impulsion et saute sur le côté, mon pied percute le mur et je me propulse sur mon autre jambe. Pour faire l’une des choses les plus élémentaires pour les humains après se plaindre, courir. A la différence, que c’est sur un mur que je cours. Du moins que je roule, ‘fin c’est compliqué, disons que je me déplace sur le mur. Je dépasse le mur de flamme et remarque alors un second mur de flamme, l’enfant de putain. Face à ma décélération qui m’interdira de parcourir le mur plus longtemps, il me reste la provocation.

-WHO’S YOU DA-tchBI.

Et merde la fumée m’a fait éternuer avant que je finesse ma phrase. Mais c’est alors que je me rends compte que mon éternuement m’a donné une chance inespérée. La contraction de mes sinus me donne une impulsion miracle pour réaliser un salto avant, prenant alors appui sur ma trottinette comme sur une canne je me propulse au-delà du mur. J’oublie toujours d’utiliser mes bras quand je cours sur un mur, mais la la situation est réglée. Le seul souci, c’est l’atterrissage. Je me viande lourdement, mais j’ai suffisamment de charisme pour faire croire que j’avais décidé toucher le sol en tacle glissé. Le gars même s’il a ralentit a encore un peu d’avance sur moi. Je lui balancerai bien mon destrier dans le derche, mais j’ai pas envie de payer la caution, alors je me relance à sa poursuite.
avatar
Messages : 145
Disponible en RP : Vi
Double-compte : Nope

Fiche de Pouvoir
Grade: 28
Année et Classe:
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 7 Aoû - 23:26
Course de trottinettePW Takamura Kogoro


Alors qu’il reprenait calmement son chemin, un puissant éternuement brisa le silence laissé par les flammes. La masse de l’homme sortie du nuage de fumée qui avait étouffé la ruelle. L’héros se réceptionna avec un drift en patinette la fumée suivant son mouvement. Qui était-il ? Il avait bravé les deux murs de flammes sans cramer un seul de ses poils. Il n’était pas ordinaire, il était peut-être même un héros… Il voulait donc l’arrêter ? Ahah... le sombre vilain souris frénétiquement. Un héros voulait sa peau ? Pour une fois, les rôles étaient inversés, mais pour combien de temps ? Dabi ouvrit ses bras, face à l’homme fumant, pieds sur son destrier.

- Tu veux quelque chose ?! Viens l'chercher !

Sans attendre la réponse, Dabi se pencha sur sa roue avant. Basculant légèrement cela décolla la roue arrière. Il crée une impulsion de flamme pour le faire tourner sur lui-même. Il profita de l’accélération pour surprendre son opposant et repartir de plus bel.

Il connaissait sa prochaine destination, l’autoroute. Après quelques virages, il sentait la menace se rapprocher, il était bien plus puissant physiquement que lui. Le bout de course n’était pas loin, il s’était déjà dirigé vers ce point depuis le début de sa fuite. La dernière ruelle était là, elle s’écartait des deux côtés et donnait en face sur un muret sécurisant l’autoroute. Le dessus du muret était sa destination. Il allait voir comme son poursuivant avait passé les murs de flammes !

Dabi s’accroupit sur sa trottinette, fonçant droit vers le muret. Une fois arrivé à deux trois mètres de ce dernier. Dabi sauta, accrochant la trottinette avec ses pieds. Il dégaina ses bras vers le bas et provoqua une explosion de flamme. Il avait commencé à emmagasiner de la chaleur depuis leur dernier arrêt. L’explosion aida sa projection et le jeune homme décolla par-dessus le muret. Il était dans le domaine aérien, il n’avait pas prévu plus loin, juste qu’il devrait passer les voitures.

Son saut aidé d’alter le fit passer outre l’un des sens des voitures. Sa gravité le rappela à la raison au milieu de la seconde voie. La route était en dénivelé par rapport aux ruelles, il avait donc un peu de marge, cependant, il n’avait pas prévu l’atterrissage. Cela impliqua d’arriver dans une autre ruelle. Ce qui n’était pas du tout le cas.

Face à la ruelle d’où il avait sauté, se trouvait un bâtiment imposant, peut-être des bureaux. Le membre de la Ligue brisa une fenêtre en rentrant dans la structure. Il roula sur quelques mètres avant de se relever et d’embarquer sa trottinette pour ne laisser aucune trace. À peine quelques pas effectués, il vit l’homme le suivre et entendit une autre vitre se briser. Il l’avait suivi. Les éclats de verre firent écho dans le bâtiment. Un étage de bureau, dépourvu de meubles et d’individus

Dabi se planqua derrière une colonne. Ils avaient atterri dans des bureaux désaffectés. Le terrain de jeu parfait. Il allait pouvoir retourner le sens de la course. D’une voix rauque et monocorde, les paroles de Dabi firent écho dans tout l'étage.


- Alors héros ? Que vas-tu faire maintenant ?

avatar
Messages : 30
Disponible en RP : Oui

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: Ø
Alter: CRÉMATORIUM
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Dialogue: #602060

Revenir en haut Aller en bas
Ven 10 Aoû - 21:03
Le mec aux allures du produit de la copulation entre Freddy Krueger et un teckel, me crie un truc que je comprends comme «Vazy, viens me péter la tronche ». J’ai du mal avec le langage des jeunes parfois, surtout quand ceux-ci sont moche et pyromane. J’parie qu’en plus il est consanguin en plus d’être con et sanguin. Bon ça ne change rien au fait qu’il finisse en sang, mais entre frapper miss monde et quasimodo, ce qui est bien, c’est que vu qu’il est déjà handicapé, ce n’est pas grave si on frappe un peu fort. Et le sale garnement que je vais donc me contenter d’appeler face de cul, reprend sa fuite. Nan mais en plus d’être moche il est con, il dit vient puis se tire. Dans le jargon, on appelle ça faire sa gonzesse, tu dis un truc genre « t’es chouette » pis après tu réponds plus aux appels et t’oublies le blaze du mec. On pourrait aussi appeler ça faire sa pute, mais vu que les consensus beauf ont tendance à considérer que ces deux mots sont des synonymes je préfère éviter, je suis féministe après tout.

Je m’élance donc sur les traces de tronche de fion, qui il faut le reconnaitre à littéralement le feu au cul. Genre le mec se prend pour un Soyouz. Pour ceux qui ne sont pas branchés agronomie, le Soyouz c’est le pendant russe de la fusée Apollo. Sauf que, tu vois d’un côté, t’as une fusée stylisée du nom d’un boxeur hyper doué et du dieu de la beauté. De l’autre coté t’as un nom dur à écrire et un tas de boulon moche. Si je suis Apollon il est Gorbatchev, c’est évident. Quoi qu’il en soit je reprends de la vitesse, il veut donc fuir par l’autoroute le petit sagouin. Je vais donc devoir utiliser l’une de mes techniques secrètes. Je me propulse en l’air et retomber dans le side-car d’une moto qui passait justement à ce moment-là par le plus grand des hasard.

-Salut vieux !

-Oh Taka ma poule, tu vas bien ?
-Bien, tu veux pas drifter à travers l’autoroute et sauter sur ce tremplin judicieusement placé pour atterrir au pied de ce bâtiment.
-C’est illégal !
-On s’en fout !
-Ok !

Alors le motard qui est l’un des gars de mon club de boxe, comme par hasard, utilise son alter de kansei drift et nous fait changer de bande sans perdre le moindre pet de vitesse, traverse les bandes en mettant son clignotant, et saute par-delà l’autoroute comme dans Blues Brothers. Même qu’il atterrit en dérapage contrôlé sur une place de parking. C’est alors qu’un délinquant en scooter nous agresse car on a piqué sa place au dernier moment. N’écoutant que mon bon sens, je décide de l’attraper à bras le corps et de le balancer à travers la fenêtre adjacente par laquelle était rentré visage d’anus. Car oui, personne ne m’appelle « petite pute de merde », surtout devant mes hommes. Je m’élance alors dans les bureaux et monte à l’étage. Je me colle au mur juste a coté et dégaine un PEZ astucieusement déguisé en un colt Python. Je l’avais reçu il y a trente ans pendant un évènement spécial city hunter. Je prends un bonbon, je commençais à avoir mal à la gorge à force de crier et défonce la porte pour braquer les délinquants de mon distributeur de bonbon en forme de flingue authentique.

-RENDS LA TROTTINETTE BILLY !


Et accessoirement, je vais essayer de le faire rejoindre le groupe de blues que j'ai monté en prison, je le vois bien en bassiste. Pis comme il est moche il volera pas la popularité des autres gars. Et quand ils sortiront de taule je me ferai plein de pognon en tant que leur manager. J'avais déjà pensé à un nom de groupe : les Taka Brothers in jail.
avatar
Messages : 145
Disponible en RP : Vi
Double-compte : Nope

Fiche de Pouvoir
Grade: 28
Année et Classe:
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 18 Aoû - 18:17
Course de trottinettePW Takamura Kogoro


Pas de réponse à sa question. La voix qu’il entendait était différente de son poursuivant. Dabi entendait une plainte à la place.

"Arh le con ! J’savais que c’était une idée d’merde."

Ça ne semblait pas être l’homme qui le poursuivait. Celui qui l’avait suivi portait un casque de motard. Comment t’es arrivé ici toi ? Il semblait galérer à se relever. Dabi sortait de son abri pour voir de plus près l’énergumène. Il ne semblait pas dangereux. Il allait lui poser des questions sur l’homme qui était censé être à sa place, mais un vacarme venant des escaliers le coupa. Il n’était absolument pas discret. Un léger « boum » se fit même entendre à côté de la porte. Le célèbre mouvement de flic de se coller à coter de la porte avant d’y rentrer.

"RENDS LA TROTTINETTE BILLY !"

Il venait de défoncer la porte de l’étage, arme à la main. Dabi fut étonné de sa demande, il en avait vraiment qu’après sa trottinette ? Faut dire, c’était rare qu’un gars poursuive un vilain juste pour l’objet qu’il avait volé. Mais bon, pourquoi pas. Elle brillait bien après tout. Le jeune homme s’était calé non loin d’une colonne à côté du motard toujours à terre. Il n’allait pas rester face à un homme armé.

- Avance et j’en crame un deuxième.

Alors qu’il le mettait en garde, il repensa à la trottinette… Merde, il l’avait oublié derrière une colonne. D’ici, l’ours humanoïde ne pouvait pas la voir, tant qu’il ne bougeait pas trop en tout cas.

- Tu parles du moyen de locomotion que l’autre chochotte de "héros" utilisait ? Cette crevure s’est empressée de se barrer à la première alarme.

Face aux vitres de dehors, il pouvait voir le reflet de son opposant. Il possédait un colt python, il devait bien l’avouer. Il avait du goût, c’était une belle arme.

avatar
Messages : 30
Disponible en RP : Oui

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: Ø
Alter: CRÉMATORIUM
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Dialogue: #602060

Revenir en haut Aller en bas
Lun 27 Aoû - 8:51

Il a bien choisi sa planque le fumier. Un squat de junkie, assurément, je ne serais pas étonné de voir des seringues trainer par terre. Si ça se trouve, c’est même son squatt, je me disais bien qu’il n’était pas net. C’est sans doute un junkie qui a attaqué l’autre troufion pour sa coke avant de se tirer avec sa trottinette pour encore plus de coke ! Mais je crois que je me suis un poil emporté, j’ai poursuivi un vilain inconnu, dans un bâtiment, même que je lui ai donné un otage. Je scrute rapidement le lieu. Manifestement, le rat s’est planqué. On est dans une entreprise fiduciaire qui a fait faillite. La pièce est cernée de colonnes et de bureaux, il y a beaucoup de place pour se planquer. Que ce soit derrière les colonnes ou les bureaux. Néanmoins, une voix émerge de derrière un bureau. Une menace puis une question. Il ne me reste que la « diplomatie ».

-Ok fiston, ne fais pas le con, t’es cerné, je suis pour t’aider, d’accord ! Ne commet pas d’autre crimes, c’est méchant ! Regarde je pose mon flingue à terre pour montrer que je ne suis pas ton ennemi.

Je m’accroupis lentement et pose le flingue au sol avant de shooter dedans comme dans le film. Sauf que à la différence des films, ça ne se passe pas trop bien. L’arme glisse au sol avant de rebondir contre un bureau et finir sa course pas loin du vilain.
Oups !
Ah la la !
Je suis étourdi !
J’ai donné une arme factice à un vilain !
Il va tenter de me tuer avec, c’est dangereux !
Plus rien ne peut me sauver, ah la la !

-OH NON ! MON FLINGUE A GLISSE JUSQU’À SES PIEDS, IL VA POUVOIR L’UTILISER CONTRE MOI !

Nan en vrai, il va presser une gâchette factice et je vais lui meuler sa face. Donc bon je continue à me la jouer diplomate, pour lui faire croire que je suis dans la merde. Bon en vrai, je suis dans la merde, il a un alter de feu et à part la vitesse, je n’ai pas grand-chose contre. Surtout que je suis à poil la, j’ai juste ma tenue de civil.

-Je sais que t’as des problèmes, mais on va t’aider, on est là pour ça. Tu vas laisser ton otage partir et me rendre la trottinette, d’accord. Puis on va parler de tes problèmes autour d’un ramen, et on va aller voir les policiers, ce sont tes amis. Fais-en sorte que ta maman soit fière de toi !
avatar
Messages : 145
Disponible en RP : Vi
Double-compte : Nope

Fiche de Pouvoir
Grade: 28
Année et Classe:
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Sep - 13:09
Course de trottinettePW Takamura Kogoro


Cerné ? On peut pas être cerné par une personne. Ce mec tenait des propos vraiment trop incohérents. D’ailleurs, il m’avait appelé Billy tout à l’heure… Il délirait peut-être. J’avais à peine douté de son état psychologique qu’il posait son flingue au sol comme réédition. Okay, pourquoi pas. Après tout, il n’a pas vraiment d’autre ch…

*bruit de l’arme qui glisse*

Okay, il est débile. Bordel c’est qui se mongole ? Il se prend pour un héros, mais fait l’attardé.

"OH NON ! MON FLINGUE A GLISSE JUSQU’À SES PIEDS, IL VA POUVOIR L’UTILISER CONTRE MOI !"

Le flingue en question était arrivé à deux mètres de Dabi, toujours planqué derrière une colonne, il avait vu la scène depuis le reflet de la vitre. Elle était digne d’un cartonne. Il n’arrivait pas à le prendre au sérieux. À part le fait qu’il est réussi à le suivre, ce qui relevait du miracle, ce gars-là était cinglé.

Voilà qu’il recommençait à parler comme un psy à son patient handicapé. P'être que les séances en psychiatrie l’on tellement affecté qu’avec la panique, il réagit comme ça… ça se trouve, Dabi pourrait même lui retourner le cerveau pour qu’il rejoigne la Ligue. Ça avait l’air d’une brute épaisse au même niveau que les Nomus.

- Un ramen ? Pourquoi pas, ça m'a filer la dalle cette course à la con.

Dabi sortait de sa planque, il passa à côté du flingue au sol et s’y arrêta. Ne voulant pas se faire tirer dans le dos, il tira un jet de flammes dessus. Brulant légèrement le sol et consumant une partie de l’arme, qui se mit étrangement à fondre… D’où il était, il pouvait même voir une certaine inscription sur l’arme « PEZ ».

- Par contre, va falloir que t’arrêtes de te prendre pour un héros, j’ai vraiment cru que t’en étais un à force.

Oh, il avait presque oublié. Dabi se dirigea vers une colonne un peu plus loin. Il récupéra la trottinette qu’il avait laissé, avant de se diriger vers la sortie de l’étage où était le héros touristique.

- Désolé pour tes bonbons, j’pensais que c’était un vrai, c’est dingue à quel point ils sont réalistes de nos jours. Et on fait quoi du mec qui a atterri ici, c’est ton pote ?

avatar
Messages : 30
Disponible en RP : Oui

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: Ø
Alter: CRÉMATORIUM
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Dialogue: #602060

Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Sep - 21:04
Je n’ai jamais été aussi heureux que la peine de mort soit abolie. Cela permet de faire souffrir les criminels encore plus longtemps. Il m’a cramé mon PEZ de collection l’enfoiré. Bon, je m’en fous un peu car j’ai acheté un lot de 43 répliques à Akihabara pour 267yen. Mais bon, c’est quand même un fils de pute, ça ne se fait pas de casser les jouets des autres, c’est très vilain. Ah oui c’est juste, c’est un vilain. Bon en vrai, il aurait déjà eu les maxillaires enfoncés derrière l’oreille si j’étais équipé. Surtout qu’au vu de l’efficacité de ses flammes, à bout portant je risque de déguster. Donc si je dois m’en occuper, ce sera par la voie diplomatique, ou par le KO direct. Je pourrais essayer de faire le gars classe en lui foutant un petit taquet dans la nuque, mais bon, la dernière fois que je l’ai fait, le gars a passé 19 mois à l’hosto et un flic m’a réprimandé pendant au moins 5 minutes. Résultat j’ai raté le début d’un match de boxe, ça ne doit plus arriver. Heureusement, ma stratégie a fonctionné et il semble suffisamment me sous-estimer pour m’accompagner.

-Lui ? c’est un connard ! Un minable du gang des papillons pourpre. En plus il a mal tuné sa Bécanne et elle ne ressemble à rien. T’as faim ou t’as très très faim ? Mais t'en fais pas pour les bonbons, il était presque vide j'allais le jeter de toute façon.

Voila que j’en suis réduit à jouer les grands-frère avec face de cul. Au pire je le fais passer devant et je lui tatane l’arrière train suffisamment fort pour qu’il roule une pelle au mur d’en face. Mais s’il en réchappe ou que je ne lui assène pas un coup de grâce juste après, je risque de finir en banane flambée. Ce qui ne m’arrange pas, j’avais prévu d’enrouler des crêpes autour d’une pastèque ce soir, petite expérience culinaire. En plus je ne connais pas l’envergure, ni le fonctionnement de son pouvoir, donc vaut mieux pas tenter le diable. Le mieux, c’est de tenter de le connaitre le mieux possible et de faire en sorte qu’il ait un joli comité d’accueil.

-Oh d’ailleurs, moi c’est Tamura ! J’suis représentant en trottinette et héros à mi-temps, mais c’est un secret ne le dit à personne ! D’ailleurs t’as pensé quoi de notre nouveau produit ? Roule bien hein ?


Même pour moi, c’est con cette phrase. Bon je pourrais tenter de lui éclater un bureau sur le coin de la tronche, mais le souci. C’est que contrairement au catch, c’est les corps humains qui se brisent, pas le mobilier. Je pourrai aussi utiliser ma vitesse comme la dernière fois pour ne pas me faire esquinter par le feu, mais c’est risqué. Puis sans rien au poing, je risque de faire bobo à mes poings et bobo à sa vie. Donc me reste que des coups pas assez puissant et donc dangereux pour ma personne ou des prise fulgurantes. Ou alors je le démonte à coup de trottinette…. Nan je veux pas payer la caution.
Manifestement, il veux que je mène la marche, bon au pire je peux toujours faire un salto pour retomber derrière lui et le projeter dans les flammes qu’il vient de lancer… On sort et je dis à mon chauffeur qu’il peut rentrer sans moi. Ce tout en utilisant discrètement, les signes du gymnase pour lui demander d’appeler les flics.

-Moi j’suis un grand mangeur de ramen tu sais, une fois, j’ai gagné une compétition de ramen et j’étais très fier ! Même qu’on m’appelle Tamura le ramen d’or ! Toi aussi t’as réussis des truc dans la vie ? Mais tu vas voir je vais t'amener dans un ramenier génial, il fait même des bols avec des pastèques en été.

Bon à la première occasion, je le démonte en un coup, au pire j'irais au Tallent.
avatar
Messages : 145
Disponible en RP : Vi
Double-compte : Nope

Fiche de Pouvoir
Grade: 28
Année et Classe:
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Centre Ville-