Logo My Hero Academia

Nous sommes actuellement en été, au mois de Septembre

Membre du Mois

Coup de coeur

Coup de coeur My Hero Academia

Les dernières rumeurs

- Alors qu'il exécutait son stage, un élève a été retrouvé carbonisé parmi les décombres. Bien que sous le choc, la police a continué à mener une enquête formelle sur les faits entourant l'équipe de leur maître de stage, Blazing Eye. (Event 2)
- Les malfaiteurs ont été arrêtés durant leurs assauts. Il s'agirait des non moins fameux M.Compress et de ce que les journaux ont nommé "le Démon souriant". (Event 2)
-
- Un vilain aurait attaqué un hôpital, mais aurait été maîtrisé par une patiente de ce même hôpital, bravo à elle !
- Il paraitrait qu'un intrus aurait infiltré l'école des héros pour voler un panier-repas. La crédibilité en prend un coup...
- Le dimanche, on déconseille d'entrer dans les parcs! Attention, les chiens mordent sans raison! (Rumeur d'août)
- Des bruits suspect se sont fait entendre au niveau du port. La police a retrouvé de nombreuses traces de sang mais aucun cadavre ... et des poils de loup. L'analyse de ces derniers n'a encore rien donné. La police soupçonne un lien avec une autre tuerie en centre ville.

14 Heros | 36 Elèves | 12 Ligue des vilains | 10 Vilains | 05 Civils

Notre Histoire

Année 2045. 80% de la population a développé des pouvoirs surnaturels, surnommés Alter. Certains les utilisèrent pour semer le chaos, détruire ou réaliser des activités illégales.
D'autres, à l'inverse, utilisèrent leurs nouvelles capacités pour sauver la veuve et l'orphelin, rendant réel le métier autrefois fantasmé de Super-héros, qui devint, au fur et à mesure, une activité reconnue par l'état. C'est ainsi que des écoles se spécialisèrent dans l'éducation de nouveaux justiciers, prêts à affronter ceux bravant la loi : les vilains. La suite

Nouveautés

11/12 Recensement de décembre, sondages sur le contexte et le tournoi inter-forum ! Consulter
27/06 Bienvenue à Sumi, Kiaria et Chikara dans le staff ! Consulter
25/05 Le groupe "élève" est à nouveau ouvert. Consulter
23/03 Les rumeurs ont été mises à jour ! D'autres informations à suivre ! Consulter
22/03 Le deuxième event est officiellement terminé ! Voici la nouvelle intrigue de votre forum ! Consulter
26/02 Installation du nouveau design de My Hero Academia RPG, ainsi que d'autres petites nouveautées !Consulter
03/12 Un nouvel event débutera très prochainement ! Tenez vous au courant ! Consulter

02/12 Recensement de décembre. Consulter

03/10 Mise en place de la chronologie du forum. Consulter

19/11 Mise en place d'une aide au fair-play. Consulter

12/11 Plusieurs mises à jours ont été effectués sur le forum. Consulter

07/11 Fin du premier event & recrutement terminé !

18/09 Le premier event de MHA est lancé ! Consulter

21/08 Annonce sur les nouveautés ! Consulter

21/08 Nouvelle page d'accueil !

Prédéfinis


Discussion et Avenir [Aaron]

 :: Musutafu :: Zone résidentielle Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 22 Aoû - 22:49

Les jours avaient passés depuis cette fameuse nuit. J'étais un peu déboussolé. Je ne savais plus trop quel jour on était. Une fois rentré cette nuit-là, j'étais monté me coucher avec Tsukiyomi. J'avais passé le restant de la nuit à câliner le loup distraitement. J'avais vu ses yeux. La même couleur que ceux d'Aaron. Peut-être l'avais-je déjà vu avant, mais sans faire le lien. Mes pensées m'avaient perdu pour le reste de la nuit et je m'étais endormi lorsque le jour pointait. Je ne m'étais éveillé que bien plus tard, après l'heure de midi. J'avais comaté dans le silence et la pénombre. C'est la faim qui m'avait poussé à me lever. Un aller retour rapide entre ma chambre et la cuisine. Un en-cas rapide et simple. C'était ainsi que les trois derniers jours se sont déroulés, passant furtivement d'un endroit à l'autre, évitant Aaron le plus possible et laissant la porte de ma chambre entr'ouverte pour que Tsukiyomi puisse entrer et sortir à sa guise. Je ne retenais pas le loup. Je me contentais de prendre le réconfort qu'il venait m'offrir lorsqu'il venait dans ma chambre.

Du côté de mes pensées, c'était le brouillard total. De la purée de pois. Un orage de pluie et de grêle, par moments. Qu'est-ce que je voulais faire de ma vie ? Participer à des massacres comme je venais de le vivre ? Je n'étais pas fait pour ça. J'étais toujours hanté par mon premier meurtre. L'idée de tuer à nouveau me soulevait le coeur. En revanche, je n'étais pas certain de vouloir rester si faible. Je devais bien avoir les compétences pour m'améliorer, pour devenir utile. Utile ? Comment utile ? Pour quoi faire ? Et pour qui ?

Les idées s'embrouillaient. Je m'étais rarement senti aussi perdu. Ça m'étais déjà arrivé quand ma tante m'avait mis à la porte. Je m'étais alors contenté de vivre au jour le jour. Jusqu'à ce que cet homme me ramène chez lui.

Était-ce le début de la fin ?

Je ressassais les mêmes idées encore et encore. Allongé dans mon lit, je poussais un soupir. Il fallait que je me bouge. Il fallait que je me reprenne. Il fallait que j'obtienne des réponses. Par contre, je n'avais pas envie de me retrouver face à lui. Quoi dire ? Quoi faire ? Je n'en avais aucune idée.

Je me levais finalement, pris une douche et enfilais de nouveaux vêtements. Rien que cela faisait que je me sentais un peu mieux. Comme quoi il ne faut pas sous-estimer le pouvoir de la douche. Je finis par descendre pour me nourrir. Il faisait encore clair, mais je n'avais aucune idée de l'heure. Mon téléphone était à plat dans ma chambre depuis plus d'une journée et il était le seul outil dans cette pièce qui était mienne pouvant m'informer sur le moment de la journée.

Par contre, une fois en bas, je vis Aaron. Il était là. C'était naturel, j'étais chez lui. Mais les autres fois, il n'était pas là, pas présent ou dans une autre pièce. Je m'apprêtais à faire demi-tour. Ce que je ne fis finalement pas. Je m'avançais vers lui et, le coeur battant, le regard rivé sur lui, je lui dis :

- Aaron, il faut qu'on parle...

« Il faut qu'on parle » .... Ce n'était pas ce que des amoureux sur le point de rompre se disait ? Est-ce que finalement j'allais lui annoncer que je partais ? Pourquoi je voulais lui parler si je n'étais encore pas certain, si j'étais toujours en proie à des doutes ? Pour avoir des réponses. Il allait sans doute m'en donner. Je l'espérais.
Je m'étais arrêté à quelques pas de lui. Je pris une respiration et me lançais, laissant les mots se déverser hors de moi.

- Par rapport à l'autre nuit... Je ne veux plus. Je ne veux plus être faible et ne servir à rien, juste te regarder faire le mort. Je n'étais même pas capable de te protéger alors que tu étais en position de faiblesse.

Je serrais les poings tout en le regardant et en continuant à vider mon sac.

- Je suis faible et je déteste ça. J'étais juste bon à m'inquiéter et à essayer de ne pas paniquer à cause du sang. Je ne veux plus !

Le flot de paroles soudain et incontrôlé prit fin. J'aurais peut-être du réfléchir avant de parler. Je venais d'avouer que je m'étais inquiété pour lui. Je me mordis la lèvre inférieure. Quel enfant je faisais...

- Désolé d'être un incapable...

Le ton était moins vif et rempli de déception pour ces quelques mots murmurés. Je me décevais moi-même. C'était pitoyable.
avatar
Messages : 95

Fiche de Pouvoir
Grade: 22
Année et Classe:
Alter: Transformation en Loup
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Sep - 19:58

Aaron Arkving

Nagao Satsuki


Discussion et Avenir




Trois jours que le gamin l'évitait personnellement. Trois jours qu'il laissait son alter en sa compagnie, pour essayer de le faire se ressaisir un minimum. Pendant ces trois jours, Aaron n'avait pas flanché, mais c'était occupé de son local. Local qui servirait bientôt, en vue de son projet de travail. Il avait fait aménagé globalement les pièces, et aussi le carré de pelouse qui se trouvait à l'arrière. Il en fallait bien un pour l'entraînement des animaux qu'il allait recevoir, ou tout simplement laisser les siens y gambader. En soit, il ne lui restait plus qu'à aller visiter, et commencer à ouvrir ce commerce. Évidemment, ce n'était pas l'argent qui l'intéressait là-dedans, mais plutôt le fait de pouvoir déclarer des revenues plus légaux. Que ce soit pour le diplôme, et les autres certificats justifiant sa qualification, tout avait été prévu. Son centre servirait donc à l'éducation, mais également de pension et de réhabilitation d'animaux divers et variés. Seul, cela allait être compliqué. C'est en y réfléchissant qu'il eut l'idée de proposer au gamin de travailler pour lui. Non pas dans ses trafics, mais dans ce projet animalier, avec lui.

Toutefois, Satsuki ne semblait toujours pas vouloir daigner l'approcher. Erreur matinale, car vers le milieu de la journée, aux alentours du déjeuner, il pointa le bout de son nez. Son alter le suivant toujours au pas, et toujours sous forme de loup. En croisant les yeux de l'animal, Aaron repensa au fait qu'il faudrait qu'il lui dise, un jour, la vérité. À peine eut-il pensé cela, qu'il aperçut le jeune homme s'approcher, lentement, vers lui. Il semblait hésitant, comme s'il allait se dérober à la seconde où sa bouche tenterait de produire un son. Finalement, non, il était resté, pour qu'ils puissent parler. Parler de ? Au fond, Arkving en avait une idée, de quoi il voulait parler. Pas de la pluie ou du beau temps, mais plutôt de ce qu'il s'était passé, trois jours plus tôt. Satsuki debout, lui assis sur l'un des canapés, le regard relevé pour observer son interlocuteur dans les yeux. Avec, toujours, son traditionnel regard morne et sans expression. Sans commenter, Aaron écouta le gamin vider son sac sur son ressenti d'il y a quelques jours. Bien, il en aura mis du temps. Mais au moins, il semblait emprunt d'une nouvelle lueur de détermination. Une faible lueur, au fond de lui pouvant s'éteindre d'un souffle.

Le plus âgé reposa son coude sur l'accoudoir, puis sa joue contre le dos de sa main. Ses yeux fixaient toujours Satsuki, en se disant mentalement qu'il allait devoir préserver cette petite flamme naissante. Il voulait progresser, ne plus être faible, comme il disait. Ce n'était pas un problème, Aaron pouvait enseigner aisément ce qu'il savait. On lui avait lui-même enseigner, alors il se sentait redevable de transmettre ce savoir à autrui. En silence, le propriétaire de la demeure se remit droit contre le dossier du canapé, quittant sa position penché. Sa main, qui lui servait à tenir sa joue, fut tournée, paume vers le plafond et légèrement avancée vers son interlocuteur. De là, il fit bouger son index d'avant en arrière, histoire d'inviter le gamin à se rapprocher. Vu qu'il semblait être encore un peu moue du bulbe, il attrapa l'un de ses poignets pour le forcer à s'asseoir à côté de lui. Le loup, son alter, s'était couché entre leurs jambes.

« Autre chose à dire ? Car moi, j'ai quelque chose à te proposer. »


Sur la table basse, juste devant eux, une pile de crêpes qu'Aaron avait faite ce matin. Il y avait un sachet de sucre à bec verseur à côté de l'assiette. Le plus vieux se pencha en avant, fit une crêpe normalement, comme s'il allait la manger. Un peu de sucre, pas trop, puis il se renfonça dans le dossier, sans la manger. À la place, il força en quelque sorte Satsuki à ouvrir la bouche, en dirigeant la crêpe vers celle-ci. Une fois la crêpe arrivée à destination, il laissa au gamin le soin de la tenir et de la manger, sachant qu'elle était déjà à moitié dans sa bouche. Au moins, comme il mangeait, il n'allait pas l'interrompre.

« Je vais ouvrir prochainement un centre animalier. Je vais avoir besoin d'aide pour gérer les pensionnaires que je vais recevoir. Vu que je ne veux pas que tu restes à ne rien faire, travaille pour moi. Si ça t'intéresse, et si tu ne trouves rien de mieux qui te plaît. »


Il fit une petite pause, puis enchaîna sur l'un des faits que Satsuki avait soulevé lors de ses aveux. Ses faiblesses, comme il disait. Alors Aaron lui demanda franchement ce qu'il voulait faire, pour régler cela. Il était clair, ce qui indiquait qu'il voulait aussi des réponses claires et précises.
avatar
Messages : 208
Disponible en RP : Pas pour le moment

Fiche de Pouvoir
Grade: 31
Année et Classe:
Alter: Alter-Ego
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Sep - 22:00
J'avais vu son geste mais je n'avais pas su comment réagir. En fin de compte, il me tira sur le canapé et me fit asseoir à côté de lui. Il me fourra soudainement une crêpe dans la bouche. J'écarquillais les yeux de surprise. Il aimait me mettre des choses dans la bouche ! Après l'araignée, la crêpe. Heureusement, cette dernière était bien plus agréable. Je pris le reste de la crêpe avec mes mains et m'installais dans le canapé plus confortablement. Je secouais négativement la tête. Non, je n'avais plus rien à dire. Pour le moment. Je l'écoutais en silence, tournant la tête vers lui, l'observant. Il semblait parler franchement. Je savais qu'il aimait les animaux, mais ... Je ne pensais pas qu'il allait faire ça. Ça explique son travail pour le local. Je gardais toujours le silence, réfléchissant à ce que je désirais faire. Je n'avais jamais su et je ne savais toujours pas. Alors ce que me proposait Aaron était tentant... Mais le voilà qui me demandait ce que je voulais faire pour contrer mes faiblesses. Je relevais les yeux vers lui.

-Je ne sais pas... Je devrai peut-être apprendre au moins à me défendre...

En vérité, je n'en avais aucune idée. Ce n'était pas pour rien que je désirais lui parler. Je quémandais presque son aide.

-Pour mon alter, je suis habitué à ma forme de loup, mais pas le reste. Je suis habitué au sons et odeurs dans la forêt, mais ailleurs... J'ai bien vu que c'était pas le cas au port...

Après tout, au port... il y avait eu tellement de choses qui ne se passent pas habituellement dans un port !

La crêpe finie avait réveillé mon envie de manger qui était déjà présente. Cela faisait un moment que je n'avais plus eu envie de manger. Ce n'était plus seulement manger parce que c'était nécessaire. Je me penchais pour en prendre une nouvelle et la manger.

-Je veux bien, pour ton centre animalier.

Cela me permettrait d'être utile. C'était une bonne chose, non ? Et mieux, j'aurais l'impression de faire quelque chose de bien de ma vie.
Comme il avait aborder le sujet des animaux, j'en profitais pour lui demander au sujet de Tsukiyomi qui était allongé à nos pieds.

-Dit moi... Tsukiyomi... C'est aussi ton alter ?

Cela faisait un moment que j'y pensais. Aaron avait fait apparaître une araignée, un oiseau, une panthère et un ours en face de moi. Il pouvait les absorber à sa guise. Quand le loup n'était pas ici, où était-il ? Un loup ne se balade pas en ville. Même si nous n'étions pas dans le centre. De plus, le jour où il m'avait ramené, j'avais assisté au meurtre d'un gars par ce même animal lupin.

-Comment il fonctionne, ton pouvoir ?

Il savait pour le mien. En même temps, c'était évident. C'est pourquoi je voulais savoir pour le sien. J'étais curieux, même si je restais encore un peu distant et ma voix empreinte d'une certaine fatigue émotionnelle.
avatar
Messages : 95

Fiche de Pouvoir
Grade: 22
Année et Classe:
Alter: Transformation en Loup
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 30 Nov - 19:28

Aaron Arkving

Nagao Satsuki


Discussion et Avenir




Aaron positionna son regard en face lui, fixant le vide sans émettre une quelconque émotion faciale. Ses prunelles d'acier scrutaient quelque chose d'invisible durant sa réflexion. Apprendre à se défendre, c'était justement ce qu'il comptait lui enseigner, au gamin. Il n'était pas habitué, comme il avait l'air de le prétendre. Car s'il l'avait été, il n'aurait aucun problème à se contrôler, qu'importe l'environnement ou l'action présente. Le trafiquant inspira par le nez un peu d'air et une fois ses poumons remplis, il expira calmement. De là, il tourna lentement la tête vers son interlocuteur, daignant le regarder une fois que ce dernier eut fini.

« Tu n'es pas habitué à ta forme. Tu sais te transformer, et vivre avec. Mais tu ne sais pas agir et réagir sous cette forme. »


Au moins, il avait accepté pour le centre. Tant mieux, il traînera moins chez lui, à ne rien faire ; ou pire encore, dehors à avoir des problèmes ou en causer. Arriva cette question fatidique qu'Aaron redoutait, bien qu'il s'y soit préparé légèrement. Il expira lourdement l'air qu'il venait d'emmagasiner, et passa sa main sur son front puis dans sa chevelure brune. Quelle plaie.

« Oui, c'est mon alter. »


Son regard tomba sur la boule de poils sombres qui étaient toujours entre eux et qui leva les yeux vers son propriétaire. Aaron fixa ses yeux, de la même couleur que les siens, inlassablement, comme s'il fixait une peinture. Il avait l'air d'essayer de déchiffrer l'animal qui n'était qu'un part de lui-même. Comment fonctionnait-il ? C'était compliqué de savoir entièrement le manuel d'utilisation de son alter ; il ne l'avait même pas.

« Je peut le faire apparaître, ou disparaître. Il ne peut apparaître que sous forme animale, sur laquelle je dois avoir un minimum de connaissances... »


Aaron s'arrêta soudainement. Était-il réellement en train de révéler à un gamin son alter ? Lui qui n'avait jamais raconté cela, depuis son mentor, même à son actuel bras droit. Était-il en train de délirer ? Manque de sommeil ? Fatigue ? Il expira toujours aussi lourdement, à croire que c'était difficile de respirer pour lui. Il se tut, n'ayant pas envie d'en dire plus que le strict minimum. Et encore, le fait qu'il sache qu'il doit connaître l'animal en question pour le matérialiser... Quoi que, ce n'était pas si important. Aujourd'hui, il n'avait plus cette contrainte. Ou bien, c'est qu'il s'agissait d'un animal très particulier. Histoire de revenir sur des sujets plus importants, il enchaîna tout naturellement sur autre chose.

« Nous pouvons commencer ton entraînement demain. S'y prendre le plus tôt est la meilleure chose à faire. Le centre n'est pas encore terminé pour l'instant. »


Quelques travaux d'ordre ménagés et décoratifs étaient encore d'actualité. Il allait devoir faire quelques allers-retours de plus cette semaine pour vérifier l'agencement et l'évolution de son projet. Enfin, il touchait au but. Rêve d'antan et accomplissement présent, son mentor serait probablement fier de cet acte, s'il était encore en vie.

avatar
Messages : 208
Disponible en RP : Pas pour le moment

Fiche de Pouvoir
Grade: 31
Année et Classe:
Alter: Alter-Ego
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 6 Déc - 16:26
Je n'avais pas vu la pique venir. En quelques mots, il venait de m'enfoncer une dague dans mon amour propre. Comment pouvait-il dire ça de moi, de mon pouvoir ? Qu'est-ce qu'il en savait de la complexité que ça représentait pour moi ? C'était un monde tellement différent et ... Il n'avait pas tort. Seulement, le fait qu'on me le dise n'était pas agréable. Vraiment pas. Je me mordais l'intérieure de la joue pour tenter de ne pas montrer ma contrariété. Quel enfant je faisais encore une fois...

Assis à côté de lui, je le laissais parler. J'évitais son regard en tournant la tête dans la direction opposée, mais en lui tendant l'oreille malgré tout. Il m'avoue la vérité sur le loup à nos pieds. Alors j'avais vu juste. Je ne savais pas si je devais me sentir trahi ou non.

Je tendis la main vers l'assiette de crêpes pour en prendre une nouvelle et la manger par mes propres moyens. Il parla de l'entraînement. Il voulait commencer demain. Je n'y voyais pas d'inconvénient. Il me faudrait juste dépasser le malaise que je ressentais en ce moment-même. Ça allait passer, n'est-ce pas ?

-Okay, ça me va.

Je n'allais pas lui dire : « Oh non, commençons maintenant ! » Je n'étais pas dans le bon état d'esprit pour cela. Je voulais juste retourner me coucher. C'était une bonne idée, mais quelque chose me dit que... pas vraiment.
J'observais la crêpe que je tenais et où je n'avais mordu qu'une fois. Je me forçais un peu pour avaler le reste. J'avais faim, mais malgré cela, je ressentais une boule dans la gorge. La boule qui refuse de faire passer la nourriture, celle qui vous dit « non, non, tu ne mangeras pas » juste pour vous ennuyer. Je réussis à finir ma troisième crêpe. Oui, mon désir de manger s'était envolé quand j'avais appris que Tsukiyomi était l'alter d'Aaron car des liens se faisaient dans ma tête et je appréciais pas ce que j'étais en train d'imaginer.

-Pour le loup... ça veut dire que tu le contrôle ? Tu m'espionnais avec ?

Avais-je vraiment envie de savoir ? Ça devenait bizarre comme conversation... Je balayais mes questions d'un geste de la main et tournait mon regard légèrement sur lui.

-Non, oublie, je veux pas savoir. A la place dit-moi, tu veux m'entraîner comment ?

Une question bien plus importante que de savoir si j'étais observé presque continuellement...
avatar
Messages : 95

Fiche de Pouvoir
Grade: 22
Année et Classe:
Alter: Transformation en Loup
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 6 Déc - 22:52

Aaron Arkving

Nagao Satsuki


Discussion et Avenir




Dans ses pensées, Aaron entendit vaguement une réponse positivement de la part du jeune homme. Il n'y fit pas vraiment attention. Son esprit était en train de constituer un plan visuel de l’aménagement qu'il allait instaurer au centre. Les pièces étaient déjà définies, les meubles les plus lourds et imposants étaient à leur place... Il manquait encore quelques détails pour combler les zones vides. Une autre intervention de Satsuki le déconcentra pleinement cette fois-ci. Des interrogations qu'il jugerait légitimes, s'il était à sa place, mais que le gamin fit voler après réflexion. D'humeur contradictoire sur l'instant, il se tâcha de lui répondre en partie, pas entièrement, évidemment.

« Oui, je le contrôle. Et non, je ne t'espionne pas. Je n'ai pas que ça à faire de ma journée que de surveiller un gamin. »


Net, franc, sec... Il ne manquait plus qu'une petite brise fraîche pour accompagner le tout. Il aurait bien continué, mais quelque chose l'en empêchait. Notamment le fait que ce que ressente, ou subisse son alter, il le reçoit également. Pas question de lui avouer cela, ce serait se mettre en danger. Le gamin pourrait en profiter pour lui faire des sales coups, autant garder une certaine distance là-dessus.

Aaron n'avait pas oublié sa deuxième interrogation. Celle-ci impliquait l'entraînement qu'ils avaient évoqué quelques minutes plus tôt. Il inspira, le regard pensif et divaguant sur son salon. Comment il allait entraîner un tel phénomène, c'était une bonne question qu'il venait de soulever, le gamin. Lui aussi, l'avait été, un gamin, pas autant gamin que celui à côté de lui, mais un peu quand même. Au fond, ce qui les différenciait fondamentalement, c'était leur sensibilité. Satsuki était trop réactif et sensible à ce qui pouvait l'entourer, tandis qu'Aaron voyait les choses à travers des yeux impassibles.

L'étonnement n'était désormais qu'un vague sentiment passé chez le trafiquant. Rare fut les fois où il revenait, il pouvait les compter sur les doigts de sa main. L'expérience, le vécu... Pourtant, Satsuki en avait vu aussi, de son côté. Des choses différentes, qui auraient dû le forger à la manière d'Aaron. Mais ça n'avait pas été le cas. Cela, Arkving avait du mal à le comprendre. Comment un gamin maltraité par la vie arrive t-il à y être encore sensible ? À éprouver autant de curiosité et de compassion ? Aucun raisonnement qu'il pensait logique ne réussit à satisfaire son esprit.

« Ça dépend ce que tu veux entraîner en premier. »


De manière sobre et simple, il avait extériorisé cette phrase alors que ses réflexions s’amenuisaient. Son regard fixé sur l'horizon de sa table basse, pivota pour rencontrer les yeux expressifs du jeune homme.

« Ton mental, ou ton corps ? Dans les deux cas, il y a du travail. »


Il aurait pu rajouter le mot "beaucoup", pour accentuer le fait qu'ils allaient y passer bien plus que trois ou quatre séances. Après cette interrogation, Aaron, qui était depuis tout ce temps adossé contre le dossier du canapé, se redressa pour se pencher légèrement en avant. Il apposa le dos de sa main contre le pelage du loup, celui-ci ne bougea même pas, et se décomposa en de maigres particules sombres. Celles-ci flottaient, comme en apesanteur, se dilatèrent subitement pour rétrécir et prendre une forme plus petite.

Aaron rapprocha sa main de son visage, observant la créature qui était posé dessus. L'un de ses serpents favoris, pour ne pas dire le premier, un mamba noir. Élégant, écailles lisses, regard perçant, le trafiquant semblait perdu à contempler la beauté de l'animal sauvage, qui n'en était pourtant pas un. Il laissa retomber lentement sa main sur le canapé, le serpent se détachant lentement de la main de son propriétaire sur laquelle il était précédemment enroulé.
avatar
Messages : 208
Disponible en RP : Pas pour le moment

Fiche de Pouvoir
Grade: 31
Année et Classe:
Alter: Alter-Ego
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Zone résidentielle-