Logo My Hero Academia

Nous sommes actuellement en été, au mois de Septembre

Membre du Mois

Coup de coeur

Coup de coeur My Hero Academia

Les dernières rumeurs

- Alors qu'il exécutait son stage, un élève a été retrouvé carbonisé parmi les décombres. Bien que sous le choc, la police a continué à mener une enquête formelle sur les faits entourant l'équipe de leur maître de stage, Blazing Eye. (Event 2)
- Les malfaiteurs ont été arrêtés durant leurs assauts. Il s'agirait des non moins fameux M.Compress et de ce que les journaux ont nommé "le Démon souriant". (Event 2)
-
- Un vilain aurait attaqué un hôpital, mais aurait été maîtrisé par une patiente de ce même hôpital, bravo à elle !
- Il paraitrait qu'un intrus aurait infiltré l'école des héros pour voler un panier-repas. La crédibilité en prend un coup...
- Le dimanche, on déconseille d'entrer dans les parcs! Attention, les chiens mordent sans raison! (Rumeur d'août)
- Des bruits suspect se sont fait entendre au niveau du port. La police a retrouvé de nombreuses traces de sang mais aucun cadavre ... et des poils de loup. L'analyse de ces derniers n'a encore rien donné. La police soupçonne un lien avec une autre tuerie en centre ville.

14 Heros | 36 Elèves | 12 Ligue des vilains | 10 Vilains | 05 Civils

Notre Histoire

Année 2045. 80% de la population a développé des pouvoirs surnaturels, surnommés Alter. Certains les utilisèrent pour semer le chaos, détruire ou réaliser des activités illégales.
D'autres, à l'inverse, utilisèrent leurs nouvelles capacités pour sauver la veuve et l'orphelin, rendant réel le métier autrefois fantasmé de Super-héros, qui devint, au fur et à mesure, une activité reconnue par l'état. C'est ainsi que des écoles se spécialisèrent dans l'éducation de nouveaux justiciers, prêts à affronter ceux bravant la loi : les vilains. La suite

Nouveautés

11/12 Recensement de décembre, sondages sur le contexte et le tournoi inter-forum ! Consulter
27/06 Bienvenue à Sumi, Kiaria et Chikara dans le staff ! Consulter
25/05 Le groupe "élève" est à nouveau ouvert. Consulter
23/03 Les rumeurs ont été mises à jour ! D'autres informations à suivre ! Consulter
22/03 Le deuxième event est officiellement terminé ! Voici la nouvelle intrigue de votre forum ! Consulter
26/02 Installation du nouveau design de My Hero Academia RPG, ainsi que d'autres petites nouveautées !Consulter
03/12 Un nouvel event débutera très prochainement ! Tenez vous au courant ! Consulter

02/12 Recensement de décembre. Consulter

03/10 Mise en place de la chronologie du forum. Consulter

19/11 Mise en place d'une aide au fair-play. Consulter

12/11 Plusieurs mises à jours ont été effectués sur le forum. Consulter

07/11 Fin du premier event & recrutement terminé !

18/09 Le premier event de MHA est lancé ! Consulter

21/08 Annonce sur les nouveautés ! Consulter

21/08 Nouvelle page d'accueil !

Prédéfinis


Eau et os: deux héros, un chiot. [Xia Huang]

 :: Musutafu :: Zone résidentielle Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 26 Aoû - 14:16
Flashback:

Il se tenait, debout, la mine renfrognée, et les pensées vagabondes. À peine réveillé, Hakahi réfléchissait. À quoi, voulez vous savoir ? Une chose simple, en soit, et tout à fait logique. Il souhaitait proposer des fiançailles à sa douce Xia. Le problème était le suivant : avant de proposer à la concernée, il fallait demander l’autorisation de ses parents. Une vieille tradition, que beaucoup trouveraient obsolète, mais qu’Hakahi tenait à respecter. C’est ce qu’on lui avait inculqué, dans son enfance, après tout. La façon de faire la plus simple qui émergea de l’esprit de l’austère héros fut aussi la plus directe : franchement poser la question aux concernés, autour de trois coupes de saké.

C’est avec cette idée, et tout la bonne volonté du monde, qu’Hakahi se prépara. Il commença par se vêtir, puis mangea, avant d’aller nouer ses cheveux en une longue natte, coiffure bien caractéristique de l’osseux, puis de nettoyer ses dents. Il était prêt. Il enfila ses chaussures, et ouvrit la porte. Clac, il sortit, clac, il la referma. Le soleil cognait dur, Hakahi fronça les sourcils. Il avait veillé à choisir la meilleure bouteille de saké dont il disposait. Il ne prenait vraiment pas ça à la légère, le bougre. Le gaillard commença à marcher, sous les lourds assauts de l’astre diurne, que son épaisse tignasse tentait de repousser au mieux.

Il n’y avait aucune raison de s’inquiéter, et ce n’était pas spécialement le genre d’Hakahi, il ne le ferait pas. Il savait que les parents de Xia accepteraient. Enfin, il pensait qu’ils accepteraient. Cheng était plutôt protecteur, un peu trop. Le natté le savait, il comprenait, d’ailleurs, puisqu’il était doté du même trait. Mais que se passerait-il, si Cheng et Mizuko le jugeaient indigne de leur fille ?! Il avait fait de son mieux, afin d’être à la hauteur de Xia, mais fut-ce assez ? Ah, le perfectionnisme d’Hakahi. Quel cruel trait, ancré au plus profond de son être. Un terrible aspect de son comportement, qui l’empêchait d’être pleinement détendu. Ajoutons à cela que le héros ne comptait pas faire sa demande à n’importe qui… Il s’agissait tout de même, en plus d’être les parents de celle qu’il aimait, de ceux qui leur avaient, à sa sœur et lui, sauvé la mise. Et pour primer tout ça, il s’agissait de ses patrons, ainsi que des héros qu’il admirait tant, au point de lui-même en devenir un !

Il venait d’arriver devant la résidence des Huang. Il était prêt. L’air toujours sérieux, il ouvrit la porte, et entra. Il n’avait plus besoin de se signaler, ou de toquer, il était devenu un membre de la famille, lui aussi. Un courant d’air bien frais vint lui caresser le visage. Ça faisait un bien fou, après avoir marché sous une chaleur de plomb, le vent absent. Hakahi fit quelques pas, le courant d’air venait de là. La porte qui menait à l’extérieur était ouverte. Curieux, et déterminé, notre personnage passa la tête, puis le buste, afin de scruter dehors. Le couple aîné des Huang était là, ils prenaient leur thé. « Merde. » Se dit Hakahi. Il dérangeait sûrement le duo pendant un moment qu’ils voulaient pour eux. Il s’apprêtait à faire marche arrière, mais Mizuko, qui avait sûrement deviné son intention, elle commençait à bien le connaître, lui fit signe de la main de les rejoindre. L’homme les rejoignit donc. Il les salua poliment, et respectueusement. Ils faisaient partie de ces rares personnes, pour qui Hakahi se rabaissait, et saluait ainsi. Il prit ensuite place, et s’assit en lotus, ses longues jambes touchaient le sol, et son dos était bien droit.

Quelques banalités furent échangée  entre le trio. Puis le silence vint, comme souvent avec Hakahi, peu enclin à discuter. Il fixa plusieurs points différents. Puis se décida finalement. Elle était toujours présente, dans sa poche, la fameuse bouteille de saké. Ainsi, sans prévenir, il sortit le contenant, et vint le poser sur la table. Il se mit ensuite debout, et vint se tenir face aux parents Huang, avant de venir s’agenouiller face à eux, et de poser ses deux mains au sol. Un acte qui mettait sa fierté à mal, et qui le rendait misérable. Mais il ne s’en rendit même pas compte. Sa passion pour son aimée passait avant sa fierté, c’était probablement la seule chose qui outrepassait d’ailleurs cet orgueil. La voix d’Hakahi s’éleva ensuite :

-Cheng, Mizuko. Permettez-moi de vous demander la main de votre fille. S’il vous plaît.

Sa voix était restée calme, et solennelle. Puis, l’adrénaline du moment passée, Hakahi se rendit compte de sa position. Honteux, il se releva bien vite, et fixa le couple. Quelle allait être leur réponse ? Quelle insoutenable attente, et ça ne faisait même pas deux secondes.

avatar
Messages : 132

Fiche de Pouvoir
Grade: 30
Année et Classe:
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 26 Aoû - 17:38
ft.
Hakahi
Jigokubana



Eau et Os : Deux héros, un chiot.

[FlashBack]

En cette douce journée, menée par un soleil, accompagnée par une douce brise venant contraster avec la chaleur régnante, quelque chose se préparait. Les leaders de l'agence EHA s'étaient réservé un petit temps dans la journée, en début d'après-midi.

Ils reprendraient leur travail de héros après cette petite pause bien méritée. Le couple s'était réuni à leur demeure pour manger et prendre un thé avant de repartir. Alors qu'ils profitaient de ce moment de calme, paisible, une personne vint les rejoindre. Mizuko l'avait remarquée en première. Elle l'avait vu hésiter, sur le pas de la porte menant à la terrasse. La femme l'avait donc invité à les rejoindre d'un geste léger de main, accompagné d'un sourire.
Ils le saluèrent tous deux de la tête, lui indiquant que tant de formalité n'était pas nécessaire avec eux, depuis le temps. Il s'installa face à eux, puis ils commencèrent à discuter de tout et de rien. Des banalités quotidiennes qui permettaient d'entretenir un minimum de liens entre eux. Quand le silence commença à s'installer, les Huang restèrent sereins, le calme ne les dérangeant pas.

Soudainement, Hakahi déposa sur la table basse une bouteille de saké, puis se redressa pour ensuite se repositionner autrement. Il n'était plus assis, mais en train de les supplier d'une certaine manière. Dos courbé, bras vers l'avant, au sol, il leur annonça une nouvelle qui ne fit que ramener un silence plat. Il venait de leur demander la main de leur dernière fille, Xia. Ce n'était pas le premier, et peut-être pas le dernier à leur demander cela ; vu qu'il restait encore Liang en liste. Shen fut le premier, Koei le deuxiè... Non c'est vrai que pour lui, c'était Feng qui avait pris les devants.
Enfin, leur petite dernière, que Cheng affectionnait tout particulièrement, comme sa femme. C'était celle qui lui ressemblait le plus physiquement, qui avait le plus d'énergie et de joie à revendre. Cette nouvelle lui fit un double effet. Il se doutait que cela arriverait pour elle. D'un côté, il était heureux pour sa fille et son gendre, mais de l'autre, il avait l'impression qu'on lui retirait toutes ses princesses, comme il aimait les appeler ainsi. Voyant que Cheng semblait ailleurs, Mizuko répondit en première par un sourire réconfortant.

« Et bien, quelle bonne nouvelle ! »


Elle semblait, en effet, bien plus enjouée que son mari qui semblait broyer du noir sur le sujet. Mizuko passa l'un de ses bras autour des épaules de son époux, tapotant celle sur laquelle se reposa sa main. Cheng releva sa tête, qu'il avait baissée, plantant son regard dans celui de sa compagne. L'héroïne pencha légèrement la tête sur le côté, venant gentiment pincer la joue de l'homme qu'elle aimait.

« Allons, ne fait pas cette tête. Sois heureux pour tes filles. »


Cheng secoua légèrement la tête, en répondant à sa femme qu'il l'était. Bien sûr, pourquoi il ne le serait pas ? Il était juste un terrible papa coq qui protégeait ses poussins, déjà devenus grands. Mizuko semblait être déjà en train de réfléchir au sujet du mariage. Mais son mari lui rappela, qu'avant de faire celui de leur dernière fille, il fallait organiser celui de Feng. C'est vrai que sa soeur aînée avait fait sa demande avant, elle était donc la première, enfin la seconde, à passer. Le père de famille croisa ses bras, soupirant, l'air de s'avouer vaincu, puis redressa son regard vers Hakahi.
Pour ce genre de situation, il privilégiait les gestes, que les mots. Il ferma donc les yeux, pendant un instant. Ce n'est qu'après les avoir rouvrit qu'il hocha lentement la tête, en guise de réponse. Cela lui faisait un peu mal au coeur, mais il n'était pas non plus en droit de les séparer. Cela faisait déjà sept ans que sa fille était avec ce garçon. Garçon que lui et sa femme avait sauvé, avec la soeur du jeune homme en plus, lorsqu'ils étaient plus jeunes. Par la suite, Xia et lui avaient passé leur scolarité à l'U.A ensemble, ainsi que leur stage à l'EHA. Tout cela, pour en arriver là aujourd’hui.

« Essayez de vous mettre d'accord avec Feng et Koei pour que vos mariages ne tombent pas le même jour. »


Définitivement, c'était bien Mizuko la plus paisible à ce sujet. Cheng la fixa un instant, ne commentant pas le conseil de sa compagne. De préférence, il faudrait laisser au moins un an entre les deux. Car un mariage, ce n'était pas donné. Les préparations, et surtout les achats qui feront grimper la note. Le couple Huang se souvenait du mariage de leur première fille, Mei, qui avait été un véritable succès. Mais à quel prix. Ça oui, ils s'en souvenaient encore de la note exhaustive. Mais au fond, qu'est-ce que des parents ne feraient pas, pour le bonheur de leur enfant. Même si ça ne dure qu'une journée, ou un peu plus. D'une voix grave et posée, l'homme le plus âgé ici présent se permit de poser une question au futur mari de sa dernière petite princesse chérie.

« Est-ce que Xia est au courant ? »


Toujours assis en tailleur, le couple se regarda une petite seconde. Mizuko hocha la tête suite à la demande de son époux. C'est vrai ça, c'était une bonne question. Dans quel ordre s'y était-il pris ? Leur avait-il demandé à eux, avant ? Comme il semblait l'avoir présenté, sous la forme d'une demande, ou d'une autorisation. C'était quelque chose de traditionnel, mais qui se perdait avec le temps.
avatar
Messages : 28
Disponible en RP : Dispo !

Fiche de Pouvoir
Grade: 31
Année et Classe:
Alter: Transformation Aqueuse
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 26 Aoû - 21:17
Les quelques secondes d'attente parurent une éternité pour Hakahi. Quand allaient-ils répondre ? Une seconde, deux secondes, trois secondes... Aaaaah, que c'était long ! Finalement, une voix féminine brisa le silence, celle de Mizuko, réjouie de la nouvelle. Son mari ne semblait cependant pas du même avis. Ancré dans son mutisme, il semblait pensif. Sa femme tenta de l'en sortir, par plusieurs moyen, vocaux, puis physiques. Hakahi observait la scène, silencieux, lui aussi. Il avait besoin de l'approbation de ses deux futurs beaux parents, avant d'aller faire sa demande à Xia.

Mizuko se tourna de nouveau vers notre héros, elle lui indiqua de causer des dates avec Feng, et son futur époux. Ils allaient prochainement se marier, eux aussi, c'était vrai. Ah, une discussion avec ces deux-là... Hakahi était déjà dépité, à cette idée. Les sous-entendus salaces, et les piques féroces allaient être de mise, surtout entre notre garçon et l'aînée de Xia. Ah... Hakahi soupira intérieurement, et conservait sa face impassible, et sérieuse, extérieurement. Il n'eut pas le temps de s'égarer en pensées, puisque la voix de Cheng, puissante, et portante, s’éleva, à son égard. La question était simple, et directe, et la réponse d'Hakahi allait l'être tout autant :

-Non. Je voulais votre accord, avant de le lui demander.

Hakahi marqua une courte pause, et se perdit quelque peu dans ses souvenirs avec sa belle. Il se remémora le moment où ils s'étaient rencontrés, quand il lui fit sa première natte, puis leurs diverses aventures, comme mésaventures, ainsi que la fois où ils se déclarèrent l'un à l'autre. Oui, tout ce temps, et sept années qui avaient passé depuis qu'ils étaient ensemble. C'était le moment de lui demander sa main, afin d'officialiser tout cela, comme les traditions le voulaient, mais surtout afin qu'ils partagent, enfin, le même nom. Il cessa de penser, et reprit :

-Je ne sais pas, cependant, toujours pas comment lui demander. Il faut que j'y réfléchisse. Sachez que je prendrais soin d'elle, au mieux de mes capacités, afin de ne décevoir ni vous, ni Xia !

Il mit de l'intensité dans cette dernière phrase. Le bonheur de sa douce était effectivement l'un de ses objectifs, même s'il ne le criait pas sous tous les toits. Un objectif que l'on pouvait qualifier de secondaire, bien qu'essentiel, et lié à son objectif principal, faire perdurer sa lignée, et la faire briller dans un autre domaine. Enfin, Hakahi se sentait soulagé. Ses futurs beaux parents ne semblaient pas hostiles à cette union. Un trio d'oiseaux s'envola, derrière lui, ils piaillaient bruyamment. Dans le même temps, une violente, mais non-désagréable bourrasque vint s'engouffrer dans son kimono, et secoua ses cheveux.
avatar
Messages : 132

Fiche de Pouvoir
Grade: 30
Année et Classe:
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 28 Aoû - 13:57
ft.
Hakahi
Jigokubana



Eau et Os : Deux héros, un chiot.

[FlashBack]

Il leur avait donc demandé avant. Cheng et Mizuko se regardèrent sous cette révélation, un peu étrange. Mais en y réfléchissant, c'était bien le style du jeune homme, d'avoir l'accord des plus hauts.

La mère de la famille lui sourit tendrement, alors que Cheng restait toujours inexpressif. Mizuko l'encouragea à faire sa demande auprès de sa fille. Pour ce faire, il avait juste à choisir un bon moment, pour eux deux. Qu'importe, s'il n'arrivait pas à aligner deux mots, elle avait d'ailleurs regardé son époux, et celui-ci avait détourné les yeux, un peu gêné. Qu'importe, s'il était stressé, ce qui était normal. Il lui suffisait de s'exprimer avec tout l'amour qu'il lui portait, et elle comprendrait. Le père laissa sa femme agir, c'était plus de son domaine que le sien. Lui était plutôt du genre à vouloir défendre ses princesses contre toutes agressions extérieures.
Sa dernière phrase, de motivation et de promesse aux parents et à lui-même, agrandit le sourire de l'héroïne. Elle souriait, lâchant même un léger rire. Elle trouvait ça mignon, et attentionné, mais surtout, cela lui rappelait son propre époux. Mizuko tourna son regard attendri vers Cheng qui ne put contenir un mini sourire sur le coin de ses lèvres. Certes, il pouvait se revoir, dans la démarche que faisait Hakahi auprès d'eux. Lui-même avait été aussi insistant, et plein de passion pour convaincre les parents de son actuelle épouse.

« Bon, de toute façon, je suppose que Xia viendra aussi nous en parler, après. »


Sous la phrase de son mari, Mizuko vint gentiment appuyer sur sa joue avec son index. C'était étrange, et amusant, de la voir se comporter ainsi. Elle avait presque une attitude de jeune fille. Du moins, elle ne l'avait pas perdue. Principalement influencée par ses quatre filles, qui elles, l'étaient toujours.

« Mais oui, il n'y a pas de raison qu'elle ne vienne pas te voir en courant sous la nouvelle. »


Mizuko s'était rapproché de Cheng pour reposer sa tête sur son épaule avec un fin sourire. Elle semblait si sereine ainsi, contre celui qu'elle aimait, en repensant à ce propre moment entre eux. Ces pensées-ci ne lui quittèrent pas la tête de toute la journée. Un peu comme Cheng, anxieux et un peu troublé, sans qu'il ne laisse rien paraître. Hakahi était reparti après l'exposition de sa demande aux parents de sa compagne. Quant à eux, ils étaient eux-mêmes repartit travailler à l'agence, une fois leur pause terminée.

[Fin FlashBack]

avatar
Messages : 28
Disponible en RP : Dispo !

Fiche de Pouvoir
Grade: 31
Année et Classe:
Alter: Transformation Aqueuse
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 30 Aoû - 0:42
Le réveil fut aisé La nuit aussi. Point de cauchemar, ni de souvenirs indésirables, qui remontaient à la surface. Le héros se leva, puis suivi sa routine matinale, que je vous ai déjà décris, plus tôt. Aujourd'hui était le grand jour. Celui où il comptait faire sa demande à sa douce Xia. Il voulait le faire, mais il ne savait pas encore comment s'y prendre. Enfin. Il y réfléchirait. Pour l'heure, il sirotait son thé, assis en tailleur, à l'extérieur. Il faisait beau, et le vent matinal n'était pas pour déplaire au héros. Aujourd'hui était leur jour de congé en commun, à Xia et lui, un jour qu'il apprécierait, comme toujours. Ils trouvaient toujours à s'occuper, en ces jours, de leur côté, ou ensemble, selon le désir de chacun. Aujourd'hui, qu'allaient-ils faire ? Hakahi réfléchissait, à ça aussi.

Il était très tôt, Xia devait sûrement dormir encore. Sa tasse vide, Hakahi vint la poser sur la table, inutile de la nettoyer tout de suite, il s'en resservirait dans la matinée. Il y pensait, à sa demande, mais rien de particulier ne lui venait. Il soupira, puis se résigna, pour l'instant. Réfléchir sur le long terme, ce n'était pas sa spécialité, ce qu'il préférait, c'était improviser, et réagir sur le moment. Improviser, c'est ce qui fit Hakahi, qui partit s'entraîner, pendant son jour de repos. La maison était grande, et disposait de son propre espace pour l'entraînement. Il commença. Un entraînement à intensité modérée, quoi que, parfois haute, il n'y avait rien de tel, pour se réveiller. Il termina, assez satisfait de ses ressentis, puis il passa aux bains, afin de nettoyer ce corps suant, et sali. Il sortit rapidement, désormais propre comme tout, et en bonne forme pour poursuivre sa journée. Ses longs cheveux n'étaient pas complètement secs, Hakahi décida donc de les laisser détachés, le temps qu'ils ne soient plus trempés. Il retourna finalement à la cuisine, se resservir de son breuvage d'eau chaude et de plantes, puis, il planta ses fesses contre le sol de bois, observant la petite étendue de nature face à lui. Le vent lui caressait le torse, et faisait doucement virevolter ses cheveux vers l'arrière. Que c'était agréable. La posture droite, l'homme continuait d'observer ce doux paysage. On pouvait voir sur son visage une mine apaisée, presque un sourire. Mais ça, on ne le verrait qu'en se plantant en face de lui, à ce moment précis. Qui savait, peut-être sa douce aurait cette chance ?

Même s'il n'avait toujours pas trouvé comment lui demander sa main, il avait quand même eut une idée de comment occuper leur journée, à Xia et lui. Ils avaient, plus tôt, évoqué le sujet d'un compagnon canin à quatre pattes. Peut-être était-il temps d'aller le trouver, maintenant qu'ils étaient bien installés chez eux, et que tout allait au mieux dans leur relation.

En attendant qu'elle ne se lève, et arrive à lui, Hakahi se repassa dans la tête son entraînement de plus tôt. Il avait travaillé sa vitesse, atout crucial lors d'affrontements, surtout avec un alter comme le sien. Il n'avait pas encore pu trouver de parade à certains alters, bien trop casse-pieds à son goût. Ainsi, plutôt que de ne se reposer que sur sa force, qui était naturellement grande, il avait décidé de travailler sur d'autres points. Les débuts furent difficiles, car son corps dut s'adapter, mais petit à petit, il commençait à se sentir à l'aise dans ces exercices. Son jeu de jambe avait drastiquement évolué, et ses réflexes aussi. Il espérait pousser sa carcasse au maximum de sa vitesse, mais avec un gabarit comme le sien, ça ne serait ni aisé, ni aussi efficace que sur moins costaud. Ce n'était pas grave, il pallierait aux autres défauts de son style autrement. L'intelligence, et la stratégie par exemple. Deux mots qu'Hakahi tentait, désespérément, d'inclure à ses habitudes, mais qu'il peinait à utiliser. Il n'était pas stupide, et ne fonçait pas sans aucune réflexion, tout de même, il n'avait plus 16 ans. Il peinait juste à analyser correctement les alters de ses adversaires, en plein combat. Ses yeux étaient pourtant bons, sa capacité d'analyse aussi, mais il bloquait sur ce point. Il soupira, en pensant à ce que d'autres héros pouvaient faire à ce niveau-là. Peut-être pourrait-il essayer d'en discuter avec Xia, qui saurait sans doute l'aiguiller, ou avec Unohana, sa petite sœur, maîtresse en analyse. Mais pour ça, il devrait en faire la demande, et il n'aimait guère cela.  
avatar
Messages : 132

Fiche de Pouvoir
Grade: 30
Année et Classe:
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Zone résidentielle-