Logo My Hero Academia

Nous sommes actuellement en été, au mois de Septembre

Membre du Mois

Coup de coeur

Coup de coeur My Hero Academia

Les dernières rumeurs

- Alors qu'il exécutait son stage, un élève a été retrouvé carbonisé parmi les décombres. Bien que sous le choc, la police a continué à mener une enquête formelle sur les faits entourant l'équipe de leur maître de stage, Blazing Eye. (Event 2)
- Les malfaiteurs ont été arrêtés durant leurs assauts. Il s'agirait des non moins fameux M.Compress et de ce que les journaux ont nommé "le Démon souriant". (Event 2)
-
- Un club de football américain est en train de se former! On dit que des paris ont été formés sur différents joueurs! En bien comme en mal...
- On aurait vu deux silhouettes rôder près de U.A...L'une d'elle était monstrueuse! Un couvre-feu est imposé pourtant... (Août).
- Le dimanche, on déconseille d'entrer dans les parcs! Attention, les chiens mordent sans raison! (Rumeur d'août)
-Des étudiants auraient été aperçus près d'une boutique de figurines par un étudiant de U.A. On dit qu'ils sont en deuxième année et qu'ils se cacheraient depuis...sont-ils en couple? Qui sont les geeks?!

14 Heros | 36 Elèves | 12 Ligue des vilains | 10 Vilains | 05 Civils

Notre Histoire

Année 2045. 80% de la population a développé des pouvoirs surnaturels, surnommés Alter. Certains les utilisèrent pour semer le chaos, détruire ou réaliser des activités illégales.
D'autres, à l'inverse, utilisèrent leurs nouvelles capacités pour sauver la veuve et l'orphelin, rendant réel le métier autrefois fantasmé de Super-héros, qui devint, au fur et à mesure, une activité reconnue par l'état. C'est ainsi que des écoles se spécialisèrent dans l'éducation de nouveaux justiciers, prêts à affronter ceux bravant la loi : les vilains. La suite

Nouveautés

27/06 Bienvenue à Sumi, Kiaria et Chikara dans le staff ! Consulter
25/05 Le groupe "élève" est à nouveau ouvert. Consulter
23/03 Les rumeurs ont été mises à jour ! D'autres informations à suivre ! Consulter
22/03 Le deuxième event est officiellement terminé ! Voici la nouvelle intrigue de votre forum ! Consulter
26/02 Installation du nouveau design de My Hero Academia RPG, ainsi que d'autres petites nouveautées !Consulter
03/12 Un nouvel event débutera très prochainement ! Tenez vous au courant ! Consulter

02/12 Recensement de décembre. Consulter

03/10 Mise en place de la chronologie du forum. Consulter

19/11 Mise en place d'une aide au fair-play. Consulter

12/11 Plusieurs mises à jours ont été effectués sur le forum. Consulter

07/11 Fin du premier event & recrutement terminé !

18/09 Le premier event de MHA est lancé ! Consulter

21/08 Annonce sur les nouveautés ! Consulter

21/08 Nouvelle page d'accueil !

Prédéfinis


La nuit de l'horreur

 :: Musutafu :: Autres endroits Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 31 Oct - 22:59

La Nuit de l'horreur
Etrange activité au cimetière de Musutafu
Cimetière de Musutafu, dimanche, 22h34.

Le crépuscule avait atteint son apogée depuis un certain temps, maintenant. La lueur blafarde des lampadaires à l’entrée de cimetière illuminait faiblement les premières tombes. Le fond du cimetière était plongé dans l’obscurité la plus totale et une fine brume lugubre planait au-dessus des tombes. Un silence de mort régnait. Seulement troublé par le bruit des insectes.

Soudain, les grilles de l’entrée grincèrent, une silhouette se dessina lentement. Couverte d’un large manteau camouflant l’ensemble de la silhouette. Dans sa main gauche, l’individu brandissait une lampe torche bon marché, dans sa main droite, se trouvait la poignée d’une pelle qui reposait sur l’épaule de l’intrus. Marchant d’un pas sûr, ses bottes foulaient le sol du cimetière avec certitude, pas de doute, cette personne savait où elle allait. Quittant finalement les sentiers pavés de l’endroit pour se glisser entre les tombes pour arriver à terme à une petite cabane. Là, la silhouette s’arrêta. Posant la pelle contre la paroi de bois, elle plongea sa main dans une poche de son large manteau.

La main gantée ressortit un imposant trousseau de clés qui tinta légèrement. L’individu fit glisser les clés entre ses doigts jusqu’à en capturer une entre son pouce et son index. Une longue et large clé, dont le métal était creusé par la rouille et le temps. La clé se glissa dans la serrure et tourna, difficilement.

L’individu disparaît dans l’enceinte de la cabane.

Cimetière de Musutafu, dimanche de Musutafu, 22h45.

Le frottement sourd d’un sac contre le pavé du cimetière trouble le calme ambiant. L’intrus marche jusqu’au fond du cimetière, traînant lourdement un imposant sac en jute sur le sol. Il porte sa pelle dans son autre main et a découvert son visage pour coincer sa lampe entre ses dents. Ses pas s’arrêtent à une tombe déjà creusée.

La silhouette laisse tomber sa pelle contre la terre, éteint sa lampe et lâche le sac dont l’extrémité est nouée avec une robuste corde. Elle sort une boite d’allumette de son manteau et en allume une. Elle s’approche du trou surplombé d’une tombe vierge. Elle se penche et allume plusieurs cierges. Trois de chaque côté. Une fois la besogne terminée, l’individu jette les allumettes dans le trou et retourne à son sac. Alors que les mains gantées se referment sur l’extrémité, il se met à convulser. Des cris étouffés en émanent, ponctués par une respiration saccadée. Un râle sourd émane de la silhouette qui attrape rageusement sa pelle et l’abat sur le sac à trois reprises. Le sac cesse de bouger, laissant une légère trace de sang sur le sol.

La silhouette attrape le sac et le traîne jusque dans le trou. Essoufflée, elle se redresse et vient joindre ses mains face à la tombe.

Cimetière de Musutafu, dimanche, 22h59

Des râles monotones et des pas lourds ont émané, il y maintenant quelques minutes du cimetière ainsi qu’un ultime cri strident pour à nouveau laisser régner le silence.

Vous êtes devant le cimetière. Avez-vous été attirés par l’agitation sonore ? Une simple balade nocturne ? L’envie de se recueillir sur la tombe d’un proche ?

Une chose est sûre, quelque chose de lugubre se dégage du cimetière. Vous poussant à rebrousser chemin. Votre curiosité sera-t-elle plus forte ?
.
avatar
Messages : 318

Fiche de Pouvoir
Grade:
Année et Classe: Directeur de l'école
Alter: High Spec
Voir le profil de l'utilisateur http://my-hero-academia.forumactif.fr
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Nov - 18:44
J’ai toujours été partagée par ce que je pensais d’Halloween. D’un côté, il y a des gosses qui crient et braille dans les rues, déguisés comme des abrutis. D’un autre côté, c’est propice pour bien mettre le merdier en ville sous couvert d’anonymat pendant ma période de délinquante. J’ai quelques bons souvenirs de poubelles incendiés et de gamins effrayés pendant cette période.

Enfin, il est plus question de ça ni même de se balader seule en pleine nuit aujourd’hui. C’est devenu de plus en plus dangereux et avec mon accident… Pourtant, j’étais de sortie. La lune était au dans le ciel, seul lumière qui me guidait hormis les néons jaunâtres de la ville. J’avais décidée de me balader, seule, fatiguée de toujours rester cloitrée chez moi ou à l’école depuis plusieurs mois maintenant.

Et mes pas m’avaient dirigés vers un cimetière, purement par hasard. J’avais passée les deux dernières heures à marcher au hasard. Si je me trouvais dans un film d’horreur, je penserais que c’est un démon vicieux qui m’a attirée ici. Je souriais à cette idée en enfouissant ma tête dans mon écharpe. Le froid s’insinuait dans mon blouson en cuir, l’hiver approchait.

Je donnais un petit coup d’épaule pour remonter mon sac à dos qui contenait ma prothèse mécanique puis m’avança vers le cimetière, me demandant s’il était ouvert à une telle heure. Mes rangers foulaient la terre battue menant au gigantesque et lugubre portail en métal qui empêchait quiconque de déranger les morts. Mais ce dernier était ouvert et les morts… Pas tant que ça. J’entendais soudainement un puissant et long cri d’agonie et de désespoir. Je poussais d’un coup d’épaule le portail entre ouvert qui émis un grincement sinistre et m’avança entre les tombes pour trouver la source du cri. Je courais à petite foulée, je ne sais pas sur quoi j’allais tomber mais il fallait que je conserve mes forces. Tout à m’avançant, je sortais la prothèse de mon sac et m’apprêtait à la connecter au reste de mon corps, au cas où je tombe sur un psychopathe.
avatar
Messages : 155
Disponible en RP : Ho que oui

Fiche de Pouvoir
Grade: 17
Année et Classe: 1-C
Alter: VOID PULSE
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Nov - 23:33
Elle détestait les cimetières. C’était un amas de tombes froides, symboles de ceux qui ont été sacrifiés pour que les vivants puissent se tenir là ou ils se trouvent. Les décorations, les fleurs, et l’étrange beauté qui s’en dégageaient n’étaient que des moyens d’accentuer ce symbole. Tout du moins, c’est comme cela qu’elle le percevait. Ou plutôt, c’est la vision qui lui avait été imposé par son père. Dans le manoir familial, et globalement au sein de son groupe, il y avait une petite tradition : bâtir son propre cimetière, au sein de son jardin. Un moyen de rappeler à tous qui a le droit de vie ou de mort au sein de ce monde. Un moyen de mélanger crainte et respect. C’était effrayant, mais ce qui était encore plus effrayant était son efficacité.

Et pour Chikara, le cimetière n’avait jamais été que l’équivalent de cette démonstration de force. La simple vue du lieu faisait remonter les souvenir de sa jeunesse. Cependant, elle se tenait désormais devant ce même lieu qu’elle redoutait tant. Lorsque l’organisation de son père fut détruite, le cimetière du Patriarche fut rasé et les tombes relocalisées ici. Y compris la tombe de son frère. Bien entendu, un lien de parenté entre lui et leur père n’avait pas été établi, il avait donc simplement été enterré avec sa mère, et si quelqu’un voyait Chikara, elle aurait l’impression de la voir se recueillir devant la tombe d’un inconnu.

C’est pour cette raison que la jeune femme avait choisi d’attendre un moment qui lui semblait adéquat pour venir se recueillir, et la lune qui planait au-dessus d’elle semblait un bon indicateur que ce moment était venu. Beaucoup moins de chance de tomber sur une mauvaise surprise, par exemple un camarade de classe, à cette heure-ci. Dans sa main droite, elle tenait délicatement quelques fleurs qu’elle avait acheté avant de venir. Elle préférait la sobriété, après tout.

Tandis que ses pas la guidaient vers l’entrée, elle sentit un frisson la parcourir de long en large, la stoppant net… Elle pouvait presque sentir le souffle froid de son père sur sa peau, presque entendre ses mots, des murmures aussi tranchant que des dagues, passaient dans ses oreilles pour la poignarder de l’intérieur. Evidemment, elle ne pouvait pas supprimer ces souvenirs de sa mémoire, et y faire face était une épreuve à laquelle elle s’était préparée… Prenant quelques secondes pour se calmer, ainsi qu’une longue inspiration, elle se sentait prête à continuer. Et alors qu’elle traversa l’entrée du royaume des morts, une étrange sensation de malaise la prit… Comme si quelque chose de terrifiant l’attendait au-delà…
avatar
Messages : 291
Disponible en RP : Disponible o/

Fiche de Pouvoir
Grade: 20
Année et Classe: 2-A
Alter: Déplacement Instantané
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Revenir en haut Aller en bas
Mar 6 Nov - 10:42

Il existe une légende immémoriale qui se transmet de génération en génération au sein de la dynastie Kogoro. Cette tradition exclusivement orale qui a traversé les âges pour nous abreuver de son divin savoir, je viens de l’inventer. Et en bon père célibataire et maitre de dojo, j’ai indiqué à une série de personne une marche à suivre pour accomplir leur destinée. « A la 31eme lune du 10eme mois, tu marcheras à travers les tombes pour cueillir la fleur aux blancs pétales, tu prendras celle éclairée par la lune à son zénith et tu l’utiliseras pour préparer des bonbons à la réglisse qui t’assureront force et courage ». Et bien entendu, la gamine et quelques-uns des plus crédules du dojo ont mordu à l’hameçon. Donc bon, je me suis glissé dans le cimetière paré pour l’occasion d’inonder des pantalons.

J’ai fait appel à un maquilleur professionnel, membre du dojo ainsi qu’un spécialiste en costume qui vient du dojo. C’est parfois utile d’avoir des liens avec l’industrie du cinémas et d’ancien délinquants qui rêvent du feu des projecteur à pistonner. Je suis donc devenu une créature difforme monté sur des échasses. De loin, et dans l’obscurité je peux me faire passer pour un arbre. De près, je suis suffisamment effrayant pour effrayer un Lovecraft alcoolisé. Le tout sublimé par une boite de Surströmming pour accompagner l’image d’une odeur atroce. Bien entendu, je me suis muni d’un masque pour ne pas avoir à subir l’odeur ne faut pas déconner. Et la patiemment, j’attends que mon complice dans les fourrées m’indique l’arrivée de mes petits protégés. Et si je tombe par hasard sur un random, tant pis pour lui, au pire ça lui fera une chouette histoire à raconter. Je me gratte la joue et m’envoie une nouvelle gorgée de mon fut de bière, il est important de rester bien hydraté.

avatar
Messages : 140
Disponible en RP : Vi
Double-compte : Nope

Fiche de Pouvoir
Grade: 28
Année et Classe:
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 6 Nov - 20:04
23:00
Messages
Event Halloween
Details
Si j’étais devant mon ordinateur, c’est à ce moment que je sortirais le bruit si iconique sur le net du corbeau pour indiquer ma situation. Ou alors le thème du célèbre Castlevania, quand l’aventure commence, car c’est presque exactement la même scène qui se passe devant moi, minus le château du célèbre Dracula en arrière-plan. Ah, et au lieu d’être un homme en tenue de cuir avec un fouet, je suis dans un costume de sorcière. Mais vu l’ambiance que le cimetière possède cette nuit-là, ce n’est peut-être pas plus mal. Il était environ 22 heures, et le portail était fermé, aucun moyen d’entrer dans le cimetière. Je voulais faire un stream pour mes viewers dans le cadre d’Halloween, et je devais me préparer un peu en avance, histoire de créer une petite trame narrative pour les tenir en haleine…

Ce que je ne savais pas, c’était qu’une histoire était sur le point de s’écrire cette nuit-là, à mon insu. En effet, presque une heure avait passé dans le cimetière, où j’avais fini par me placer dans les profondeurs de ce dernier, révisant une dernière fois le chemin que j’allais emprunter pour faire des frayeurs à ce qui me regardait. Ayant pour seul objet mon téléphone, pourquoi avoir une lampe quand le téléphone peut le faire, je marchais dans la brume du cimetière si inhabituelle, mais si parfaite pour les plans que stream que j’avais déjà dans mon esprit… Jusqu’à ce que j’entende des bruits étranges.

Des pas lourds, des râles, puis un cri strident… Puis un terrible silence… Au début, je pensais qu’il s’agissait juste d’une blague faite par d’autres personnes envers quelqu’un pourtant… Une sensation étrange grouillait sous ma peau électrifiée. Ce n’était pas normal. Rien ne l’était dans ce lieu, sous cette nuit-là. Est-ce quelqu’un aurait préparé un bien meilleur coup que moi ? Le tournage d’un film ou bien… ? Le début d’un nouveau mystère dans la nuit d’Halloween ? L’appréhension était remplacée par l’excitation, mon esprit de geek prenant le dessus, je décidais d’allumer la lampe torche de mon téléphone et de me diriger vers la provenance du bruit strident. Connaissant les lieux pour les avoir visités depuis une heure environ, je n’avais pas de mal à me retrouver dans ce qui, de jour ressemblait à un simple cimetière, mais dans cette sombre nuit, à un dédale.

Il est temps pour la sorcière de la lune violette de mener l’enquête sur ce qui se passe dans ce lieu étrange. Un peu d’excitation avant de lancer le stream ne donnera que plus de réalisme à la scène que je voulais tourner ! Puis, dans le pire des cas, j’ai toujours ma porte de sortie dans mes mains et autour de mon poignet avec ma montre connectée, cachée sous mes gants de velours. Il est vrai après tout que la Ligue commence à se faire de plus en plus active, et il ne serrait malheureusement pas impossible de tomber sur un de ces détraqués. C’est donc confiante que je me dirigeais vers le lieu dont j’ai entendu le cri.

Marchant au milieu des tombes, une idée me vient à l'esprit : je pourrais me recueillir sur la tombe de mon père avant de rentrer chez moi. Ça fera sans doute plaisir à ma mère.
Message
avatar
Messages : 162
Disponible en RP : Full (6/6) [Ebisu- Sarah - Akiko- Agnès - Ito - Liang]
Double-compte : Akano Shinzui - Dawn Truesdale - Natsuki Airi

Fiche de Pouvoir
Grade: 23
Année et Classe: Diplomée UA Soutien / PDG de P.I
Alter: Existence Virtuelle
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Thème de Kiaria:
 

Thème de Plasmium Industry:
 

Thème de Cybera:
 

Thème de Prométhée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 8 Nov - 23:17

La Nuit de l'horreur
Étrange activité au cimetière de Musutafu

Pour Yumi et Kiaria

Toutes deux en routes vers l’origine de ce cri que vous avez entendu plus tôt. À mesure que vous avancez, l’air vous semble plus lourd, vous pénétrez dans les entrailles du cimetière. Yumi, tu es rapidement déboussolée dans l’obscurité. Kiaria, à mesure que tu progresses, le faisceau de ta lampe se fait plus faible ou alors, se perd-il dans ce nuage de la brume qui est devenu beaucoup plus épais ? Dans tous les cas, vous ralentissez et continuez votre chemin.

Après quelques instants de marches, vous sortez du brouillard, vous vous retrouvez face à face, mais surtout, sur l’un des chemins principaux du cimetière. Comme si, vous aviez fait un énorme détour dans ce brouillard. Vous n’avez pas le temps d’ouvrir la bouche ou autre chose qu’un grognement sourd et plaintif raisonne dans un buisson à proximité de vous.

Pour Takumura

Tu es tranquillement perché sur tes échasses, à t’hydrater, attendant les signes de ton acolyte. Ce dernier s’agite justement, élançant ses bras dans tous les sens, tu vois même une jambe sortir du buisson. Ton histoire semble avoir attiré plus de crédules que ce que tu espérais. Et pourquoi diable ton complice laisse-t-il son bras, droit comme piquet, sortir de son buisson comme un imbécile ? Tout le monde va le repérer, c’est certain.

Mais ce n’est pas tout, dissimulé dans l’ombre, les deux personnes qui viennent tout juste d’arriver sur le chemin à proximité de ta position ne t’ont pas encore remarqué. Une jeune fille affublée d’un manteau de cuir et d’un bonnet, avec un bras en métal dans une main et l’autre… Eh bien, il n’a pas d’autre bras. L’autre fille porte un costume de sorcière surplombait d’une chevelure violette, tenant un téléphone portable servant de lampe torche. De parfaites premières victimes n’est-ce pas ?

En plus, ton complice semble avoir baissé son bras. Mais pourquoi ces buissons bougent-ils ?

Pour Chika

Tu marches sur l’un des sentiers principaux du cimetière. Malgré ce sentiment étrange à l’entrée du cimetière, tu sembles décidée à te recueillir sur la tombe de ton défunt frère. Cependant, tu as clairement pu entendre une course effrénée et voir une silhouette disparaître dans l’obscurité du cimetière un peu plus loin. Si tu as été observatrice, tu as aussi pu voir de la lumière de l’autre côté du cimetière.

Mais, quelque chose t’interpelle davantage. Lors de ta marche, tu sens quelque chose de mou sous tes pieds, comme de la terre. Ce monceau mou s’est légèrement dérobée et t’as déséquilibré. Tu n’as pas pu quitter le sentier goudronné ? Après vérification, tu y es toujours. En regardant à tes pieds, tu découvres un tas de terre conséquent et juste à côté, une tombe. Elle est totalement éventrée, comme si elle avait explosé de l’intérieur.

De la terre est parsemée sur l’ensemble du chemin et un courant d’air glacial glisse contre ton visage.

avatar
Messages : 318

Fiche de Pouvoir
Grade:
Année et Classe: Directeur de l'école
Alter: High Spec
Voir le profil de l'utilisateur http://my-hero-academia.forumactif.fr
Revenir en haut Aller en bas
Sam 10 Nov - 20:48
23:03
Messages
Event Halloween
Details
J’avançais dans le cimetière, qui bien que loin d’être une structure qui s’étendait sur plusieurs hectares, étaient de même assez grands pour prendre quelques minutes d’aller à un bout à l’autre. Cependant, j’avais quelque peu ralenties le pas. Tout simplement car j’avais l’impression que plus j’approchais, plus la taille du faisceau de lumière de ma lampe diminuait. Je n’en savais pas réellement la cause, mais pour moi, c’était probablement dû au brouillard qui s’épaississait de manière de plus en plus surnaturelle. Peut-être que c’est un alter d’un rigolo, ou bien que c’était vraiment une condition météorologie très particulière.

Mais finalement, après quelques minutes de marche, je me retrouvais dans une des allées principales du cimetière. On dirait que je me suis perdue en chemin dans cette brume. L’avantage, c’est que je voyais maintenant où j’allais, et de plus, je voyais que juste en fasse de moi, une autre jeune femme sortait elle aussi du brouillard. Mais même pas le temps de la saluer ni de l’observer plus que ça qu’un bruit de mouvement sortait du buisson… Mécaniquement, je pointais mon faisceau lumineux sur ce qui faisait du bruit. Bizarre, je pourrais presque jurer qu’une chose sortait du buisson. Peut-être que c’est une créature sauvage, un chat où je ne sais pas quoi.

Sans y prêter plus d’attention, je reportais mon attention sur la jeune femme en face de moi. Cheveux bleus, un bonnet, et un bras métallique… Peut-être une héroïne… Très probable même, les prothèses ne sont pas autorisées à être distribués aux grands publics après tout. Après l’avoir détaillé, je m’approchais un peu d’elle en la saluant de ma main libre.

- Salut toi. Dis-moi, ça ne serrait pas toi qui aurais hurlé comme un cochon qu’on égorge il y a quelques minutes ? Ou peut-être, tu es celle qui a fait peur à la fameuse personne ? Hmm, non, tu sembles être venue comme pour la même raison… C’est peut-être un petit malin avec un alter de la brume nous a piégé en espérant nous faire peur…

Enfin, tu n’as rien vu de suspect dans le cimetière ?


Je me concentrais sur la jeune femme en face de moi, pas du tout stressé le moins du monde par la situation. Il faut dire, avec tout les jeux auxquels je jouais, et ce que je faisais de ma vie, ce n’était pas une nuit, de la brume et des bruits de la mort qui vont me faire peur.
Message
avatar
Messages : 162
Disponible en RP : Full (6/6) [Ebisu- Sarah - Akiko- Agnès - Ito - Liang]
Double-compte : Akano Shinzui - Dawn Truesdale - Natsuki Airi

Fiche de Pouvoir
Grade: 23
Année et Classe: Diplomée UA Soutien / PDG de P.I
Alter: Existence Virtuelle
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Thème de Kiaria:
 

Thème de Plasmium Industry:
 

Thème de Cybera:
 

Thème de Prométhée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Nov - 3:03
Malgré son impression en rentrant dans le cimetière, l’endroit était comme à son habitude plutôt calme. Au bout de quelques minutes, Chikara finit par mettre sa mauvaise impression sur le compte de ses expériences passés. Après tout, si elle avait appris à se fier à son intuition, elle avait encore plus appris en en douter. Tandis que ses pas la menaient vers la tombe de celui qui fut son frère, son esprit divagua. Peut-être qu’elle devrait amener Dawn ici, un jour. Ce serait un bon moyen de lui témoigner sa confiance, et de lui parler de son passé. Mais même si l’idée lui avait déjà traversé l’esprit, ce serait quelque d’extrêmement compliqué pour elle. Après tout, elle avait mis deux ans à parler de son frère à sa propre mère, à celle qui l’avait sauvé des ténèbres dans lesquelles elle était née. Mais sa rêverie fut interrompue assez rapidement, parce que semblaient des bruits de pas… non, les bruits d’une course, plus profondément dans le cimetière.

-Qu’est-ce que…

Son regard se porta au loin sur la silhouette qu’elle avait put apercevoir… Ceci avec le bruit de course, elle était persuadée qu’il y avait quelque chose d’anormal… Peut-être quelqu’un qui se faisait poursuivre ? Alors qu’elle s’apprêtait à démarrer sa course, elle put sentir le sol comme légèrement se dérober sous ses pieds. En un instant, elle s’était écartée pour observer, ce qui se passait. Une tombe éventrée, ce n’était pas normal du tout… Quelqu’un avait-il déterrés des cadavres ? En tout cas, cela lui indiquait encore plus que ce qu’elle avait vu était étrange.

Se mordant la lèvre inférieure, elle se résigna à laisser tomber les fleurs qu’elle avait récupéré. Son frère comprendrait que le plus important à ce moment là était d’aller inspecter ce qui se passait au fond du cimetière. Elle commença ainsi sa course, se demandant ce qui pouvait bien se passer. Elle hésitait à utiliser son alter, mais savait qu’il était plus utile avec un point d’arrivé plus précis en tête. Cependant, elle se demandait bien ce que tout cela pouvait être… Un profanateur de sépulture surpris par un passant peut-être ?
avatar
Messages : 291
Disponible en RP : Disponible o/

Fiche de Pouvoir
Grade: 20
Année et Classe: 2-A
Alter: Déplacement Instantané
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Autres endroits-