Logo My Hero Academia

Nous sommes actuellement en été, au mois de Septembre

Membre du Mois

Coup de coeur

Coup de coeur My Hero Academia

Les dernières rumeurs

- Alors qu'il exécutait son stage, un élève a été retrouvé carbonisé parmi les décombres. Bien que sous le choc, la police a continué à mener une enquête formelle sur les faits entourant l'équipe de leur maître de stage, Blazing Eye. (Event 2)
- Les malfaiteurs ont été arrêtés durant leurs assauts. Il s'agirait des non moins fameux M.Compress et de ce que les journaux ont nommé "le Démon souriant". (Event 2)
-
- Un vilain aurait attaqué un hôpital, mais aurait été maîtrisé par une patiente de ce même hôpital, bravo à elle !
- Il paraitrait qu'un intrus aurait infiltré l'école des héros pour voler un panier-repas. La crédibilité en prend un coup...
- Le dimanche, on déconseille d'entrer dans les parcs! Attention, les chiens mordent sans raison! (Rumeur d'août)
- Des bruits suspect se sont fait entendre au niveau du port. La police a retrouvé de nombreuses traces de sang mais aucun cadavre ... et des poils de loup. L'analyse de ces derniers n'a encore rien donné. La police soupçonne un lien avec une autre tuerie en centre ville.

14 Heros | 36 Elèves | 12 Ligue des vilains | 10 Vilains | 05 Civils

Notre Histoire

Année 2045. 80% de la population a développé des pouvoirs surnaturels, surnommés Alter. Certains les utilisèrent pour semer le chaos, détruire ou réaliser des activités illégales.
D'autres, à l'inverse, utilisèrent leurs nouvelles capacités pour sauver la veuve et l'orphelin, rendant réel le métier autrefois fantasmé de Super-héros, qui devint, au fur et à mesure, une activité reconnue par l'état. C'est ainsi que des écoles se spécialisèrent dans l'éducation de nouveaux justiciers, prêts à affronter ceux bravant la loi : les vilains. La suite

Nouveautés

11/12 Recensement de décembre, sondages sur le contexte et le tournoi inter-forum ! Consulter
27/06 Bienvenue à Sumi, Kiaria et Chikara dans le staff ! Consulter
25/05 Le groupe "élève" est à nouveau ouvert. Consulter
23/03 Les rumeurs ont été mises à jour ! D'autres informations à suivre ! Consulter
22/03 Le deuxième event est officiellement terminé ! Voici la nouvelle intrigue de votre forum ! Consulter
26/02 Installation du nouveau design de My Hero Academia RPG, ainsi que d'autres petites nouveautées !Consulter
03/12 Un nouvel event débutera très prochainement ! Tenez vous au courant ! Consulter

02/12 Recensement de décembre. Consulter

03/10 Mise en place de la chronologie du forum. Consulter

19/11 Mise en place d'une aide au fair-play. Consulter

12/11 Plusieurs mises à jours ont été effectués sur le forum. Consulter

07/11 Fin du premier event & recrutement terminé !

18/09 Le premier event de MHA est lancé ! Consulter

21/08 Annonce sur les nouveautés ! Consulter

21/08 Nouvelle page d'accueil !

Prédéfinis


Your drug first, then mine

 :: Musutafu :: Autres endroits Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 4 Aoû - 23:13

Akano Shinzui     -×-     Akiro Kaedo

Your Drug First, Then Mine

Sa main se décolle péniblement du mur, y laissant une empreinte floue et humide. Quelques interminables minutes à errer dans les rues les plus sombres de Musutafu, jonchant son chemin de traînées ensanglantées identiques. En effet, sa soirée ne s'est pas passée comme prévu.

Ce genre d'altercation, Akiro en a l'habitude depuis le temps qu'il... "exerce". Les risques du métier. Avant même d'arriver dans cette ville, il connaissait bien cet univers, et il s'y était préparé. Il mène un commerce peu traditionnel, après tout. Ni "boss", ni guetteurs, ni rabatteurs, ni vendeurs : il doit se débrouiller seul. Cela implique de se mettre en danger. Débarquer sans prévenir, en raflant de plus en plus de clients à l'aide d'une drogue inconnue, ne manquerait pas d'attirer l'attention, ce qui était d'autant plus périlleux. Les chefs de ce type de réseaux n'aiment pas que l'on empiète sur leur territoire. Et les sanctions ne se font généralement pas attendre.

Une simple erreur d'inattention. Pas même un excès de confiance. Non, seulement une stupide erreur d'inattention. Ils lui sont tombés dessus à trois. L'ont pris au dépourvu. Pourtant, il savait que l'une de ces sanctions n'allait pas tarder, il aurait du y être préparé, comme toujours.

Son regard s'aimante à la fenêtre, à sa gauche. Son reflet fait peine à voir. Il se tient penché, la main droite pressée contre le flanc opposé, comme s'il tentait vainement d'empêcher la large tâche sombre de s'étendre sur son t-shirt. Les manches retroussées de sa veste, teintée d'une charmante couleur carmin, dévoilent des avant-bras tailladés avec précision. Ses doigts sont encore entremêlés dans d'étranges ciseaux aux lames aiguisées et ensanglantées. Il a perdu plus de sang qu'il ne l'avait prévu, une fois encore. Si seulement il avait réussi à esquivé ce coup de couteau… Il grimace de colère, puis de douleur à cause de l'estafilade courant le long de sa joue.

A moins qu'il ne s'occupe pas rapidement de cette blessure, il ne devrait pas se faire de soucis. Il a vécu bien pire. Dans l'instant, son vrai problème est tout autre. La douleur, la perte de sang, l'usage de son alter… Tout ça le fatigue. Beaucoup. Il ne peut pas continuer à déambuler dans les rues -aussi désertes soient-elles- couvert de plaies et dans la tenue de Sanzu. Un énième vertige l'oblige à s'arrêter pour prendre appui contre le mur. Des voix distantes parviennent à ses oreilles.

「Kuso」Dans son état, il ne peut se payer le luxe de parier sur le fait que ces silhouettes, au loin, appartiennent à de simples civils. Il détache laborieusement son épaule de la façade dans un grognement las et s'empresse de disparaitre à l'angle d'une ruelle obscure.

Sa prudence n'est pas dirigée vers les trois gros bras de tout à l'heure. Ceux-là ne devraient plus être en état de combattre, et certainement pas d'arpenter la ville à sa recherche. D'ici quelques heures, ils auront en principe oublié l'affrontement. Non. La véritable source d'inquiétude pour le jeune homme, c'est la police et ses collègues délinquants, qui se feraient une joie de l'attaquer dans un moment pareil. Il ne serait pas en mesure de riposter.

Il examine l'étroit passage dans lequel il se trouve, sans le reconnaitre. Trop loin. Retrouver la sécurité et la quiétude de son appartement va être... compliqué. Il soupire. Écrase son dos contre le bâtiment. Lève les yeux. Un ciel sans étoiles le toise avec désapprobation. Un petit rire sarcastique secoue nerveusement ses épaules. C'est n'importe quoi. Sous sa large capuche, il sent des larmes étrangement chaudes s'accumuler aux coins de ses yeux, puis tracer de jolis sillons rouges sur son visage.

Génial.
By Anthraël



avatar
Messages : 45
Disponible en RP : [3/4]
Double-compte : Eito Nakajima

Fiche de Pouvoir
Grade: 23
Année et Classe:
Alter: Kit Kat
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Aoû - 15:04

ft. Akiro Kaedo

Une sombre nuit dans les profondeurs de Musutafu, où deux êtres sont sur le point, sans le savoir, de subir l'extase que l'autre peut procurer.

Bloody Hunt



Une journée, enfin une nuit, des plus particulière se dessinait devant moi. Une chasse inhabituelle, dans des endroits dans lesquels je me promène peu. Un lieu où les forces de l'ordre rechigne à y mettre les pieds, ce qu'on appelle les bas quartiers de notre ville, Musutafu. Ici, plus qu'ailleurs, des gangs, des yakuzas, des dealers, des vilains se retrouvent et y livrent des activités pas recommandables. Ni pour la société, ni pour eux… Ni pour Lui.

D'habitude, j'évite de traquer dans ses endroits. Non pas parce que je les crains, loin de là, je suis la prédatrice idéale pour ces lieux sombres avec mon alter, ce n'est pas évident de me prendre en embuscade après tout, et encore moins de m'affronter en tête à tête sans y laisser quelques gouttes de sang, mais pour le moment je fermais habituellement les yeux sur ces quartiers et les criminelles. Ce n'est pas encore à leur tour de subir le jugement pour le moment, j'ai des chats plus importants à fouetter… Tous les autres, ceux qui vivent dans une lumière nécrosée.

Pourtant, depuis quelques jours, j'avais fait le détour dans ces endroits dépravés de notre société. Après tout, tout comme les humains et le Seigneur, je n'apprécie guère qu'on touche aux membres de MON bétail, et donc de ma nourriture. J'en avais retrouvé un tellement amoché que j'ai dû le tuer, au vu de son utilité qui était passée à nul pour les prochains mois. Mais il avait été gentil, en m'indiquant comme un bon chien où il avait subi l'attaque, ainsi que le nom des coupables… Et je les avais enfin trouvés, après des nuits de recherches et interrogatoire envers les différentes personnes qui vivaient, ou non, dans les lieux. J'ai ouï des rumeurs qu'une dangereuse tueuse en série psychotique avait torturé, avant de le tuer, moult personnes dans les environs, et c'est peut-être pour cette raison que la plupart des ruelles étaient bien plus vide que d'ordinaire. Je suis flattée à vrai dire. Cela signifiait que même les plus vaillants des vilains réfléchiraient à deux fois avant de se promener la nuit dans un lieu où plusieurs cadavres ont été retrouvés. Chose pas si inhabituelle que ça dans ces lieux-ci la plupart du temps, mais les représentations que j'ai laissées a dû émouvoir plus d'une personne pour que ces dires se propagent comme la peste ici-bas.

Pour moi, c'était la meilleure des nuits pour lancer l'assaut contre ce gang. Personne dans les rues, tous cloîtres chez eux priant que la démence quitte ces lieux… Rien de mieux que pour faire un massacre sans qu'une seule âme soit présente pour observer le spectacle, ça serait dommage de purger une personne supplémentaire dans une si magnifique nuit, n'est-ce pas ?

C'est ce qui aurait dû se passer, mais on dirait que certains ont osé mettre les pieds dehors malgré les récents événements des lieux… Et ces trois-là en avaient payé les frais, mais pas de ma main. D'ailleurs, bien que des blessures soient présentes, il ne semble pas que ce soit ça qui leur donne une impression de planer dans les nuages. Confrontations de droguer, ou bien un alter ? Je n'ai pas la réponse pour le moment, mais ça ne saurait tarder… Si une personne peut infliger de tels dégâts à ces criminelles de bas étage, peut-être qu'il est assez doué pour rejoindre la ligue… Ou alors je le tuerais, après tout, il est affaibli, les traces de sang qui quitte la zone de confrontation ne trompent pas. Le gang pouvait attendre au chaud dans leur lieu de rassemblement, ils ne s'éclipseront pas, lui cependant… Je laissais donc les trois hommes, probablement des sbires, derrière et m'élançait à la poursuite du fuyard, et potentiellement de la personne qui avait mis dans cet état les premiers.

Il n'y a rien de plus excitant que chasser une proie au pied du mur.

Ma vision, et mon goût pour le sang, n'ont rendu pas bien difficile de retrouver celui que je cherchais. En quelques minutes, j'étais non loin de sa position. J'ai pu voir une forme s’éclipser dans une sombre ruelle, alors que des personnes discutaient non loin de lui.

- Tu l'as retrouvé ? Si on ne le bute pas, le boss va nous arracher les membres un par un, si ce n'est pas pire !

- Du calme, il ne peut pas être loin, regarde le sang présent sur les murs… S'il est pas encore inconscient et continue de courir, on gagne du terrain sur lui à chaque seconde qui passe.

En voulaient-ils à celui que je traquais, étaient-ils du même groupe que les trois autres en bas, ou bien, ils cherchaient simplement une autre personne et avait confondu les traces de sang de ma proie avec le sang de l'autre ? Peu m'importait, je n'allais pas prendre le risque de voir disparaître une recrue potentielle pour la ligue, ou alors un nouvel arrivant dans mon clan… Au pire, il sera juste mon prochain repas.

J'approchais donc de derrière les deux hommes, mon agilité et ma grâce naturelle faisait qu'aucun de mes pas résonnait, ni même s'entendait, dans cette ruelle. Pas de cérémonie, ici, ils n'en étaient pas dignes, et même si je le veux, je ne pouvais purger les huit milliards d'humains vivants dans ce monde. Certains seraient simplement tuer, sans pouvoir rejoindre le Seigneur. Mais je préfère sauver la minorité qui le mérite que la masse qui est corrompue.

Usant mon alter, je pris la gorge du premier, et la brisai sans bavure, son corps lourd s'affalant sur le sol, alertant son collègue. Ce dernier sorti un couteau de sa poche, et me chargea en hurlant tous ces poumons un cri de guerre, je crois… Je ne suis pas sûre, c'était tellement bruyant que je n'ai rien compris. Seul le doux son de son bras qui se brise après que j'aie balayé son assaut avec ma vitesse décuplée et ma force, puis son requiem quand son corps fut envoyé contre le mur fût clairement audible par mes oreilles. Le silence était enfin revenu dans la ruelle. Je regardais les deux cadavres un temps, avant de sortir mon couteau et de commencer à les mutiler, comme je l'ai fait avant sur les autres victimes de ces environs, bien qu'ici je m'appliquais moins, une autre personne m'attendait après tout. Pour finir, je bus rapidement le sang de l'un, recrachant l'autre quand je remarquais qu'il était de groupe O, que je laissais donc vider sur le sol.

Deux minutes à peine après la tuerie, je me relevais, ma tenue de vilaine brillant sous les rares lumières des lieux, à cause du sang des deux hommes, le sang dégoulinant non seulement de mes lèvres, mais sur le haut de mon torse, se mêlant à mon tatouage qui ornait le haut de ma poitrine. Je rangeais mon couteau désormais écarlate, et m'avançais finalement dans la ruelle, me léchant les doigts tout aussi cramoisis que le reste de ma personne. Avait-il fui ? Était-il à bout de souffle ? Quoi qu'il en soi, tu seras bientôt à porter de mes crocs, mystérieuse personne.

avatar
Messages : 111
Disponible en RP : 2/5 : (Clyde & Sumi)
Double-compte : Kiaria Iekami - Dawn Truesdale - Natsuki Airi

Fiche de Pouvoir
Grade: 26
Année et Classe: Ancienne 3-A
Alter: Sang de Lilith
Voir le profil de l'utilisateur

_____________




Thème de Carmilla, feu Akano Shinzui

Revenir en haut Aller en bas
Mer 8 Aoû - 21:34

Akano Shinzui     -×-     Akiro Kaedo

Your Drug First, Then Mine

Il s'écrase contre le mur, le regard figé. Comme s'il voulait se fondre dans le béton. Exactement ce qu'il ne voulait pas entendre. Cri de rage, cri de douleur, rideaux ! Le silence reprend sa place de maitre. Sa poitrine recommence à se soulever au rythme anormalement lent de sa respiration.

Il faut dégager. Vite. Il se redresse et s'enfonce d'un pas vif dans l'obscurité de la ruelle, cerné de deux grandes barres d'immeubles. La fuite n'est pas une option envisageable. Ses blessures dessinent un joli jeu de piste menant tout droit jusqu'à lui, et dans son état, il n'est pas assez rapide pour semer quiconque.

L'étroite rue débouche dans une allée tout aussi avenante. Toujours ces mêmes immeubles -plus ou moins vétustes, quelques lampadaires à la lumière tremblante. La devanture d'un petit magasin attire son attention. Il l'examine rapidement, avant de jeter un dernier coup d'œil aux environs. Le large passage s'étend à sa droite comme à sa gauche : si quelqu'un venait à s'approcher, il n'aurait pas le temps de se faufiler au coin d'une ruelle.

Son regard s'aimante à nouveau à ce qui semble être une droguerie. C'est toujours mieux que rien. Il serre les dents d'avance, sachant l'effort que cela va demander. Puisant dans ce qu'il reste de ses forces, il lâche son flanc et s'élance. Ses pieds utilisant le mur comme un tremplin, il saute et se hisse sur le "préau" du magasin dans un grognement de douleur. Il finit par s'y asseoir en tailleur, le visage crispé. Sa tête lui tourne, vacille entre vertiges et simple éreintement.

Il soulève son t-shirt, grimaçant en silence. Le couteau ne s'est pas planté, heureusement. Il a seulement tranché la chair sur quelques centimètres. La plaie saigne mais ne semble pas si profonde. Si seulement il avait de quoi se bander...

Il repense à la rapidité de la scène. Cri, cri, silence. Le meurtrier sait ce qu'il fait. Et le fait bien. Peu probable qu'il s'agisse du gang auxquels appartiennent les trois sbires de tout à l'heure. Aucun d'eux ne sont des assassins. Ils n'auraient de toute manière aucun intérêt à se faire remarquer en pleine rue, alors que leur cible principale est en train de leur filer entre les doigts.

Mais alors qui ? N'importe qui, un parfait inconnu ? Ce serait possible : dans ces quartiers, l'ambiance a toujours été... atypique. Mais le bruit sourd suivant le cri de douleur, la rapidité de l'événement, tous ces points indiquent qu'il ne s'agit pas de n'importe qui.

Et... et la tueuse qui terrorise depuis quelques jours une bonne partie du quartier ? Akiro fronce les sourcils à cette idée. Ces rues sont pour lui une deuxième maison. Évidemment que cette rumeur était parvenue à ses oreilles. Pour autant, le fait de savoir qu'il n'était pas le seul danger à arpenter ces quartiers ne l'avait pas dérangé plus que cela. Enfin, "danger"... Il esquisse un sourire amer. Il n'est plus si dangereux à l'heure qu'il est. Pas au niveau d'une pseudo-tueuse en série, en tout cas. Pourtant, c'est l'hypothèse la plus probable. Et s'il est dans le vrai, son extrême fatigue ne sera peut-être pas sa plus grande menace, ce soir.

Il penche la tête, couverte par sa large capuche, et laisse le sang s'écoulant de ses yeux, de son nez et de l'entaille sur sa joue couler le long de son visage, de son cou. Il calme sa respiration, déjà faible. Silhouette noire dans les ténèbres, ombre parmi les ombres. Avec un peu de chance, personne n'émergera de celle du passage à sa droite.「S'il-vous-plait ?」
By Anthraël



avatar
Messages : 45
Disponible en RP : [3/4]
Double-compte : Eito Nakajima

Fiche de Pouvoir
Grade: 23
Année et Classe:
Alter: Kit Kat
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 9 Aoû - 13:22

ft. Akiro Kaedo

Une sombre nuit dans les profondeurs de Musutafu, où deux êtres sont sur le point, sans le savoir, de subir l'extase que l'autre peut procurer.

Found You ~



J'approchais de la ruelle, pour finalement voir ce que renfermait celle-ci… Rien, personne n'y était… Personne, mais pas rien. Il ne me fallut pas plus d'une seconde pour remarquer les traces de sang sur le sol et les murs… D'un pas rapide, j'approchais des pertes de sang de ma proie actuelle, que je touchais du bout du doigt… Encore chaud, il est parti il y a peu… J'ose même dire qu'il a dû s'éclipser quand j'ai tué les deux autres dans la rue. L'étau se resserre, je me demande si je ne retrouverais pas un cadavre sur ma route, avec tout ce sang qu'il perd, a force de courir et de ne pas pouvoir penser ses blessures.

Je m'enfonçais donc dans la ruelle le bruit de mes pas toujours camouflés, comme une ombre qui se faufile dans votre dos, vous donne des sueurs froides, et attend le moment où vous vous sentez et sécurités pour vous tuer. C'est une des excitations de la traque… Voir l'espoir dans les yeux de la victime avant de le plonger dans un dernier désespoir…

J'aboutissais dans une allée dans laquelle débouchait la ruelle. Un coup de regard à droite, le vide, un coup d'oeil à gauche, le néant. Soit je l'ai loupé soit… Non, je suis sûr d'avoir entendu peu avant de rentrée dans l'allée des bruits dans les environs. Il n'aura pas pu attendre les deux autres sorties aussi vite, et même s'il l'aurait fait… Il y aurait des traces de sang… Qui elles se finissent devant un magasin, une ancienne droguerie. Les reliques d'un passé révolu, ça ne m’étonnerait même pas que ce soit désormais le repère d'un gang. Cependant, c'est la vision juste au-dessus qui tira un sourire sur mon faciès. Il était là… Ma proie. Dommage que je peux voir son contour comme s'il s'y cachait de jour. Mes yeux ambre, perçant dans la nuit, le regarde un instant, et avec un sourire sadique, j'avance vers le magasin. Cette fois, je faisais raisonner chacun des mes pas alors que j'approchais de la position de la silhouette qui essayait de se camoufler.

J'approchais… J'approchais, un pas après l'autre. Doucement, à un rythme régulier, comme pour se concorder aux bâtiments d'un cœur… Lentement… Puis de plus en plus vite, comme un cœur sous le stress qui gagne en vivacité. J'arrivais au pied de la vitrine d'une minute à l'autre et… Je brisai le verre de la vitrine, pour ouvrir un passage dans la boutique. Un pas sur le verre brisé dans la boutique, un autre, et un dernier sur le plancher qui craque, et je m'arrête. Je tourne mon regard vers l'extérieur, un sourire sadique sur mon visage. Je prends un morceau de verre au sol, et le lance contre un objet quelques conques, simulant la fouille de l'endroit. Cependant, ce n'était pas le cas.

Sans un bruit, cette fois-ci, je sortais de la droguerie, jetant un nouveau morceau de verre dans le magasin, levant les yeux juste au-dessus de moi… Une goutte de sang tombant sur mon visage… La silhouette est toujours blessée, et dans ses efforts pour ne pas bouger, le sang coulait du préau sur le sol, et cette goutte sur mon visage. Je ramassai un objet assez lourd qui était présent sur la vitrine, et utilisant ma force sur-humaine, je le lançais contre la porte arrière, pour faire croire à la silhouette qui se cachait très mal que je m'étais enfoncée dans les profondeurs du magasin… Un silence commençait à régner, alors que l'objet avait fini de descendre les escaliers qui se trouvaient derrière. Avec chance, il prendra ça pour mes pas… Et se sentirait suffisamment en sécurité pour descendre.

Une fois que ça serra fait… Je m'approcherais de lui de son dos, placerais mon visage au niveau de son oreille et lui chuchoterais dans son oreille, d'un ton mielleux, alors qu'un de mes doigts touchera son bras gauche et ma main droite elle se placera sur la blessure, où qu'elle soit, de la silhouette qui avait couru, en vain, pour échapper au chasseur. Mes doigts étaient toujours remplis de mon sang, et mon haleine de l'odeur du sang que je venais de boire.

- Je t'ai trouvé, ma petite proie. La partie est finie désormais. Tu.Es.A.Moi.

Il n'est pas différent d'un gibier lors d'une chasse. Une fois touchée, le sang ne la rend que plus visible. Malheureusement pour elle, je n'ai pas ce sentiment de culpabilité de tuer en un coup une proie intéressante.

avatar
Messages : 111
Disponible en RP : 2/5 : (Clyde & Sumi)
Double-compte : Kiaria Iekami - Dawn Truesdale - Natsuki Airi

Fiche de Pouvoir
Grade: 26
Année et Classe: Ancienne 3-A
Alter: Sang de Lilith
Voir le profil de l'utilisateur

_____________




Thème de Carmilla, feu Akano Shinzui

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 9 Aoû - 21:34

Akano Shinzui     -×-     Akiro Kaedo

Your Drug First, Then Mine

Sa silhouette rouge se découpe dans la nuit. La sordide lueur des réverbères font miroiter le sang qui ruisselle sur sa gorge, alors que son ombre s'anime, gagne en célérité. Perché sur ce qui semble être sa pire cachette depuis plusieurs années, le jeune homme ne prie même plus pour que cette funeste présence ne le remarque pas. C'est peine perdu. Il se contente de rester immobile, le souffle si lent et contrôlé qu'il en est imperceptible.

Cette femme est dangereuse. Ses lèvres badigeonnées de sang n'augurent rien de bon. Son regard, ses gestes... Tout dans son attitude dénote une certaine assurance, un contrôle de la situation, une étrange habitude. Le regard fauve qui perd dans sa direction lui fait froid dans le dos, même s'il l'attendait. Un autre soir, une autre rue, d'autres circonstances, et sa présence ne l'aurait pas même fait broncher. De rire, peut-être, pas plus. Mais dans l'instant, Akiro n'a aucune envie de s'amuser.

Sa figure d'ailleurs dépourvue de la moindre ride de joie se fronce. L'inconnue vient de disparaitre dans un fracas de verre brisé. Après avoir presque plonger son regard dans le sien. Pourtant, à entendre le vacarme dans la droguerie, elle le traque : il n'y a aucun doute là-dessus. Non. Quelque chose ne va pas.

Elle a tué, puis l'a suivi... Elle savait qu'il était dans cette ruelle, là-bas. Depuis combien de temps suit-elle sa trace ? A moins... qu'elle l'ait simplement remarqué ? Ça ne tient pas. Dans les deux cas, elle devrait être assez expérimentée, ou douée, pour le détecter. Et son regard ? Les trainées de sang qu'il a laissé, sans même avoir le temps de créer une fausse piste ? Rien, rien ne colle... A quoi elle joue ?

Ignorant le branle-bas de combat qui s'enfonce dans les profondeurs du magasin, il affirme sa prise sur son arme. Tout cela ne mène à rien. Il détend ses jambes, qui pendent alors devant la vitrine, tout en se préparant mentalement à ce qui va suivre. Un coup de bassin, une courte seconde, et il se réceptionne hasardeusement, un genou et une main au sol. Il se relève rapidement.

Pas assez. Il sent déjà un souffle chaud chatouiller son oreille et une chair poisseuse effleurer la sienne mutilée. Son cœur tressaille lorsqu'elle pose sa main sur sa plaie béante, à travers le fin tissu de son t-shirt. Ok. Ok... Tout va bien se passer...

"Je t'ai trouvé, ma petite proie. La partie est finie désormais. Tu.es.à.moi."

Il reste statique, tandis que sa veste s'agite à peine autour de ses cuisses, sous l'effet d'un vent faiblard. De longues secondes de silence s'écoulent, durant lesquelles il imagine sans difficulté le rictus satisfait qui pourrait actuellement orner le visage de cette femme. Ses yeux s'illuminent brièvement d'un éclair de résignation, avant que ses propres lèvres finissent par s'étirer en un irrépressible sourire amusé.

"Fière de toi ? Hmm... Pas  mal, le coup du magasin, je l'admets. Par contre, un conseil : quand tu raconteras cette fabuleuse histoire, évites de préciser que ta... "proie" a du faire tout le boulot à ta place en balisant sa piste lui-même. Ça ferait moins "classe", tu comprends ?"

La moquerie dans sa voix n'est même pas dissimulée. Il sait bien que ce n'est pas malin, que ce n'est pas ce genre de réaction qui lui permettra de s'en sortir vivant. Et après tout, pourquoi pas ? Quoi de mieux qu'un comportement atypique pour retenir l'attention de ces individus -et par la même occasion, leur coup ? Il maintient donc son sourire narquois -seule partie de son visage visible sous sa capuche, tandis que ses doigts jouent avec ses ciseaux, d'un parfait semblant de nonchalance. Espérant tout de même que ces mains étrangères s'éloignent de ses blessures.

By Anthraël



avatar
Messages : 45
Disponible en RP : [3/4]
Double-compte : Eito Nakajima

Fiche de Pouvoir
Grade: 23
Année et Classe:
Alter: Kit Kat
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 10 Aoû - 12:12

ft. Akiro Kaedo

Une sombre nuit dans les profondeurs de Musutafu, où deux êtres sont sur le point, sans le savoir, de subir l'extase que l'autre peut procurer.

Who are you, strange shadow?

Il semblait que, malgré son état, ma proie est encore une flamme combative en lui… Ou du moins, assez de cran pour ne pas baisser les bras et implorer ma pitié. Intéressant, terriblement intéressant. Peut-être qu'il me sera utile… Nous êtres utiles même. Pour peu qu'il se montre bien plus qu'intéressant que ce qu'il l'est pour le moment.

Pour le moment, je ne le croquais pas… Ce n'était pas spécialement mon attention à la base, je voulais savoir plus sur lui et ces capacités, que ce soit son alter ou ses techniques, pour mettre des personnes dans de telles conditions, ce n'est pas anodin… Il semblait assez habitué de vivre dans la rue cependant, et cette erreur qu'il a commise… Malchance, erreur, ou incompétence ? J'ai bien l'intention de le savoir, ici et maintenant, ce qu'il valait vraiment. Cependant, je ne le laissais pas encore, et restais proche de lui, appuyant un peu plus sur la plaie qui saignait. D'ailleurs, j'activais même une partie des pouvoirs de mon alter, augmentant ma force avec le sang A que je venais de boire jusqu'à la dernière goutte il n'y a pas plus tard que quelques minutes, augmentant la force de ma pression sur sa plaie, et de mes muscles en général. Sadisme, ou bien j'appuyais sur la blessure pour calmer l’hémorragie ? Ça, c'est libre à son interprétation.

- Il n'y aurait pas intérêt à raconté cette histoire aux autres… C'est d'un banal… Aucun intérêt. Trop facile à traquer, n'essaye même pas de se débattre… Non, cette histoire disparaîtra dans les méandres de mon esprit. Qui se souvient de combien de pain qu'il a mangé dans sa vie après tout.

Tout en disant cela, et appuyant sur la plaie pour le faire coopérer, je le guidais dans le magasin dont j'avais dévastée une partie, mais pas stupide, avait laissée la majorité des produits de soins qu'il vendait en état. Un heureux hasard dont il choisit ce magasin pour se camoufler… Ou alors avait-il prévu de se soigner une fois que je l'aurais loupé, pour peu que j'aurais pu rater sa forme si évidente ici ?

- Mais qui sait, peut-être que tu me prouveras faux dans les minutes qui suivent.

Nous étions finalement entrées dans le magasin, qui n'était pas si dévasté que ça finalement. Toujours en guidant l'homme que je tenais dans mes bras, le forçant à bouger de ma force sur-humaine, je le fis s'asseoir sur une chaise, plantant mon regard jaune dans le sien. J'avais reculé d'un pas, lui laissant finalement son espace personnel, bien que je montais la paume de ma main devant mon visage, jouant avec le sang qui était présente sur celle-ci. Le sang chaud est une sensation incroyable, aussi bien au fond de mon ventre, dans ma bouche, ou sur mon corps. Peut-être que je devrais commencer à prendre des bains de sang un jour…

J'eus un petit rictus à ma propre idée. Quelle idée stupide. Avec une baignoire de sang, je pourrais facilement vivre un mois en entier sans avoir besoin de sortir pour me nourrir ! Je ne sacrifiais pas celui-ci pour me baigner dans du sang quand même… Une idée totalement ridicule…

Je baissais la paume de ma main, tournant de nouveau mon regard sur le garçon en face de moi, laissant quelques secondes de silences coulés, avant de tourner les talons et de chercher dans le magasin de quoi soigner les blessures de ce dernier. Pour le moment, je n'avais aucune envie de le voir mourir, il pouvait m'être utile, à moi ou même à la Ligue. Je cherchais les rayons du magasin, voir si je ne pouvais pas trouver des bandages pour le soigner. En attendant, je repris la parole.

- Alors, dit moi, petite proie. Qui es-tu, que fais-tu ici, et surtout, comment as-tu fait ? Je suis curieuse de savoir comment tu as mis dans les vapes ces trois hommes de main. Il semblait rêver quand je les ai trouvés, eux et ton sang. Oh, et n'espère pas t'enfuir... Tu m'appartiens déjà désormais ~.


Finalement, je trouvais un bandage, que je saisis de ma main qui n'était pas aussi ensanglantée que l'autre, et je le jetais à l'homme à la capuche, sur ses cuisses. Il pourrait se soigner avec cela. Attendant ses réponses, et le fait qu'il se soigne, je m'asseyais sur le comptoir, balançant mes jambes, et mon regard ne quittant pas un instant les formes de ce dernier.

avatar
Messages : 111
Disponible en RP : 2/5 : (Clyde & Sumi)
Double-compte : Kiaria Iekami - Dawn Truesdale - Natsuki Airi

Fiche de Pouvoir
Grade: 26
Année et Classe: Ancienne 3-A
Alter: Sang de Lilith
Voir le profil de l'utilisateur

_____________




Thème de Carmilla, feu Akano Shinzui

Revenir en haut Aller en bas
Ven 10 Aoû - 23:27

Akano Shinzui     -×-     Akiro Kaedo

Your Drug First, Then Mine

"Tss... Trop pressée, cinq minutes..."

Mais son sourire se mue en grimace, alors que le poids de sa main sur son flanc se décuple. Il suit le mouvement, l'air de rien, le pas assuré de ceux qui contrôlent la situation. Pourtant, il déteste cette situation. Le fait d'être pris en otage, la lame sous la gorge ? Bien sûr, évidemment. Mais c'est loin d'être la première fois qu'il se retrouve au seuil de l'autre-monde. Entre son "job", ses envies de divertissement qui tournent mal, ou même... son propre esprit, il a frôlé la mort un nombre incalculable de fois ; à tel point qu'à présent, il l'aborderait presque avec flegme. Presque. Là n'est pas la question. Ce qu'il déteste, c'est cette position de faiblesse. Cette femme le secoue comme une marionnette. Une poupée de chiffon sanglante que la fierté blessée tiraille.

Enjambant les débris de verre, un vague rictus amusé se recompose sur sa figure. Quelle fierté ? La pression des mains froides de l'inconnue le pousse à s'asseoir sur une petite rescapée en métal. Cette femme est forte, très forte. Trop forte même : un alter ? La teinte anormalement dorée de ses yeux et le sang dégoulinant le long de son cou lui font penser qu'il ne s'agit pas d'un simple alter de puissance. Non, il y a autre chose.

Dans un semblant de docilité, il se laisse donc tomber sur la chaise. "Mais qui sait, peut-être que tu me prouveras faux dans les minutes qui suivent"... L'attitude de l'étrangère pourpre le fait sourire intérieurement. Si prévisible. Il sait qu'il ne peut pas lui reprocher : il réagirait certainement de la même manière. Sa curiosité a toujours été un vilain défaut.

Il soutient son regard ambré. Sous l'ombre de sa capuche, les traits de son visage restent indistincts, mais ses iris bleus, que son alter fraichement utilisé réduit à de fins cercles luminescents, miroitent d'une lueur narquoise et inquisitrice. Elle finit par se détourner, pour disparaitre entre deux rayons pharmaceutiques. Un rictus ironique parcourt sa figure. Une pharmacie, hein ? Quelle heureuse coïncidence !

En ignorant le regard scrutateur de l'énigmatique femme, il soulève son t-shirt, dévoilant  une peau blafarde et couturée, sur laquelle éclot une jolie fleur carmin. Il entreprend d'enrouler le bandage autour de son ventre du geste confiant de l'habitude. La pression du pansement devrait limiter le saignement. C'est déjà ça.

"Tu m'appartiens déjà désormais ~."

Son t-shirt retombe, ainsi que sa capuche dans son dos. Plantant ses yeux dans les siens, il se redresse et lui adresse une petite courbette irrévérencieuse, sans bouger de sa chaise.

"Sanzu, maitresse !"

Ses épaules sont secouées par un petit rire moqueur.

"Ce que je fais ici ? Comme toi : des choses moins drôles à faire en journée !"

Il étire le col de son t-shirt, en haussant un sourcil provocateur.

"Ça t'intéresse ?"

Il maintient son cou marbré de veines à nu, guettant sa réponse.
By Anthraël



avatar
Messages : 45
Disponible en RP : [3/4]
Double-compte : Eito Nakajima

Fiche de Pouvoir
Grade: 23
Année et Classe:
Alter: Kit Kat
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 11 Aoû - 14:21

ft. Akiro Kaedo

Une sombre nuit dans les profondeurs de Musutafu, où deux êtres sont sur le point, sans le savoir, de subir l'extase que l'autre peut procurer.

Let's dance

J'eus un petit rictus quand il se présenta, avec toute l'ironie du monde. Je me demande combien de temps il pourra garder ce ton pour la moquerie quand mes crocs seront plantés dans sa nuque, aspirant ce qui lui reste de sang s'il n'est pas à la hauteur de mes espérances. Sanzu donc… Probablement pas son vrai nom, ce type de personne qui vit dans la rue n'utiliserait pas son nom de naissance pour faire ses petites affaires… C'est comme si j'utilisais mon… prénom pour me faire identifier… Ou comment ramener une meute de héros sur la Ligue en moins de deux secondes. Mais soit, partons sur Senzu pour le moment…

Après ça réponse très vague, et qui n'a aucune sens pour moi, vu que je dors la journée, mais soit, laissons passer, vu qu'il n'en savait rien ni de mes activités, qui ne me gênaient de jour uniquement à cause de mon corps, pour le regarder essayer de me tenter pour le mordre et baigner dans son sang… Ah, il veut jouer à cela ? Aucun problème pour ma part… Doucement, je sortis un de mes couteaux, celui cramoisie par le sang de mes deux anciennes victimes, et sans le quitter du regard, je jouais avec la lame de ce dernier, un sourire carnassier sur mon visage. Surtout, que son cou semble être bien plus remplis de veine que celui d'un autre homme...

- Peut-être… Peut-être pas… Ou peut-être que je ferrais de toi un énième avertissement, comme tous les autres… Bien qu'avec tout ce sang en moins, tu seras bien moins intéressant pour le regard des autres dans la mise en scène… Ou peut-être devrais-je te capturer, et te vendre à ceux qui recherchaient… Que faire, je me le demande ?

Mes yeux rivés dans les siens, mon couteau dans une main, jouant avec la lame de l'autre, je semblais réfléchir que faire de ce dernier. Évidemment, je le savais, pour le début de notre conversation, mais après, s'il ne m'intéressait pas ? Je pourrais le tuer, comme tous les autres vivants dans ces bas-fonds, ils ne sont pas dignes de l'amour du Seigneur, et une purge est nécessaire. Mais le vendre à d'autres plus ignobles que je pourrais utiliser encore plus facilement… Ah, je m'emporte, voyons déjà ce que je peux tirer de ce dernier.

- Mais pour le moment, Sanzu, l'homme qui fait des choses plus marrantes la nuit que le jour, tu n'as pas répondu à ma question… Et il me semble qu'il sera néfaste pour ta personne de ne pas répondre correctement à ma réponse, tu ne crois pas ? Oui, c'est une menace, je n'irais pas par quatre-chemins comme les héros de pacotilles ou le citoyen lambda qui détruit ce monde à petit feu par son inaction.

Je sautais du comptoir, le couteau à la main, pour me déplacer vers le dénommé Sanzu, avant de placer mon couteau sur le bandage qui venait de s'appliquer, le frottant contre ce dernier.

- Je ne pense pas que ma définition de l'amusement concorde avec la tienne, pour ton plus grand malheur… Tu as les cartes et la situation, à toi de choisir désormais… Veux-tu le faire comme un citoyen apeuré qui fait dans son pantalon et tout me dévoiler ? Où veux-tu jouer les dures et que je m'amuse à te briser ? Ou peut-être, tu es d'humeur plus coquine en cette soirée, et tu veux un traitement spécial ? Je suis toute ouïe à comment tu veux jouer, Sanzu.


Finalement, je lui pris le menton entre deux de mes doigts, le forçant à me regarder, plaçant mon genou juste entre ses jambes.

- Comment compte tu faire plaisir à ta maîtresse ?

avatar
Messages : 111
Disponible en RP : 2/5 : (Clyde & Sumi)
Double-compte : Kiaria Iekami - Dawn Truesdale - Natsuki Airi

Fiche de Pouvoir
Grade: 26
Année et Classe: Ancienne 3-A
Alter: Sang de Lilith
Voir le profil de l'utilisateur

_____________




Thème de Carmilla, feu Akano Shinzui

Revenir en haut Aller en bas
Dim 12 Aoû - 1:29

Akano Shinzui     -×-     Akiro Kaedo

Your Drug First, Then Mine

"Ou peut-être devrais-je te capturer, et te vendre à ceux qui recherchaient… Que faire, je me le demande ?"

Il incline légèrement la tête et hausse les épaules, comme s'il concède le fait qu'il s'agit d'une bonne idée. Mais sa nonchalance apparente est en grande partie feinte. Son hypothèse était donc juste : il se trouve actuellement pris en otage par la tueuse-en-série du mois. Cette femme est dangereuse, il en a conscience. Son sourire sadique, la manière qu'elle a de jouer avec son couteau... Ce n'est pas qu'un rôle.

"Le citoyen lambda qui détruit ce monde à petit feu par son inaction..." Cette phrase résonne dans son esprit. Son regard, plongé dans celui de son interlocutrice, se vide l'espace d'une milliseconde, alors que ses lèvres la murmurent sans produire le moindre son. Il revient rapidement à la réalité, intérieurement agacé. Ce n'est pas le moment de penser à ça. La faute à la menace de mort qui plane au-dessus de sa tête ?

Peu importe. La lame qui chatouille son flanc le tire de ses pensées. Sa... "maitresse" s'est rapprochée. Très près. Il peut désormais observer en détail les traits de son visage. Il y a quelques minutes, elle faisait plus âgée qu'elle ne semble l'être réellement. Du moins, elle est clairement plus jeune que lui. Quel âge exactement ? Il ne saurait dire. Elle dégage une étrange aura, aussi bestiale qu'énigmatique. Son teint est plus blême encore que le sien, mais tandis qu'à lui, il donne un air maladif, celui de l'étrangère tient plus de la porcelaine. Qu'est-ce que... A mesure qu'elle parle, ses lèvres se retroussent sur des canines... pointues. Son cerveau commence à connecter le sang ruisselant le long de sa gorge et ses iris anormalement colorées à cette particularité. Son alter, serait-ce donc... ?

Il ne cherche pas à approfondir cette idée. Elle ne fait que le conforter dans son intention première : parvenir à lui faire boire son sang.

"Comment compte tu faire plaisir à ta maîtresse ?"

La distance qui les sépare se réduit un peu plus. Une telle proximité physique... Il n'en a plus l'habitude. Hormis dans un contexte de combat. Voilà pourquoi il ne bronche pas, ni ne s'effondre psychologiquement. Cette conversation est une lutte à ses yeux. Ou un jeu, peut-être. Qui sait ?

La main qui saisit son menton le force à relever la tête. Le genou posé sur la chaise, entre ses jambes, l'empêche de se dérober à son emprise. Leurs visages ne sont plus qu'à quelques centimètres l'un de l'autre. Son sourire s'élargit, provocateur. Le regard plein d'aplomb, rivé dans le sien, il comble cet espace et effleure brièvement de ses lèvres celles de l'inconnue. Elle veut flirter ? Flirtons.

"C'était une proposition sérieuse."

Il arque un sourcil empli de sous-entendus, désignant rapidement son épaule d'un coin de l’œil.

"Tu ne me crois pas ?"

Il consacre tous ses efforts à combattre un énième vertige tout en ne laissant rien paraitre. Les mouvements qu'il fait, même s'il sait que c'est son cerveau qui les a ordonnés, commencent à lui paraitre étrangers, comme s'ils se dissociaient de lui. Conséquence de son alter. Ça ne devrait pas être problématique à cette échelle. Tant que ça ne s'aggrave pas. Il ne tique pas.

"Quant à ces hommes... C'est ça de vivre la nuit. Les prédateurs rôdent."

Il ne précise pas qui d'entre eux étaient les proies et le chasseur. Son sourire en coin découvre ses dents, se fait carnassier. Même s'il est vrai qu'eux ont attaqué les premiers, elle ne le sait pas. Et cela ne signifie pas qu'ils étaient les véritables menaces, à cet instant.

"Et toi, maitresse ? Que veux-tu ?

By Anthraël



avatar
Messages : 45
Disponible en RP : [3/4]
Double-compte : Eito Nakajima

Fiche de Pouvoir
Grade: 23
Année et Classe:
Alter: Kit Kat
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 13 Aoû - 19:28

ft. Akiro Kaedo

Une sombre nuit dans les profondeurs de Musutafu, où deux êtres sont sur le point, sans le savoir, de subir l'extase que l'autre peut procurer.

Les ténèbres sont la vérité de ce monde

Les lèvres de l'homme effleuraient les miennes, indiquant par ailleurs qu'il n'avait nullement abandonné et qu'il continuait de se jouer de moi au fond, et jouant mon jeu. Parfait, c'est ce que je voulais, il est plus marrant de briser les proies qui pensent encore avoir de l'espoir de fuir… Le désespoir au moment de la réalisation ne rend la chose que plus excitante !

Quand il me montra son épaule une nouvelle fois, en me disant que c'était une proposition sérieuse, mon regard se plissa un instant… Non par la joie d'avoir un homme qui se soumettait à ma morsure et qui n'attendait que ça, mais l'inverse. Un… honnête… citoyen qui aurait agit ainsi, je n'aurais pas hésité une seule seconde avant de lui sauter dessus. Mais lui… Je n'ai pas oublié dans quel état qu'il avait mis les trois autres. Soif de sang peut-être, mais je ne suis pas une créature sans intelligence, je sais contrôler mes pulsions quand la situation le demande… Et dans ce cas, quelque chose me dit que le mordre tout de suite n'est pas une bonne idée. Il prépare peut-être quelque chose, et je dois découvrir quoi.

Alors qu'il disait que vivre de nuit était dangereux, ce qui est le cas seulement pour les humains, mais pas les créatures de mon espèce, je donnais un coup de langue sur la joue de ce dernier avant de m'écarter et de retourner doucement vers le comptoir, le laissant finir sa phrase et sa question… Ce que je veux ? Il a une partie de la réponse, il semble suffisamment intelligent pour s'en rendre compte, mais ce n'est pas tout, j'ai besoin de savoir s'il ferrait un membre idéal pour la Ligue… Mais j'allais devoir le faire parler. Et si je découvre sa version de l'histoire, ça déterminera ce que je fais de lui. S'il a été surpris et à vaincu les trois, mais fini dans cet état, il peut être un membre intéressant pour la ligue. À l'inverse, si c'est lui qui a lancé l'attaque… Au moins il fera un bon frigo pour les mois à venir.

Enfin, alors que j'arrivais finalement au niveau du comptoir, je lançais le couteau, avec ma force de vampire, vers lui, frôlant l'épaule qui me montrait avec mon jet. Celui-ci toucha la fabrique de son vêtement, laissant couler légèrement le sang de ma proie, alors que le couteau lui s'enfonçait profondément dans le mur. Le sang semblait des plus habituelles cependant… Restons quand même sur nos gardes.

- Tu sais d'ores et déjà ce que je veux… En partie, ma proie.

Je fis une légèrement pose dans mon discours, passant ma main dans mes cheveux, les gorgeant légèrement de sang, alors que la lèvre passait sur ma lèvre inférieure.

- Mais nous ne sommes nullement pressées, n'est-ce pas ? Nous avons toute la nuit pour nous tenir compagnie, et profiter du repas que tu promets à mon palais…

Je m'approchais de nous de lui, puis sautai sur ses cuisses pour m'asseoir sur lui, passant un bras autour de son cou. Je plantais mon regard dans le sien, ne le quittant pas un instant. Faisons la discussion pour le moment.

- Alors dis-moi, comment tu t'es débarrassé d'eux, quel est ton secret ? Je n'ai vu que très peu de blessure sur eux… Trop peu pour être la cause de leur convalescence… Non… Un contrôle de l'esprit peut-être ? Un dans l'école des héros possède un alter du genre… Enfin, ce qui m'intéresse surtout est… Que penses-tu du monde, toi qui vis dans les mêmes ténèbres que moi ?

J'approchais mes lèvres de son cou, sans pour autant le mordre, voulant m'amuser de ses réactions.

- Aimes-tu vivre ainsi ? Caché dans ce monde ? Tu ne sembles pas du type très social, du moins dans ce que la société appelle normale, peu importe ce que ça veut dire. Tu sembles plus être de mon type… Alors je me demande, si tu es du type de personne que je suis… Penses-tu comme moi ? Éclaire donc ma lanterne, Sanzu… C'est. Un. Ordre. De. Ta. Maî. Tresse. ~

Je commençais à jouer avec le sang qui coulait de son épaule, laissant mes doigts trempés dans son nectar de vie, m'amusant même à peindre les vêtements de ma proie de son propre sang.

avatar
Messages : 111
Disponible en RP : 2/5 : (Clyde & Sumi)
Double-compte : Kiaria Iekami - Dawn Truesdale - Natsuki Airi

Fiche de Pouvoir
Grade: 26
Année et Classe: Ancienne 3-A
Alter: Sang de Lilith
Voir le profil de l'utilisateur

_____________




Thème de Carmilla, feu Akano Shinzui

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Autres endroits-