Logo My Hero Academia

Nous sommes actuellement en été, au mois de Septembre

Membre du Mois

Coup de coeur

Coup de coeur My Hero Academia

Les dernières rumeurs

- Alors qu'il exécutait son stage, un élève a été retrouvé carbonisé parmi les décombres. Bien que sous le choc, la police a continué à mener une enquête formelle sur les faits entourant l'équipe de leur maître de stage, Blazing Eye. (Event 2)
- Les malfaiteurs ont été arrêtés durant leurs assauts. Il s'agirait des non moins fameux M.Compress et de ce que les journaux ont nommé "le Démon souriant". (Event 2)
-
- Un vilain aurait attaqué un hôpital, mais aurait été maîtrisé par une patiente de ce même hôpital, bravo à elle !
- Il paraitrait qu'un intrus aurait infiltré l'école des héros pour voler un panier-repas. La crédibilité en prend un coup...
- Le dimanche, on déconseille d'entrer dans les parcs! Attention, les chiens mordent sans raison! (Rumeur d'août)
- Des bruits suspect se sont fait entendre au niveau du port. La police a retrouvé de nombreuses traces de sang mais aucun cadavre ... et des poils de loup. L'analyse de ces derniers n'a encore rien donné. La police soupçonne un lien avec une autre tuerie en centre ville.

14 Heros | 36 Elèves | 12 Ligue des vilains | 10 Vilains | 05 Civils

Notre Histoire

Année 2045. 80% de la population a développé des pouvoirs surnaturels, surnommés Alter. Certains les utilisèrent pour semer le chaos, détruire ou réaliser des activités illégales.
D'autres, à l'inverse, utilisèrent leurs nouvelles capacités pour sauver la veuve et l'orphelin, rendant réel le métier autrefois fantasmé de Super-héros, qui devint, au fur et à mesure, une activité reconnue par l'état. C'est ainsi que des écoles se spécialisèrent dans l'éducation de nouveaux justiciers, prêts à affronter ceux bravant la loi : les vilains. La suite

Nouveautés

11/12 Recensement de décembre, sondages sur le contexte et le tournoi inter-forum ! Consulter
27/06 Bienvenue à Sumi, Kiaria et Chikara dans le staff ! Consulter
25/05 Le groupe "élève" est à nouveau ouvert. Consulter
23/03 Les rumeurs ont été mises à jour ! D'autres informations à suivre ! Consulter
22/03 Le deuxième event est officiellement terminé ! Voici la nouvelle intrigue de votre forum ! Consulter
26/02 Installation du nouveau design de My Hero Academia RPG, ainsi que d'autres petites nouveautées !Consulter
03/12 Un nouvel event débutera très prochainement ! Tenez vous au courant ! Consulter

02/12 Recensement de décembre. Consulter

03/10 Mise en place de la chronologie du forum. Consulter

19/11 Mise en place d'une aide au fair-play. Consulter

12/11 Plusieurs mises à jours ont été effectués sur le forum. Consulter

07/11 Fin du premier event & recrutement terminé !

18/09 Le premier event de MHA est lancé ! Consulter

21/08 Annonce sur les nouveautés ! Consulter

21/08 Nouvelle page d'accueil !

Prédéfinis


David & Goliath

 :: Musutafu :: Autres endroits :: Périphérie Sud Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 21 Aoû - 18:35
Un homme armé était face à un groupe de cinq personnes, à genoux ayant leurs mains sur leurs têtes et les yeux baissés. Leur tortionnaire braillait des menaces tout en agitant son arme. Plus loin, des basket blanches striées de bandes noire foulaient le sol à une vitesse impressionnant. Une goutte noire décorait le côté gauche de chacune des chaussures. La seconde d’après, l’héroïne Don’t Panic élançait son pied-droit vers le vilain. Ce dernier tourna sur lui-même dans les airs avant de douloureusement s’écraser au sol et de lâcher son arme. La jeune Sumi Sonohara, posa un pied sur le vilain, sous les acclamations de ceux qu’elle venait de sauver et tout en s’appuyant sur sa cuisse, elle leva un pouce en l’air.

-Avec mes InkShoes, moi, Don’t Panic de l’agence Scarecrow, arrive toujours à temps pour sauver les innocents !

L’héroïne venait de clamer cette phrase avec fierté, en arborant un sourire confiant. Elle se redressa, le pied toujours posé sur le vilain et pointa son doigt droit devant elle.

-Alors, vous aussi choisissez CustomShoes pour toujours être adapté à la situation !
-Et… Coupez ! Elle est bonne ! Et fin de tournage, bravo à tous !

Le réalisateur s’était relevé de l’écran qui retransmettait l’image de la caméra en applaudissant tout le monde. Des cris de joies et d’autre applaudissements suivirent. Sumi releva aussitôt son pied et se pencha vers le cascadeur, s’assurant de son état. L’homme la rassura et la gratifia d’un sourire, heureux d’en avoir fini avec le tournage de cette publicité. Les deux acteurs se saluèrent respectueusement et se quittèrent. Sumi se tourna vers l’équipe de tournage qui commençait d’ores et déjà à démonter les projecteurs. Derrière elle, les accessoiristes récupéraient les costumes et accompagnaient les figurants pour les démaquiller tout en s’assurant que le fond vert était en bon état. Sumi repéra assez vite l’agent de son agence de héros se dirigeait vers elle.

-Monsieur Sujime ! Comment vous m’avez trouvé ?
-Parfaite ! Tiens, Sumi, tu l’as bien mérité ! Grâce à toi, on peut donner une image plus moderne et sympathique de l’agence, j’ai vraiment hâte que tu nous rejoignes pour de bon !
-Oh merci ! J’ai vraiment hâte aussi, et pas seulement pour l’augmentation du salaire !

Les deux personnes se mirent à rire suite à la petite blague de Sumi qui n’en était pas vraiment une. Sujime s’éclipsa assez vite, laissant Sumi seule avec le chèque qu’il lui avait remis à l’instant. La jeune fille trépignait d’excitation rien qu’à voir le montant de son tout nouveau salaire. Elle s’empressa de prendre une photo pour l’envoyer à Yumi et Yukishiro. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’elle se rendit compte qu’elle avait un message de son mentor.

« Sumi, j’ai l’adresse de l’église dont tu m’as parlée. Je te la mets en pièces jointe. Bon courage pour le tournage d’aujourd’hui ! »


En voyant cela, son attention se détourna assez vite du chèque -bien qu’elle prît la peine d’envoyer la photo. Elle écrivit un autre message à son mentor pour le remercier et fila dans les vestiaires se changer. Depuis quelque temps, Sumi avait commencé à tenter de chercher sa camarade et amie, Akano. Qui avait disparu depuis un certain temps. En se renseignant un peu, elle avait appris le nom de l’église dans laquelle la jeune fille s’était réfugiée lorsqu’elle avait fugué dans sa jeunesse. Et maintenant elle avait l’adresse.

S’il y a bien un endroit où je peux retrouver Akano, c'est là-bas !

Quelques instants plus tard, elle sortit de l’immeuble dans lequel le tournage s’était effectué. Vêtu d’un ample sweat à capuche rose qui dessinait l’impressionnante courbe de ses épaules et dont la capuche était prolongée par des oreilles de lapin. Dessous, le col d’un tee-shirt bleu était visible. En guise de pantalon, elle arborait un jean délavé épousant bien la forme de ses muscles et conformément à son contrat avec CustomShoes, elle portait ses sublimes et géniales InkShoes. Elle avait aussi attaché sa frange avec sa barrette fétiche. C’est mieux pour voir où on marche. Elle traîna sa valise aux couleurs de son agence jusqu’à la voiture de Sugime et la lui confia. Ils se saluèrent une ultime fois et Sumi tourna les talons pour s’engouffrer dans une bouche de métro non loin.

Tout en attendant le train, elle consulta son application de géolocalisation et y entra l’adresse de l’église. Ce n’était pas très loin, mais ça lui prendrait bien une demi-heure avec les changements de transport. J’espère que je vais arriver avant la nuit, histoire qui si elle est vraiment là-bas, je ne la manque pas. Il était déjà dix-huit heures, l’alchimiste d’encre allait devoir se hâter.

Une demi-heure et une brique de jus d’orange plus tard, Sumi compressa la dîtes brique avant de la jeter dans une poubelle, en face de l’église.

Il n’y avait pas beaucoup d’églises chrétiennes au japon. De plus Sumi, ne s’était que rarement intéressée aux religions occidentales, alors, ce genre d’endroit était tout nouveau pour elle. Elle pénétra timidement dans l’enceinte de l’église, traversant la petite allée qui la mena jusqu’aux portes massives du bâtiment religieux.

Sumi les poussa lentement pour pénétrer dans la salle de prière. Wow, c’est… Religieux… Je présume ? La salle était relativement ample et fraîche. Un frisson parcourut l’haltérophile frileuse qui ne regretta pas d’avoir emmené son sweat avec elle en plein mois de septembre. Les vitraux et la fin de soirée rendaient la salle relativement sombre. Ne sachant pas tellement où se mettre, Sumi avança d’un pas timide pour finalement arriver jusqu’aux bancs.

-Euuuuh… Y a quelqu’un ? Akano ?

Sumi parlait d’une voix relativement incertaine. Comme si elle avait peur de déranger. Mais il lui démangeait de revoir sa camarade qui avait disparu depuis trop longtemps à son goût, alors c’était un sacrifice nécessaire.
avatar
Messages : 327
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 24
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Griffin Riders:
 
THEMES DE SUMI "The best" SONOHARA:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 22 Aoû - 12:05
ft.
Sonohara
Sumi
David & Goliath
Mon regard se posait sur le réveil qui été posé sur la table de chevet, à côté de mon lit, dans la chambre dans laquelle j'hébergeais, alors que le seul rayon de soleil qui entrait dans la chambre se faisait de plus en plus léger, commençant à laisser place à la lune. Dix-huit heures quatre. J'avais terminé mon service à l'église, et je commençais donc à me changer, enlevant la tenue de prêtresse que je portais habituellement en journée, vu que je séjournais à l'église, pour me glisser sous la douche et me laver avant mes sorties nocturnes, le même rituel que chaque soir. Ma main saisie le pommeau d'eau froide et l'ouvre, laissant le liquide transparent de tomber sur la peau, nullement gênée par la température de l'eau.

Alors que l'eau glissait sur mon corps pour finir à mes pieds, je fermais les yeux, me remémorant la dernière nuit. On avait fait un beau massacre, Sasori, Aaron… Et même Satsuki, le loup, même s'il n'a fait que se cacher dans le manteau de son maître. C'était une belle nuit, et j'espérai que ce soir elle ne soit pas différente, même si j'ai peur qu'elle ne soit que monotone. Peut-être que je trouverais une ou deux personnes à purger, qui sait ?

Je fermais l'eau, et sortais de la douche, pris la serviette à mes côtés et m'essuyai. Je fermais l'eau, et sortais de la douche, pris la serviette à mes côtés et m'essuyai. J'observais ma tenue, mon ancienne tenue que je m'étais de moins en moins, encore nue, pendant un instant.

Enfin, tenue de civil… C'était en partie vrai. C'était une variante de la tenue d'héroïne que je portais à l'époque, remanié pour pouvoir me fondre en civil. La tenue consistait en une première couche noir, une veste courte qui recouvrait la moitié de mon ventre, laissant visible le tatouage qui ornait désormais ma poitrine. Son bas était un pantalon découpé. La jambe droite était encore entièrement recouverte, mais la jambe gauche avait disparu, laissant place à un collant qui m'arrivait au-dessus du genou, laissant, encore une fois, un autre de mes tatouages, tous de couleur rouge au passage, visible aux yeux des autres. Les bottes, toujours aussi noires, bien qu'ornée d'une couleur qui faisait penser à de l'or, se mariait bien avec le reste de cette couche.

Sans perdre une minute de plus, je m'habillais, puis je regardais le reste de la tenue… Réfléchissant a si je la mettais ou pas. Deux ceintures écarlate et or, ainsi qu'une longue veste blanche légèrement brûlés sur le bas du tissu et des mitaines… Je finis par les mettre, puis me regarder dans un miroir, qui à l'inverse des nombreuses croyances, reflète évidemment mon apparence.

J'eus un sourire moqueur quand je vis le résultat… Loin de ma tenue héroïque que j'avais à une époque, et pourtant si proche. Mais peut-être que ce sont mes yeux, qui sont devenues bien plus froid, bien loin de ce que j'avais quand j'étais encore une naïve fille qui pensait pouvoir changer le monde en jouant la carte des héros, qui donnait cette impression de séparation avec mon ancien moi. Ça, et mes cheveux bien plus long et sauvage qu'auparavant. Enfin, ça importait peu, cette vie était derrière moi désormais… Désormais, cette tenue donnait plus l'impression d'avoir affaire à une délinquante qu'autres choses.

Je tournais finalement les talons, et un petit coup d’œil vers l'heure m'indiquait qu'il était bientôt la demi-heure. C'est l'heure idéale pour commencer à sortir en ville, dans cette période de l'année, le soleil commençait à se coucher vers cette heure. Je sortais de ma chambre, fermant la porte derrière moi, et sortait dans la cour intérieure de l'église, un endroit que seuls quelques personnes y ont accès, entre autres les prêtres et les sœurs qui vivent ici. La cour était silencieuse, ils étaient probablement tous occupés, j'en profitais donc pour m’éclipser discrètement.

J'empruntais la porte qui menait à la salle des prières, le lieu le plus fréquenté de l'église, et alors que je me dirigeais dans l'aile principale, j'entendis une voix, qui résonna dans toute la pièce, dû au silence qui régnait à cette heure, et la composition des murs… Une voix, que je n'ai pas entendue depuis quelques mois désormais. Cela m'arrêta dans mes pas silencieux, encore caché par un mur, mais sachant pertinemment qu'elle était là. Sumi… Cette voix ne me trompe pas…

Instinctivement, mon regard se fit plus meurtrier, alors que mon poing droit se serrait.
C'est seulement après tout ces mois que quelqu'un daigne de se montrer ? On a pleuré la mort de ce gamin à tout bout de champ, mais moi, j'ai été oublié. Pourtant, je ne pensais pas être si dure à trouver… Cependant, je pris une grande inspiration, décontractant mes muscles et adoucissant mon regard. Elle était une étudiante, une future héroïne, et une cible pour moi. Non pas pour la croisade divine, mais personnelle. Cependant, tuer celle-ci ici n'est pas une bonne idée, je ne veux pas faire ça dans ce lieu sacré.

Enfin, j'avançais dans la salle principale, désormais visible à Sumi qui devait au moins pouvoir une forme se dégager de l'ombre, mais surtout entendre les bruits de pas, que je ne camouflais pas, pas cette fois. Mon regard, ambré dans la pénombre, était braqué sur la jeune femme, qui n'avait clairement pas l'air à l'aise dans cet environnement. J'arrivais enfin dans le couloir central formé par les bancs, si proche, pourtant si loin de Sumi. Elle était baignée par la faible lumière des vitraux et de la porte, alors que moi, j'étais plongé dans les ténèbres au pied de la statue, les bougies éteintes exceptionnellement en ce jour.

Je me contentais de la regarder un temps, la regarder… Elle n'avait pas changé physiquement, et je n'ai pas trop d'espoir qu'elle est changée mentalement… Mais ce n'est pas plus mal, ça ne rendra que plus facile sa mort. Cependant, après de longues secondes de silence, ma voix s'élevait enfin, résonnant légèrement dans la bâtisse.

- Ils vous en aura fallu du temps, pour me retrouver… Quatre mois pour être précis, alors que je ne me cachais pas particulièrement. Pas étonnant que la Ligue des Vilains arrivent à faire ce qu'ils veulent, avec de telles capacités de recherche… Enfin, dis-moi, que me veux-tu, Sumi, pour venir me trouver après tout ce temps ?


Mon ton était acide, au point qu'il pourrait décoller le tapis peint des murs, s'ils en possédaient. Malgré tout mes efforts, je ne pouvais contenir cette haine et dégoût qui me prenait. Mais est-ce que ça pouvait être autrement ? Ils m'avaient tous trahis, aussi bien les héros que les soi-disant innocents qu'ils protègent… Non, ils ont trahi une femme morte, Akano Shinzui. Elle n'existe plus désormais, et tout ça, c'est de leur faute.

Mais n'existe t'elle réellement plus?
avatar
Messages : 111
Disponible en RP : 2/5 : (Clyde & Sumi)
Double-compte : Kiaria Iekami - Dawn Truesdale - Natsuki Airi

Fiche de Pouvoir
Grade: 26
Année et Classe: Ancienne 3-A
Alter: Sang de Lilith
Voir le profil de l'utilisateur

_____________




Thème de Carmilla, feu Akano Shinzui

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 23 Aoû - 13:32
Sumi avait tressailli en entendant des pas raisonner dans l’ample salle de prière. Lorsqu’une silhouette se détacha de l’ombre, le cœur de la jeune alchimiste d’encre bondit. Son esprit était plein de ces histoires macabres qu’elle pouvait voir dans ses différents mangas et jeux d’horreurs favoris. Ma connaissance de la chrétienté se limite aux esprits et tout ça, donc j’ai le droit d’avoir peur, okay ?! Pendant qu’elle discutait avec un potentiel lecteur de son esprit, elle analysait également la silhouette. Tentant de savoir si c’était celle de la personne qu’elle cherchait.

Et lorsqu’une voix brisa le silence de la pièce, Sumi poussa un soupire de soulagement en reconnaissant celle d’Akano. Mais le soulagement fut de courte durée. Les mots d’Akano étaient acerbes et reprocher à Sumi le temps qu’elle avait mis pour la retrouver. Déjà quatre mois ? L’alchimiste d’encre n’avait pas vu le temps passer. Il s’était passé trop de choses ces quatre derniers mois. Entre ces attaques de la Ligue, Yumi, les stages et encore Yumi.

Sumi passa une main sur son bras, le grattant compulsivement, gênée.

-J’ai pas vraiment vu le temps passer, il s’est passé pas mal de trucs ces derniers mois. Mais j’aurais peut-être dû faire autre chose que t’envoyer des messages. C’est vrai.

Qui sont restés sans réponse, mais bon, là n’est pas la question. L’expression gênée fut vite enfouie par Sumi qui se mit à sourire en s’approchant de son ancienne amie.

-Mais, finalement, je suis là ! Parce que tu m’as manquée, j’avoue. Mais juste un peu, hein !

Elle prenait un ton faussement fier, afin de détendre l’atmosphère. Elle en profita pour détailler son amie. Cette dernière avait bien changé, que ce soit au niveau de ses cheveux, de sa tenue ou de ces tatouages qui ornaient sa peau.

-Sympa le nouveau look ! C’est fou comme t’as toujours eu la classe !

Sumi commençait déjà à se sentir plus à l’aise. Elle parlait d’une manière plus enjouée et naturelle. Tout en posant ses mains sur ces hanches, elle adopta une posture plus décontractée et reprit la parole.

-Maintenant, qu’on est là, on peut se la jouer retrouvailles et parler de nos souvenirs ! Genre… De la première fois où on a discuté ?

Un an plus tôt, mai 2044

La tête enfouie entre ses bras et le crâne contre la surface froide de la table de la salle d’étude, Sumi se liquéfiait d’ennui. Sa seconde année à Yuei venait tout juste de débuter et, autant dire que ces résultats n’avaient jamais été aussi bancales. Même dans les matières physiques, elle ne faisait que le strict minimum. Ainsi, on lui imposait des cours supplémentaires, surchargeant son emploi du temps déjà copieux. Créant un cercle vicieux qui lui faisait perdre encore plus de motivation, ce qui entraînait davantage de cours supplémentaires. De plus, elle avait perdu sa voisine de chambre avec cette nouvelle année, cette dernière avait été diplômée et était partie à l’autre bout du japon. Les deux jeunes filles n’avaient pas gardé le contact.

Puis, il y avait sa famille. Cette dernière lui mettait une pression monstrueuse pour qu’elle fasse honneur à son nom et réussisse ses études haut-la-main. Tout ça avait l’effet inverse sur Sumi qui ne faisait que se décourager un peu plus. Il n’y avait que son cousin, Hiroko, qui lui donnait un peu de baume au cœur. Elle sortit d’ailleurs son portable pour consulter leur discussion. Après s’être plaint de la situation qu’elle était en train de vivre en ce moment auprès du garçon, elle reposa sa tête sur la table et ses yeux se fermèrent d’eux-mêmes.

Personne n’était là pour la surveiller, alors elle pouvait bien en profiter un peu. Et elle en profita tellement bien qu’elle n’entendit même pas la porte s’ouvrir.
avatar
Messages : 327
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 24
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Griffin Riders:
 
THEMES DE SUMI "The best" SONOHARA:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 23 Aoû - 16:47
ft.
Sonohara
Sumi
David & Goliath
Je l'écoutais donc donner ses excuses, qui ne signifiait plus rien pour moi, sur le fait que je n'ai jamais été recherché lors de ces quatre mois. Oui, occupés avec la Ligue, je veux bien le croire… Pourtant, quand ce gamin est mort, les réactions ne se sont pas faites attendre elle. Tout le monde est au courant qu'UA est devenue un internat suite à cet heureux accident, nous rendant la tâche que plus facile à vrai dire, pour nous la Ligue. Au fond, c'est juste parce que vous n'en aviez pas envie, de vous embarrasser avec une femme qui ne peut agir que la nuit…

Mon regard ne la quittait pas un instant, quand elle fit un pas en avant pour s'approcher de moi, qui lui répondait en restant de marbre et immobile. C'était peut-être pour le mieux actuellement, car je ne savais pas si je pourrais tenir ma volonté de l'étriper ici et maintenant, malgré le fait qu'on soit dans l'église si elle s'approche de trop près.

Un rictus sorti de ma bouche quand elle indiqua que je lui avais manqué. Bien sûr, et le temps que tu y es, tu es venue de donner ton sang aussi ? Bien sûr que non, c'est ridicule, je ne crois pas une seule seconde à tes paroles, cracheuse d'encre. Au moins, ton alter te correspond bien. Tu entaches la réputation des héros avec !

- Ce n'est pas réciproque.

Mes paroles étaient toujours aussi froides, bien qu'elle faisait mine d'outre-passer mes paroles, comme si elles ne les atteignaient pas… C'est une des choses que je déteste le plus chez elle… Je ne relevais pas un instant la remarque sur la tenue, inutile et qui n'était que pour essayer d’adoucir nos… Retrouvailles comme elle dit, pour plutôt me concentrer sur ces dernières paroles. C'était donc ça, tu voulais ressasser un passé qui existait plus, juste parce que tu en avais envie ? Toi et moi, on sait comment on s'est rencontré, en cette maudite nuit, quand j'étais qu'une faible qui refusait de voir son rôle dans cette vie… Un jour que j'aurais aimé qu'il n'existe jamais… Non. Non ça serait mentir, car sans elle, je n'aurais probablement pas vu la lumière et serais resté ignorante à ce que je suis, ce que je dois faire, et comment je dois vivre.

Alors un petit sourire apparus sur mon visage. Oui, finalement, souvenons en nous, de notre rencontre. Je dois la graver dans ma mémoire, pour me souvenir de celle qui fait partie du début de mon changement, et une des personnes que je dois remercier pour ce changement de vie. Je croisais les bras, la jugeant du regard malgré tout. Mais mon ton était plus neutre lui quand je repris la parole.

- Soit, si ça te permet de repartir aussi vite, remémorons-nous de notre première discussion…


Fin de deuxième année à UA, concours pour les licences héroïques


Je regardais le tableau de ceux qui avaient réussit à avoir la licence provisoire pour participer à la vie de héros en tant qu'étudiant… Évidemment, je n'y étais pas. Comment j'aurais pu gagner, dans un lieu en plein jour ?
Mon regard s'arrêta sur le portrait d'une de mes camarades de classe. Pourquoi elle, qui ne fait pas d'effort, à eu sa licence ?

C'est comme ça que ce monde me récompense, après tout mes efforts? Je ne veux qu'aider pourtant... Et prouver que je peux aussi être une héroïne.


Un an plus tôt, mai 2044


On était le soir, finalement. Malheureusement pour moi, ça voulait dire encore plus de cours, ou plus exactement, mes cours d'éducation physique et héroïque que je ne pouvais pas faire en journée. Disons que ça me servait comme heures pour faire mes devoirs, et revenir chez moi sans rien avoir à faire et ainsi pouvoir me coucher directement.

Je me dirigeais vers notre classe, la 2-A, pour me préparer pour l'entraînement avec un professeur. Il m'avait demandé de ramener des objets qu'il avait laissés dans un sac, qui allait me servir pour le cours spécial, alors qu'il commençait à préparer le terrain pour celui-ci… J'arrivais bien vite devant la salle, soupirant en ouvrant la porte. Qu'est-ce que j'aimerais pouvoir participer avec les autres aux cours physiques de la journée… Malheureusement, mon alter fait que le jour, je ne suis pas différente d'une sans alter, qui possède juste un bon niveau en ninjutsu et une bonne condition physique, rien de plus…

J'observais la salle qui n'était… Pas vide. Une personne, une élève vu l'uniforme, était affalée sur la table. Je la reconnais, elle. Sumi. Une fille à qui je n'ai jamais parlé, et je m'en porte très bien, je n'ai pas que ça à faire à sympathiser avec un cancre… Qui à pourtant tout ce qu'elle veut.

Sans un bruit, je passais à côté d'elle et récupéra le sac, et commença à partir de la salle avant qu'elle ne me remarque. Ni vue, ni connue, et aucun contact avec elle. C'était pour le mieux.
avatar
Messages : 111
Disponible en RP : 2/5 : (Clyde & Sumi)
Double-compte : Kiaria Iekami - Dawn Truesdale - Natsuki Airi

Fiche de Pouvoir
Grade: 26
Année et Classe: Ancienne 3-A
Alter: Sang de Lilith
Voir le profil de l'utilisateur

_____________




Thème de Carmilla, feu Akano Shinzui

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 23 Aoû - 18:53
Il est de notoriété publique que bénéficier d’un repos long et réparateur sur une surface aussi inconfortable qu’un bureau d’école est difficilement possible. Sumi maudissait souvent mère nature de ne pas l’avoir doté d’un alter lui permettant de concevoir des coussins ou des matière moelleuse et confortable à volonté.

Tout ça pour dire que son repos fut écourté par son matelas de fortune. Elle ouvrit un œil, encore un peu endormie, puis un autre. Elle distingua une silhouette qui traversa la salle. À la fois furtive et rapide, elle n’aurait jamais pu réveiller Sumi si cette dernière avait eu un véritable oreiller. Lorsque la silhouette passa le pas de la porte, Sumi se redressa, essuyant sans grande motivation, la bave qui lui avait coulé des lèvres pendant sa courte sieste et souffrant d’un léger engourdissement au niveau du crâne. Ses yeux étaient cependant rivés vers la porte depuis un certain temps.

C’était pas la vampire, là de suite ? C’est vrai qu’elle a cours de nuit. Des gens racontent qu’elle a besoin de sang pour activer son pouvoir et qu’un des profs de l’école lui fournit ceux de ses élèves en première année. Je crois que c’est des gars en administration. C’est un autre monde, cette filière. Ils sont en mode zombie toute l’année, mais dès qu’il y a un évènement un peu spécial, ils sont hyper propres sur eux et souriant.

Ça ne m’étonnerait pas que leurs profs leur fassent subir ça. Même si j’y crois moyen, ce serait bien que ce soit vrai. J’ai toujours rêvé d’étudier dans un lycée où ils se passent des trucs paranormaux ! Même si je pense que je ferais moins la fière si je le vivais.

De toute façon, c’est sûrement faux. Mais au cas où ce soit vrai, je vais quand même la suivre. Et en plus, ça doit la seule personne sur qui je sais pas grand-chose dans cette prison.


Tout en laissant ses pensées interpréter toutes les rumeurs qui tournaient autour de cette étudiante énigmatique, Sumi s’était levé, avait hissé son sac sur ses épaules et, elle et ses cernes d’un kilomètre s’étaient soustraites à son cours supplémentaire. De toute façon, le professeur la faisait attendre depuis vingt-minutes. Alors moisir dans cette salle en l’attendant et louper une occasion de faire chanter quelqu’un et donc de gagner de l’argent n’était pas envisageable.

Ainsi, elle se glissa lentement dans le couloir de l’école pour suivre la jeune fille. Une chance que ce dernier soit suffisamment grand, Sumi pouvait marcher à une allure respectable sans trop alerter sa camarade. Il fallait dire que la jeune fille n’était pas vraiment taillée pour la filature, mais plus la capture et l’interrogation d’un suspect. Et elle se voyait assez mal faire ça à sa camarade.

Disons que ce n’était pas très cordial.
avatar
Messages : 327
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 24
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Griffin Riders:
 
THEMES DE SUMI "The best" SONOHARA:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 24 Aoû - 13:28
ft.
Sonohara
Sumi
David & Goliath
Alors que je me dirigeais vers la sortie, pour rejoindre le professeur, j'ai cru entendre que quelqu'un me suivait. Il faut dire que mes sens, bien que loin derrière les alters spécialisés dans ces derniers, étaient quand même plus développé, suffisamment pour entendre les bruits de bas dans le silence du soir de l'école des héros. Je m'arrêtais donc au milieu du couloir, et lançant un regard en arrière. Juste léger, mais suffisamment pour dire qu'on était en train de me suivre. Je n'ai pas vu qui, mais je savais au fond de moi qui s'était, vu que j'avais rencontré une seule personne quand j'étais rentré dans le bâtiment.

Mais je repris mon chemin, ne prêtant pas plus d'attention à cette dernière. Ce n'était pas la peine, je n'avais rien à lui dire à elle. Une fille qui est héroïne que pour l'appât du gain fait partie des choses que je ne supporte pas après tout. Je risquerais de lui mettre mon poing dans la figure avant la fin de la conversation. Cependant, elle ne semblait pas vouloir me lâcher une seconde, ainsi, lorsque nous arrivions finalement dehors, alors que le soleil disparaissait pour laisser place à la lune, je m'arrêtais soudainement et me retournais comme un serpent qui attaque, plantant mon regard dans le sien. Je la regardais un temps, ne disant rien, laissant le silence parler de mon agacement pendant un temps, alors qu'elle était plongée dans les ténèbres du couloir encore éteint, les lumières n'étant pas encore allumées, et moi-même dans la lumière du soleil qui disparaissait petit à petit dans l'horizon, avant de prendre finalement la parole.

- Je sais que tu me suis, alors arrête de faire comme si tu étais une experte de la filature, car tu ne l'es clairement pas, et sort de là.

J'attendais qu'elle s’exécute, ou non, avant de continuer de parler, sachant pertinemment peu importe son choix qu'elle était là.

- Qu'est-ce que tu veux, toi ? J'ai des choses plus importantes à faire que de parler, alors accouche, et vite.

Le ton était froid, glacial. Si une autre personne qu'elle aurait été à sa place, et qui me connaissait suffisamment, elle aurait été choquée d'entendre une telle froideur dans mon ton, moi qui suis connu, malgré ma discrétion, pour être quelqu’un de très chaleureuse et passionnée… Peut-être trop, au point de ne pas apprécier cette fille qui n'était clairement pas ici dans la même optique que moi, c'était un rejet naturel.

Après tout, tout ce que j'ai essayé d'obtenir sans succès via moult d'effort…

Je croisais les bras et regardais sa silhouette, attendant les réponses de ma camarade de classe malgré moi, tapant du pied pour montrer mon impatience, après tout, j'avais un entraînement derrière, que j'attendais impatiemment, moi. Pas comme elle, qui ne faisait que dormir, même pendant ses cours supplémentaires. C'est désolant, je me demande comment UA peut accepter de tels comportements.

… Elle l'obtenait facilement sans rien faire.
avatar
Messages : 111
Disponible en RP : 2/5 : (Clyde & Sumi)
Double-compte : Kiaria Iekami - Dawn Truesdale - Natsuki Airi

Fiche de Pouvoir
Grade: 26
Année et Classe: Ancienne 3-A
Alter: Sang de Lilith
Voir le profil de l'utilisateur

_____________




Thème de Carmilla, feu Akano Shinzui

Revenir en haut Aller en bas
Sam 25 Aoû - 17:42
Sumi s’était figée en voyant la silhouette qu’elle filait se tourner vers elle sous la lueur des éclairages nocturnes de l’école. Elle songea qu’elle aurait dû s’en douter, elle était à Yuei. Là où les héros de demain étaient tous réunis. Certains avaient des alter permettant d’aiguiser leurs sens et d’autres travaillaient sans relâche pour être meilleur dans des domaines qui n’étaient pas les leurs, comme la vigilance. L’exact opposé de ce que Sumi faisait. De son côté, elle faisait son possible pour conserver son niveau, sans jamais le dépasser. À cette pensée, une seule question lui venait ; que faisait-elle ici ?

Mais visiblement, elle avait autre chose à faire que de penser à la raison du pourquoi du comment elle était ici. Soufflant du nez elle sortit de l’ombre, affrontant les mots acerbes de sa camarade. Les mains dans sa jupe d’uniforme, adoptant une posture nonchalante, elle répondit au ton froid de sa camarade avec le visage blasé qui lui collait à la face depuis la rentrée.

-Je m’ennuyais en attendant mon prof, j’t’ai vu dans la classe. Ma curiosité a pris le pas sur mon incroyable rigueur.

Le mot « incroyable » avait été dit avec une certaine ironie. Sumi se redressa, quittant son allure de bossue et se mit à offrir un sourire chaleureux à sa camarade.

-Sumi Sonohara, j’imagine que t’as pas trop retenu mon nom, Shinzui, du coup, je te le donne ! Je voulais juste te dire que comme on a parfois des cours en même temps, c’est mieux qu’on s’enten…
-Shinzui ! Pourquoi tu traînes ?

La voix forte et puissante du professeur avait raisonné depuis le gymnase. Sumi se rendit soudainement compte qu’elle retardait sa camarade plus que de raison. Mais la culpabilité allait vite laisser place à une déception sans précédent, qui s’amorça quand le professeur reprit la parole tout en sortant de l’ombre.

-Sonohara ? Qu’est-ce que tu fais là ? C’est demain ton cours supplémentaire.

Comme dit plus tôt, la déception envahit soudainement Sumi. Le corps de l’haltérophile se raidit et son visage se mua en une expression d’incompréhension.

-Mais étant donné tes notes et ton comportement, tu mériterais une centaine d’heures supplémentaire de plus. Alors… j’apprécie ton volontariat, ce sera plus pratique pour Shinzui d’avoir un adversaire qui est à… Son niveau.

Le professeur avait eu toute la peine de monde à prononcer ses derniers mots. Sumi ne put retenir son sourire face à ce qu’elle avait fait endurer à son professeur. Les premières années les plus teigneux atteignaient largement le niveau de l’étudiante en deuxième année, alors, une de ses camarades de classe la surclasserait sans mal. Et ça, Sumi et son professeur le savait. Cela dit, l’alchimiste d’encre n’avait pas envie de servir de punching-ball et de toute façon, elle n’était pas forcée d’être ici. Tout en haussant les épaules et en tournant les talons, elle lança une ultime phrase au héros.

-Mes cours sont demain, vous ne pouvez pas me forcer. Et de toute façon, j’ai pas d’encre avec moi pour utiliser mon alter. Amusez-vous bien !
-Ah… moi qui croyait qu’en tant qu’Haltérophile tu n’avais pas besoin de ton alter pour encaisser quelques coups. Ce n’est que de la gonflette, finalement.
-Pardon ?

Sumi avait subitement fait volte-face. Les sourcils froncés et les lèvres pincées par la colère. Elle détestait ce professeur, non seulement, parce qu’il l’avait pris en grippe, mais aussi parce qu’il ne cessait de remettre en question ses capacités d’haltérophiles. A cette époque, le plan d’avenir de la jeune Sonohara était relativement simple, rater ses études à UA et partir à l’étranger une fois sa majorité obtenue pour poursuivre sa carrière d’haltérophile là où elle l’avait laissé. Et peut-être, rencontrer une fille avec qui elle se marierait pour envoyer une carte à son grand-père pour le narguer. Bien qu’habituellement, elle parvenait à contrôler sa colère, il y a un moment où l’accumulation doit cesser.

-Si je tiens plus d’une dizaine de minutes contre Dracula, vous me lâcherez les basques, sensei ?

Elle avait volontairement accentué le dernier mot de sa phrase pour bien montrer son agressivité à son professeur qui afficha un sourire satisfait de sa provocation avant de tourner les talons, sans répondre au cancre, préparant déjà une nouvelle punition pour son insolence et son refus d’obtempérer. Sumi passa auprès d’Akano en lui glissant un sourire.

-Quand je te disais qu’on aurait des cours ensembles !

Une dizaine de minutes plus tard, Sumi était en survêtement de sport au milieu du terrain, face à sa camarade.

-Ne retiens pas tes coups, si tu peux me briser un ou deux os, ça me fera une dispense pour trois bons mois.

Elle gratifia Akano d’un sourire avant de se mettre en garde.
avatar
Messages : 327
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 24
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Griffin Riders:
 
THEMES DE SUMI "The best" SONOHARA:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 26 Aoû - 15:12
ft.
Sonohara
Sumi
David & Goliath
Je plissais les yeux devant les présentations de Sumi. J'avais quand même retenu son nom, pour qui elle me prenait. Ça faisait quand même un an qu'on était dans la même classe, mais si tu voulais tant à être dans mon groupe restreint d'amis, tu as qu'à être plus digne d'être une héroïne, je n'ai pas l'attention de faire amie-amie avec une fille qui ne possède pas une once d'héroïsme en elle. Tout son être cri qu'elle en a que faire de cet endroit…

Avant que je puisse lui répondre cependant, ou même qu'elle n'est eut le temps de finir sa phrase, la voix du professeur, qui venait du gymnase, me fit tourner la tête dans sa direction. Et voilà, avec ses bêtises et sa curiosité, j'étais en retard. Je soupirais d'ailleurs en mettant deux de mes doigts sur mon front, avant de regarder le professeur arrivé, qui adressait directement la parole à Sumi.

Cette dernière avait des cours supplémentaires, bien évidemment, c'était maintenant une chose connue dans notre classe, tout comme le fait qu'elle ne retient que ce qu'elle veut retenir… D'ailleurs, le visage qu'elle tirait désormais montrait clairement qu'elle ne comprenait pas…

Mais quand le professeur termina sa phrase, je me tournais vers lui, alors qu'il indiquait qu'elle allait être mon partenaire pour la soirée. Alors ça, c'était la meilleure ! C'est avec des professeurs que je veux m'entraîner, pas un cancre incapable d'avoir plus de la moyenne dans toutes les matières qu'elle possède ! Je vais régresser avec elle, au lieu de m'améliorer… Dans le meilleur des cas, je ne vais rien apprendre…

Par chance, relâchant un soupir quand je la vis faire ça, ma camarade de classe commençait à faire demi-tour, pour ne pas participer à l'entraînement, tout en disant qu'elle n'y était pas contrainte, ce qui me rassura. J'allais avoir un entraînement habituel… Jusqu'à ce que le professeur ouvre de nouveau sa bouche pour provoquer Sumi. À ses mots, mes sourcils se froncèrent envers le professeur. Il était un gamin ou quoi, pour provoquer la jeune fille ainsi ? Si elle ne veut pas participer, il n'a qu'à la laisser partir, et se faire renvoyer dans quelques mois pour incompétences et manque de volonté à devenir héroïne, on était à UA, pas un lycée lambda bon sang… Mais il semblerait qu'il ait touché le nerf sensible de la jeune fille, vu qu'elle vite toute de suite volte-face pour confronter les paroles du professeur. J'avais presque envie de me facepalm, et de demander l'arrête de l'entraînement, ne voulant pas gérer avec les deux, quand un mot sorti de la bouche de Sumi…

Dracula… Je me mordais la lèvre de colère quand j'entendis ce nom.
Bien sûr que je le connaissais, j'avais fait des études intensives sur tout ce qui était lié de près ou de loin à ma condition de vampirisme, que je considérais comme un calvaire, qui me forçais à vivre en décalé… Mais je n'en reste pas moins humaine, et je refuse de boire le sang humain venant de ces derniers… Je ne suis pas un monstre… Comparé à ce que tous veulent croire !

Le regard qui observait le sol, alors que les deux partaient vers le gymnase, sans que Sumi vienne me dire qu'on aurait des cours ensembles, ce qu'on avait depuis un an, mais ce n'est pas grave, passons, je lui répondis sur le ton froid qui ne m'avais pas quitté depuis tout à l'heure.

- Je ferrais en sorte que ce soit le dernier.

Puis je la laissais partir devant, avant de suivre le mouvement, entrant dans le gymnase, et moi-même étant déjà prête, j'attendais que Sumi se change, les bras croisés, au milieu de la salle. Quand elle fût enfin prête, elle ne pouvait pas s'empêcher de sourire niaisement, en me demandant de lui briser deux trois os pour qu'elle puisse avoir une dispense. Ridicule, je vais lui briser les os, mais elle n'aura aucune dispense, vu que Recovery Girl est là pour cela justement. Tout ce qu'elle traînerait, ce sont les souvenirs de douleur quand elle sera au sol. Je me mettais moi-même en garde, dardant mon regard vers elle.

- Ne pense pas que tout ira dans ton sens…

Je sais que c'était mal au fond, de laisser ma colère exploser ainsi, mais je devais la laisser sortir, et personne m'en voudra que c'est sur elle que je laisse libre court à mon exaspération interne. Je lutte depuis un an pour qu'on me considère non pas comme une vampire et mais une humaine, mais en vain, sa remarque précédente est la preuve que ce que j'essaye de faire comprendre ne rentre pas dans l'esprit des gens…

Dès que le professeur nous donna l'autorisation de commencer le combat, je n'attendais pas une seconde. Consumant du sang en moi, je m'élançais avec une vitesse bien supérieure à la moyenne humaine, aidée en plus par mon agilité naturel de mon corps et de mon entraînement en ninjutsu, pour commencer à tester les réactions de mon adversaire de la soirée. J’enchaînais ici donc des coups rapides, venant de différentes directions, pour voir comment la fille se débrouillait, aussi bien pour résister à des coups d'une puissance normale… Enfin pour peu que des héros ont une force de frappe normale, même sans alter, mais surtout à une vitesse qu'elle ne devrait normalement pas arriver à suivre.

Le jeu ne faisait que commencer, et j'allais m'assurer qu'elle ne veuille plus jamais jouer après ça.
avatar
Messages : 111
Disponible en RP : 2/5 : (Clyde & Sumi)
Double-compte : Kiaria Iekami - Dawn Truesdale - Natsuki Airi

Fiche de Pouvoir
Grade: 26
Année et Classe: Ancienne 3-A
Alter: Sang de Lilith
Voir le profil de l'utilisateur

_____________




Thème de Carmilla, feu Akano Shinzui

Revenir en haut Aller en bas
Dim 26 Aoû - 19:36
Les coups pleuvaient, c’était le moins qu’on puisse dire. Akano avait chargé sur Sumi à une vitesse ahurissante. Ce qui n’avait pas manqué de surprendre l’alchimiste d’encre. Sa première erreur fut de parer les premiers coups tout en reculant de quelques pas. S’il y avait bien une chose que la jeune fille avait travaillé, c’était son style de combat, qui à l’image d’elle-même, exigeait dans un premier temps de restait statique. Surtout contre un adversaire qui la surclassait en termes de vitesse.

Pour sa faute, Sumi subit donc un coup dans les côtes et un autre au niveau de l’épaule qui la firent hoqueter de douleur. Mais au moins, ses appuis étaient redevenus solides. Le but était maintenant de ne bouger que la partie supérieure de son corps. Étant donné que les capacités d’analyse de la brune laissaient à désirer, elle fit en sorte de bander l’ensemble de ses muscles. Contractant parfois un peu plus les zones où elles voyaient le coup arriver.

Elle parait essentiellement avec ses bras et ne faisait des mouvements de jambes que lorsque sa camarade tentait d’agresser ses flancs. Pour toujours lui faire face et avoir un contact visuel avec elle. Lorsque parer n’était pas possible, la jeune Sonohara se contentait d’encaisser. Elle ne cherchait pas à riposter. Songeant qu’elle s’exposerait davantage aux coups de la fille de la nuit. Lors d’un pas de côtés pour continuer de faire face à Akano, les lèvres de Sumi s’entrouvrirent.

-T’es pas… Très… Lo… cace !

Ses mots étaient entrecoupés par sa respiration haletante et quelques râles de douleur.

-On joue à… Info… Intox ? Hurgh.

Elle venait de subir un sale coup au niveau d’un de ces flancs. Si sa couche de muscle avait absorbé le plus gros de l’impact, la vitesse d’Akano avait empêché l’haltérophile de suffisamment contracter ses muscles et ainsi, d’encaisser convenablement.

-J’aime pas… le… calme… dans un combat !

A ces mots, elle plia son genou pour faire avancer son torse et ainsi, repousser légèrement un coup qu’elle venait de parer. La jeune fille avait bien compris que sa camarade ne la portait pas dans son cœur. Après tout, c’était logique quand on colportait des rumeurs et arnaquait ses camarades de classe. Ainsi, Sumi tentait de provoquer sa camarade et de la pousser à faire plus d’erreurs en lui parlant. Et si en plus, elle pouvait penser à autre chose qu’à la douleur.

Un puissant coup au visage coupa court à son monologue intérieur. Le coup l’ayant déstabilisé, Sumi fit trois pas en arrière pour se remettre immédiatement en garde. De sa lèvre tuméfiée, elle sentait quelque chose couler. Du sang. Mais contrairement à ce qu’on aurait pu penser, la jeune fille laissa le liquide vermeil couler le long de son menton pour qu’une goutte aille s’écraser contre le sol. Elle était curieuse de savoir si Akano avait aussi la Faim dans son « starter-pack vampirisme ».

-Je commence, du coup. T’es la deuxième personne à me péter cette lèvre.

C’était sa lèvre inférieure qui avait été blessée. Le coup avait plaqué sa lèvre contre ses dents, ce qui avait provoqué le saignement. Le visage déformé par un spasme de douleur, Sumi passa rapidement le bout de sa langue sur l’endroit de sa plaie, pour en éponger le sang.
avatar
Messages : 327
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 24
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Griffin Riders:
 
THEMES DE SUMI "The best" SONOHARA:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 27 Aoû - 18:46
ft.
Sonohara
Sumi
David & Goliath
Très vite, le combat était dans un sens unilatéral, et pourtant je n'avais pas encore utilisé toute ma puissance. Pourtant, malgré sa constitution que son corps renvoie, on attendrait à plus de résistance d'elle… Peut-être que le professeur avait raison au fond, et qu'elle ne faisait que de la gonflette. Ou peut-être qu'elle se laisse tellement aller que de simple coups suffisent à la mettre à terre…

C'était comme ça depuis le début du combat, elle voulait faire la tour. Prendre tous les coups et les encaisser, évitant les attaques qui risquent de la mettre en mal. Au moins, je voulais bien lui donner ça, elle ne laissa pas des ouvertures qui lui sera fatales dans ce combat, qui annoncerait sa défaite. Pourtant, elle arrivait encore à penser autres choses que d'essayer de me donner un entraînement digne de ce nom, en voulant lancer un jeu ridicule. Info ou Intox, elle était en quoi ? Primaire ? C'est pathétique, et je continuais donc mes assauts en ne disant strictement rien, alors qu'elle parlait. Tant mieux, cela la déconcentrait et me permettait de lui mettre un coup assez puissant dans le flanc. C'était des petites frappes, qui bien occasionnant des dégâts, ne faisaient rien pour basculer ce manège qu'on faisait depuis le depuis. J'attaquais sans relâche, soufflant dans un rythme régulier, alors qu'elle subissait mes attaques. Cependant, plus elle se prendra de coups, plus elle sera facile à blesser, ce n'est qu'une question de temps avant qu'elle ne sombre.

Elle continuait son jeu, tout en disant qu'elle n'aimait pas le calme dans un combat. Ça tombe bien, moi non plus, et ce n'est pas son mouvement de torse pour dévier une de mes attaques qu'elle va changer quoi, ce soit, moi cependant, j'ai d'autres atouts dans mon sac, prêt à être utilisés. Mais ce fut un mouvement qui lui coûta cher, car juste après celui-ci ayant brisé le cycle dans lequel le combat tournait sans fin, je lui décrochais un crochet sur le bas de son visage, au niveau de son menton, qui la toucha.

Sumi fit quelques pas en arrière, et moi-même je reculais en faisant des petits sauts, pour mettre de la distance entre nous, et récupérer une partie de mon souffle, ne baissant pas ma garde. La monotonie du combat était finalement brisée, il semblerait… Ou pas. Le sang coulait bien sur sa lèvre inférieure, mais au lieu de l'essuyer, elle le laissait couler, peut-être pour essayer de me déstabiliser.

-Tch

Elle me prenait vraiment pour un monstre, si elle pense que je vais me jeter sur elle pour une goutte de sang. Ce qui avait le don de m'énerver. Je baissais ma garde en la regardant, comme pour briser un court instant le duel dans lequel nous étions, prenant une inspiration puis fis une expiration, braquant mes yeux sur la jeune fille. Elle essayait de me provoquer, j'en étais convaincue. Très bien, jouons, j'ai après tout une petite information grâce à notre très chère professeur sur comment t'énerver, ma camarade de classe. Je portais ma main devant mon regard, pour lui montrer mon poing, puis je pointais mes muscles, bien plus petit que les siens, alors qu'un petit sourire moqueur se vit greffer sur mon visage.

- Très bien, jouons, ça nous occupera, nous et notre arbitre, devant se combat ridicule que tout nous donne Sumi. Je vais dire Info. Après tout, ce n'est pas comme si tu te mettais trop en danger pour que cela arrive. Cependant…


Mon sourire s'élargissait alors que je la regardais de la tête aux pieds.

- Je pense que ta musculature n'est que de l'Intox. Tu ne le fais que pour paraître musclée et intimidée les autres, je me trompe ? Sinon, comment t'expliques qu'une frêle comme moi puisse te mettre de tels coups et que tu puisses ressentir la douleur ?

Je me remettais en garde, en espérant que ma pique avait touché un nerf comme tout à l'heure, qu'elle vienne. Je vais l'humilier une bonne fois pour toutes, ici et maintenant. Ça tombe bien, moi non plus, et ce n'est pas son mouvement de torse pour dévier une de mes attaques qu'elle va changer quoi, ce soit, moi cependant, j'ai d'autres atouts dans mon sac, prêt à être utilisés. Je voulais la surprendre aux meilleurs des moments, quand un coup dangereux pour moi me touchera pour me blesser.
avatar
Messages : 111
Disponible en RP : 2/5 : (Clyde & Sumi)
Double-compte : Kiaria Iekami - Dawn Truesdale - Natsuki Airi

Fiche de Pouvoir
Grade: 26
Année et Classe: Ancienne 3-A
Alter: Sang de Lilith
Voir le profil de l'utilisateur

_____________




Thème de Carmilla, feu Akano Shinzui

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Autres endroits :: Périphérie Sud-